The NIOSH Pocket Guide to Chemical Hazards

Source : NIOSH Science Blog
Le NIOSH Pocket Guide to Chemical Hazards (NPG) est le document le plus populaire du NIOSH produit à ce jour. Le NPG informe les travailleurs, les employeurs et les professionnels de la santé au travail sur les produits chimiques et leurs dangers. Le NPG présente les données clés de 677 produits chimiques ou groupes de substances (tels que les cyanures, les fluorures, les composés du manganèse) que l’on trouve sur les lieux de travail. Le guide ne donne pas toutes les données pertinentes sur un produit chimique mais propose des faits essentiels dans un format abrégé. Les informations trouvées dans le NPG aident les utilisateurs à reconnaître et à contrôler les risques chimiques professionnels.

Évaluation des effets sur la santé reliés aux fumées chirurgicales et des méthodes d’aspiration

Source : CHU de Québec
Un grand nombre de chirurgies requièrent l’usage d’électrocautères, de lasers ou d’ultrasons qui génèrent l’émission de fumées chirurgicales en quantité variable selon le tissu traité, la durée, le type et l’intensité de l’appareil utilisé. Les fumées chirurgicales sont constituées de gaz, vapeurs et particules dans lesquelles peuvent se retrouver des composants chimiques et biologiques. En 2011, l’Unité d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (UETMIS) du CHU de Québec-Université Laval (ci-après CHU de Québec) a publié une note informative sur les risques associés à l’exposition aux fumées chirurgicales pour le personnel des blocs opératoires. L’UETMIS a été sollicitée de nouveau par la Direction chirurgie et périopératoire et par le Service de prévention et mieux-être au travail pour évaluer les effets sur la santé associés à l’exposition aux fumées chirurgicales, de même que l’efficacité et l’innocuité des dispositifs d’aspiration des fumées chirurgicales afin de déterminer si les mesures en place dans les blocs opératoires et les cliniques externes du CHU de Québec devraient être modifiées.

Agents sensibilisants. Ce qu’il faut retenir

Source : INRS Santé et sécurité au travail
L’exposition à des agents sensibilisants peut être à l’origine d’allergies professionnelles, cutanées ou respiratoires. Ces affections nécessitent souvent un aménagement de poste, un reclassement ou une réorientation professionnelle des travailleurs. Leur prévention est donc indispensable.

Émission de particules ultrafines et de composés organiques volatils lors d’un processus d’impression 3D

Source : IRSST : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
Cette conférence, présenté par Mohamed Zemzem, chercheur postdoctoral affilié à l’École de santé publique de l’Université de Montréal, propose un survol des différentes techniques de fabrication additive existantes ainsi que sur les matériaux utilisés pour l’impression 3D.

Hygiène et salubrité dans les milieux de vie RPA, RI et CHSLD

Source : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux
Le guide Hygiène et salubrité dans les milieux de vie RPA, RI et CHSLD fournit les informations nécessaires aux responsables, aux propriétaires, aux gestionnaires et aux exploitants de ces endroits pour la réalisation optimale des interventions en hygiène et salubrité. Ces interventions permettent d’offrir à l’usager un environnement propre, sécuritaire et agréable, contribuant ainsi à sa qualité de vie. Les principaux sujets en hygiène et salubrité sont abordés dans le guide : produits d’entretien, équipements, gestion de la qualité, etc.

La mesure des expositions aux risques chimiques : techniques et outils (Dossier)

Source : Hygiène et sécurité du travail.
Centré sur l’exemple du risque chimique, le présent dossier explore les trois grands volets de la mesure utilisés de manière courante pour contribuer à la prévention de ce risque : les prélèvements d’atmosphère; la surveillance biologique des expositions professionnelles; et l’exploration de la contamination des surfaces par des substances chimiques. Pour chaque type de technique, sont détaillés le contexte d’utilisation, les contraintes et limites, ainsi que les acteurs pouvant réaliser les prélèvements, analyser les échantillons recueillis et interpréter les résultats. En fin de dossier, deux exemples d’utilisation de la mesure en prévention sont présentés : l’un porte sur un chantier d’enlèvement de peintures contenant du plomb, le second concerne des cabines de tri des déchets ménagers. De nombreux outils de mesure, développés ou rassemblés par l’INRS ou des organismes partenaires, y sont également évoqués.

Effets sur la santé associés à l’exposition à la fumée secondaire de cannabis dans les milieux intérieurs

Source : INSPQ
La légalisation du cannabis à des fins non médicales, en vigueur depuis octobre 2018 au Canada, amène son lot de questionnements et soulève différents enjeux de santé publique. Considérant le contexte légal au Québec, il est possible d’envisager une hausse de l’exposition à la fumée secondaire et tertiaire de cannabis dans les milieux intérieurs. Cette revue de la littérature documente les risques pour la santé associés à l’exposition à la fumée secondaire et tertiaire issue de la combustion de produits du cannabis en milieu intérieur. Elle s’adresse aux professionnels et aux intervenants de la santé concernés qui doivent notamment répondre aux questions et aux préoccupations de leurs partenaires et de la population en général. À l’heure actuelle, les données concernant les effets sanitaires de l’exposition à la fumée secondaire de cannabis demeurent limitées. Aucune étude concernant la fumée tertiaire de cannabis n’a été relevée par la recherche documentaire. Il ressort également des études disponibles que la qualité des approches méthodologiques utilisées est fort variable, ce qui rend les efforts de comparaison complexes.