An ergonomics-driven QFD model to improve medical laboratory staff and patient satisfaction

Source : Theoretical Issues in Ergonomics Science.
La satisfaction des patients est une mesure importante et fréquemment utilisée pour évaluer la qualité des services de santé. Toute augmentation des scores de satisfaction des patients se traduit directement par une amélioration de la réputation, de la fidélité des clients, de la rentabilité et de la croissance. Cette étude examine l’effet d’un environnement de travail bien conçu sur la satisfaction des employés de laboratoire médical et, par conséquent, sur la satisfaction des patients. La méthodologie du déploiement de la fonction de qualité est utilisée pour traduire la voix des patients en un ensemble d’aspects ergonomiques essentiels à la qualité qui sont convertis en processus ergonomiques prioritaires et exploitables. En comprenant l’importance des éléments de processus ergonomiques de la satisfaction des employés des laboratoires médicaux et leur effet sur le niveau de satisfaction des patients, il est possible de prendre des décisions éclairées sur les éléments du lieu de travail qui doivent être pris en compte pour être améliorés. Les résultats de cette étude soulignent le rôle et les responsabilités des gestionnaires de l’exécution des soins de santé dans la création de politiques et de stratégies organisationnelles basées sur l’ergonomie, conduisant à une amélioration de la performance de la qualité des soins de santé et des résultats financiers.

Conseils révélateurs pour prévenir la fatigue oculaire numérique

Source : CCHST
Selon une étude récente, les Canadiens passent environ 11 heures par jour devant un écran. L’utilisation prolongée d’un ordinateur ou d’un appareil numérique peut entraîner un certain nombre de problèmes oculaires et de vision, des maux de tête, des maux de dos et des troubles du sommeil. Apprenez-en davantage sur la façon de donner à vos yeux la pause dont ils ont besoin.

Association between working in awkward postures, in particular overhead work, and pain in the shoulder region in the context of the 2018 BIBB/BAuA Employment Survey

Source : BMC Musculoskeletal Disorders.
Les troubles musculo-squelettiques sont la principale cause de congé de maladie lié au travail et entraînent des coûts socio-économiques considérables. Avec le vieillissement de notre société et de nos employés, le problème s’aggrave et la prévention devient de plus en plus importante. Selon des études antérieures, l’exposition à des postures contraignantes, comme le travail au-dessus de la tête, est associée aux troubles musculo-squelettiques.

Work-related musculoskeletal symptoms among Iranian nurses and their relationship with fatigue: a cross-sectional study

Source : BMC Musculoskeletal Disorders.
La présente étude visait à déterminer la prévalence des troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail, à identifier les facteurs potentiels associés aux TMS et à déterminer l’association entre les TMS et la fatigue chez les infirmières.

Mon bureau post-confinement (III)

Source : Chaire Workplace Management
Cette troisième enquête Mon bureau post-confinement aborde principalement le vécu de l’expérience de travail et les projections par rapport au bureau idéal sous l’angle de la différenciation sociologique. Les configurations de bureau considérés incluent les bureaux non-assignés (flex-office), le bureau fermé, le open-space ou le télétravail exclusif. Les préférences varient en fonction du genre, de la position hiérarchique et de la génération. Une infographie présente les résultats.

La position debout statique prolongée : effets sur la santé et bonnes pratiques [Synthèse]

Source : European Agency for Safety and Health at Work
Le présent rapport étudie la question de la position debout prolongée, statique ou restreinte, dans le cadre du travail (par opposition au travail qui implique de marcher). La position debout statique représente un véritable problème pour certains groupes de travailleurs et, si les effets sur la santé d’une position debout prolongée incluent des troubles musculosquelettiques (TMS) et des troubles d’une autre nature, le présent rapport se concentre principalement sur les TMS associés à la position debout statique prolongée. Ce rapport examine l’ampleur de la position debout prolongée dans le cadre du travail, ses effets sur la santé, les orientations relatives aux «limites de sécurité» du maintien de la position debout, ainsi que les pratiques en matière de prévention pour éviter la position debout statique prolongée, réduire les risques lorsqu’ils ne peuvent être évités et promouvoir un mode de travail plus dynamique.

Position prolongée d’assise statique au travail : effets sur la santé et conseils de bonnes pratiques [Synthèse]

Source : European Agency for Safety and Health at Work
Alors que de nombreux emplois deviennent plus sédentaires, le lien entre mauvaise santé et mode de vie sédentaire devient de plus en plus évident. Le présent rapport explore la question de la position assise prolongée au travail, ce qui comprend l’étendue de la position assise au travail, les effets sur la santé d’une position assise prolongée, des recommandations concernant les limites de durée en position assise, ainsi que des conseils et des exemples pratiques sur la manière d’éviter et de réduire le temps passé en position assise au travail et de rendre le travail plus actif et dynamique.

The digitalisation of work: psychosocial risk factors and work-related musculoskeletal disorders

Source : Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail
La transformation numérique de l’économie a déjà considérablement modifié la nature et l’organisation du travail. La recherche continue dans le domaine montre que la transformation numérique et les nouvelles formes de travail ont des aspects positifs et négatifs, mais la part relative de ces aspects est difficile à prévoir. Cet article utilisera une revue narrative pour présenter l’état actuel des connaissances scientifiques sur la manière dont les facteurs psychosociaux influencent la genèse des TMS liés au travail (TMS), leur développement et leur impact sur le travail. Les sources incluent les principales bases de données scientifiques de même que la littérature grise provenant des principales agences internationales sur l’économie, les statistiques, le travail (OCDE, OIT, Eurofound, Commission Commission européenne, Institut syndical européen, Eurostat), ainsi que sur la santé et la sécurité au travail (EU-OSHA, HSE, IRSST, INRS, NIOSH).

Ergonomic Injuries in Surgery: A Quiet but Pervasive Problem

Source : OR Management News, .
Les blessures liées au travail, notamment le long des vertèbres C5 à C7, sont fréquentes chez les chirurgiens. Une analyse réalisée en 2017 a révélé que la plupart des chirurgiens – jusqu’à 90 % – ressentent des douleurs dans le dos, le cou et les mains, et près de 28 % d’entre eux ont signalé une blessure ou une affection chronique. Une méta-analyse de 2018 a révélé que près de 70 % des 5 152 chirurgiens interrogés ont signalé des douleurs liées à l’opération, mais que seuls 29 % ont demandé des soins.