Workload and mental well-being of homeworkers: The mediating effects of work-family conflict, sleeping problems, and work engagement

Source : Journal of Occupational and Environmental Medicine.
Basée sur la théorie de la conservation des ressources, cette étude transversale examine la relation entre la charge de travail des employés qui travaillent à domicile et leur bien-être mental. Le conflit travail-famille, les problèmes de sommeil et l’engagement au travail sont proposés comme médiateurs.

Risques psychosociaux du travail : des risques à la santé mesurables et modifiables

Source : INSPQ
Les facteurs de risques psychosociaux du travail sont liés à l’organisation du travail, aux pratiques de gestion, aux conditions d’emploi et aux relations sociales. Ce sont des risques identifiables, mesurables et modifiables. Plus spécifiquement, ces risques sont : la charge de travail élevée; la faible reconnaissance; la faible autonomie au travail; le faible soutien des collègues ou des supérieurs; le manque de communication et d’information; le harcèlement psychologique.

The lingering curvilinear effect of workload on employee rumination and negative emotions: A diary study

Source : Work & Stress.
Une charge de travail élevée a longtemps été considérée comme un facteur de stress nuisible qui affecte négativement les employés. Dans la présente étude, nous proposons que la sous-charge de travail a également des conséquences négatives pour les employés, et qu’il existe une relation curviligne entre la charge de travail quotidienne et la rumination.

The lingering curvilinear effect of workload on employee rumination and negative emotions: A diary study

Source : Work & Stress.
Une charge de travail élevée a longtemps été considérée comme un facteur de stress nuisible qui affecte négativement les employés. Dans la présente étude, nous proposons que la sous-charge de travail a également des conséquences négatives pour les employés, et qu’il existe une relation curviligne entre la charge de travail quotidienne et la rumination.

Nursing Home, Ward and Worker Level Determinants of Perceived Quantitative Work Demands: A Multi-Level Cross-Sectional Analysis in Eldercare

Source : Annals of Work Exposures and Health.
L’objectif de cette étude était d’identifier les déterminants de la perception des exigences quantitatives au travail et d’examiner dans quelle mesure ils se produisent à différents niveaux de l’organisation des soins aux personnes âgées (c’est-à-dire au niveau du travailleur, du service et de la maison de retraite).

Effects of role overload, work engagement, and perceived organizational support on nurses’ job performance during the COVID-19 pandemic

Source : Journal of Nursing Management.
L’objectif de cette étude est d’étudier l’effet de la surcharge de rôles, de l’engagement au travail et du soutien organisationnel perçu sur la performance professionnelle des infirmières, y compris la performance des tâches, la facilitation interpersonnelle et le dévouement au travail.

Supportive leadership training effects on employee social and hedonic well-being: A cluster randomized controlled trial

Source : Journal of Occupational Health Psychology.
En nous appuyant sur la théorie de la conservation des ressources, nous avons développé et évalué une intervention de formation au leadership de soutien (SLT) conçue pour enseigner aux leaders des façons de soutenir leurs employés. Étant donné le rôle important des leaders de soutien pour aider les employés à faire face à des charges de travail excessives, nous avons supposé que les effets bénéfiques de l’intervention sur le bien-être des employés seraient particulièrement évidents pour les employés qui perçoivent des niveaux plus élevés de charges de travail quantitatives et qualitatives avant l’intervention.

Troubles psychosociaux : l’explosion

Source : CAMIP.info
Certains chercheurs parlent de risques émergents liés aux nouvelles technologies et aux nouvelles formes d’organisation du travail. Les risques psychosociaux apparaitraient plus volontiers dans des situations de travail où l’on retrouve du stress, des violences externes ou des violences internes. Les facteurs de RPS répertoriés étant la charge de travail, les exigences émotionnelles, la faible autonomie, les apports sociaux dégradés, les conflits de valeur et l’insécurité de la situation de travail. Ajoutons la crise sanitaire avec les confinements successifs, le télétravail contraint qui ont bouleversé l’organisation du travail et mis à l’épreuve la santé mentale des travailleurs.