School Kitchen Workers Possibly at Risk for Heat-related Illness

Source : NIOSH eNews
Si les dangers des maladies liées à la chaleur qui résultent du travail dans des conditions de chaleur extrême sont bien documentés, on sait peu de choses sur l’exposition à la chaleur des employés des cuisines scolaires. Ces travailleurs peuvent être en contact étroit et prolongé avec des équipements chauds, travailler dans des espaces surpeuplés et mal ventilés, et ne pas bénéficier de pauses suffisantes – autant de causes potentielles de stress thermique, qui peuvent entraîner des maladies liées à la chaleur, comme l’épuisement par la chaleur et le coup de chaleur.

Insufficient rest breaks at workplace and musculoskeletal disorders among Korean kitchen workers

Source : Safety and Health at Work.
Le fardeau socio-économique des troubles musculo-squelettiques (TMS) est important et le travail en cuisine est une profession à haut risque de TMS en raison de la charge de travail manuel intensive et des mouvements répétitifs qu’il implique. Cependant, il existe très peu d’études sur les TMS et les pauses en tant qu’intervention sur le lieu de travail chez les travailleurs de cuisine. Cette étude a examiné la relation entre des pauses insuffisantes et un risque accru de TMS chez les travailleurs de cuisine coréens.

Les commerces de bouche (Dossier)

Source : Travail & Sécurité.
Boulangers, pâtissiers, confiseurs, glaciers, bouchers, charcutiers, poissonniers, commerces alimentaires de proximité…Dans les commerces de bouche, les salariés sont exposés à de nombreux risques professionnels. Pour les prévenir, l’INRS et l’Assurance maladie – risques professionnels se sont engagés, avec les organisations professionnelles, dans la production d’outils adaptés aux spécificités de chacun. Titres du dossier : Une recette complexe pour des identités multiples; L’histoire d’une renaissance; Une réussite sur toute la ligne; L’aménagement a été pensé en équipe; La rénovation est fondée sur l’expérience; Un projet d’agrandissement… tout sucre, tout miel; Les coulisses des grands festins.

Outbreak Investigation of COVID-19 in Hospital Food Service Workers

Source : American Journal of Infection Control.
Résumé Une épidémie de dix cas de COVID-19 parmi les employés du département de l’alimentation et de la nutrition s’est produite avant que l’institution ne mette en place un masquage universel et un espacement physique entre les membres du personnel dans le cadre d’une réponse globale à la pandémie de COVID-19. L’épidémie a souligné l’importance d’une reconnaissance précoce des risques potentiels d’exposition professionnelle, d’une enquête rapide sur l’épidémie et de la mise en œuvre de contrôles de sécurité techniques et administratifs. Elle a également été l’occasion pour les différents départements de l’institution de collaborer afin de prévenir de futures épidémies.

Older patients’ perspectives on mealtimes in hospitals: a scoping review of qualitative studies

Source : Scandinavian Journal of Caring Sciences.
Le vieillissement des populations dans le monde entier signifie que les services de santé sont confrontés à de nouveaux défis, notamment en ce qui concerne la fourniture de nourriture pendant le séjour à l’hôpital. Les connaissances sur la façon dont les patients âgés vivent les repas à l’hôpital sont insuffisantes. L’objectif de cet article était donc de passer en revue les connaissances actuelles sur les repas à l’hôpital du point de vue des patients âgés. Une recherche documentaire a été effectuée à l’aide de sept bases de données : PubMed, Web of Science, Scopus, Sociological Abstracts, SweMed+, ASSIA et CINAHL, sans limite de date de publication. Les critères d’inclusion étaient des articles évalués par des pairs en anglais ou en suédois qui utilisaient des méthodes qualitatives pour examiner les expériences des patients âgés (>65 ans) en matière de repas. Le Five Aspect Meal Model (FAMM) a servi de cadre pour comprendre la complexité d’une expérience de repas.

Qualitative Risk Assessment: What is the risk of food or food contact materials being a source or transmission route of SARS-CoV-2 for UK consumers?

Source : Food Standards Agency (UK)
Estimation globale du risque Nous considérons que la probabilité que les consommateurs britanniques soient exposés à des risques potentiellement infectieux de SRAS-CoV-2 par la consommation d’aliments ou la manipulation de matériaux ou d’emballages en contact avec les aliments est très faible (« très rare mais ne peut être exclue »). L’incertitude associée à cette estimation est élevée, en partie parce qu’il existe des lacunes importantes dans les données concernant spécifiquement le CoV-2 du SRAS ; un certain nombre d’hypothèses de ce document sont donc basées sur des données relatives à d’autres coronavirus (CoV du SRAS et CoV MERS). Voir tableau p. 16.

Is Coronavirus an Issue in Produce Production?

Source : EDIS.
Le CDC, la FDA et l’USDA n’ont pour l’instant aucun rapport sur des maladies humaines qui suggèrent que le coronavirus peut être transmis par les aliments ou les emballages alimentaires. Les recherches sur des virus similaires, tels que le SRAS et la grippe, montrent que le risque de transmission par les aliments est très faible. Bien que les informations sur la persistance éventuelle ou la durée de la présence du virus sur les surfaces soient minimes, le risque de transmission par les aliments est faible et ne devrait pas être préoccupant. Ce dépliant, rédigé par Natalie Seymour, Mary Yavelak, Candice Christian et Ben Chapman (NC State University Extension), fournit des réponses à certaines questions fréquemment posées sur le coronavirus et la production de fruits et légumes.

COVID-19 AND FOOD SAFETY: Risk Management and Future Considerations

Source : Nutrition Today Online.
Les coronavirus (CoV) appartiennent à une grande famille de virus qui provoquent des maladies allant du simple rhume à des maladies plus graves. Les CoV sont des virus à ARN enveloppés à brin positif appartenant à l’ordre des Nidovirales, classés en quatre genres : Alpha, Bêta, Delta et Gamma. Deux des CoV bêta, le CoV du syndrome respiratoire aigu sévère (CoV du SRAS) et le CoV du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (CoV du MERS), ont provoqué de graves épidémies dans le monde entier. En décembre 2019, un nouveau CoV (SARS-CoV-2) est apparu à Wuhan, en Chine, et s’est rapidement propagé dans le monde entier. Bien que son hôte initial reste inconnu, toutes les données disponibles indiquent une source animale sauvage. Ce nouvel agent pathogène respiratoire est le septième CoV connu pour infecter les humains – les 3 virus : Le CoV SRAS, le CoV MERS et le CoV SRAS-2 peuvent causer la maladie du SRAS, tandis que les 4 autres virus : HKU1, NL63, OC43 et 229E sont associés à des symptômes bénins.