Nuisances sonores : un risque à bas bruit

Source : Santé & travail.
C’est un risque professionnel aussi vieux que l’industrie mais qui, depuis plusieurs années, passe sous les radars de la prévention. Certes, l’exposition au bruit n’est pas mortelle. Mais elle endommage chaque année, sans que personne s’en émeuve, les capacités auditives d’environ 26 000 salariés, dont une infime partie seulement – 500 personnes – voit cette atteinte reconnue en maladie professionnelle. Sans compter que les assignés à l’open space, de plus en plus nombreux, éprouvent des nuisances sonores causant non seulement de la gêne dans l’exécution de leurs tâches, mais aussi de la fatigue, des troubles du sommeil et, partant, d’autres problèmes de santé, comme des pathologies cardiovasculaires. Cette banalisation du « risque bruit » est d’autant moins acceptable que la technologie pour faire la guerre aux décibels a fait des progrès. Il n’est pas d’usines, d’ateliers de fabrication, de crèches ou de bureaux partagés qu’on ne puisse isoler phoniquement. Mais cette prévention collective – qui devrait légalement s’imposer en priorité – n’a pas la faveur des employeurs, qui croient remplir leurs obligations réglementaires en misant sur les casques antibruit et autres bouchons d’oreille. Or, on connaît les limites de ces équipements de protection individuelle, que les salariés enlèvent de temps à autre, parce qu’ils sont inconfortables ou entravent les échanges avec des collègues. Pourtant, et ce dossier le montre, il est possible de faire baisser d’un ton les lieux de travail, au bénéfice de tous.

Surdité et prothèses auditives : quels conseils pour le port d’un protecteur individuel contre le bruit ?

Source : Références en santé au travail.
Réponse de l’INRS à la question suivante : Un travailleur déficient auditif souhaite se dispenser de son appareillage auditif afin de percevoir les bruits moins fort et ainsi ne pas porter son casque anti-bruit. Que lui conseiller ?

Differences between men and women in their risk of work injury and disability: A systematic review

Source : American Journal of Industrial Medicine.
Les réactions de santé associées aux expositions professionnelles peuvent varier entre les hommes et les femmes. Objectifs Cette étude a examiné les risques d’accidents du travail et d’invalidité associés à des types similaires d’expositions professionnelles pour les hommes et les femmes au sein et entre les professions.

Plein feu sur la dosimétrie intraauriculaire

Source : Prévention au travail
Des chercheurs financés par l’IRSST renforcent l’édifice de connaissances d’une nouvelle méthode de mesure de l’exposition au bruit.Il est difficile de mesurer avec précision les niveaux d’exposition au bruit auxquels les travailleurs sont exposés. Cela est d’autant plus vrai s’ils portent des protecteurs auditifs, comme des coquilles antibruit ou des…

Effets des principes d’égale énergie et d’égale nocivité sur les résultats de mesure de l’exposition des travailleurs au bruit

Source : INSPQ
La méthode utilisée pour mesurer l’exposition au bruit a une influence majeure pour identifier l’ensemble des travailleurs à risque de pertes auditives permanentes causées par le bruit et pour mettre en place les moyens visant la prévention de la surdité professionnelle. Cet avis revoit les écrits scientifiques et pratiques relatifs à l’utilisation de deux méthodes pour la mesure de l’exposition quotidienne des travailleurs au bruit à partir des publications parues entre 1970 et 2016, dont plusieurs publications permettent de couvrir les années 1950.

Comfort of earplugs: results of a field survey based on the COPROD questionnaire

Source : Ergonomics.
De nombreux travailleurs sont exposés à des niveaux de bruit qui peuvent provoquer des problèmes auditifs. Les bouchons d’oreille restent une forme courante de protection pour les travailleurs exposés à des niveaux dangereux. Leur confort affecte directement l’efficacité de la protection en influençant leur utilisation cohérente et correcte. Afin d’évaluer le confort, le questionnaire COPROD a été préalablement développé sur la base de quatre dimensions de confort : acoustique, physique, fonctionnel et psychologique.

Possible Effects on Health of Ultrasound Exposure, Risk Factors in the Work Environment and Occupational Safety Review

Source : Healthcare.
La tâche principale de ce travail était d’organiser et de résumer les études récentes sur les ultrasons afin de refléter l’état actuel de cette technique et d’établir une base systématique pour les futures lignes de recherche.

NIOSH Noise: A 50-Year Timeline of Research and Intervention

Source : NIOSH Science Blog
Le bruit fait partie des risques professionnels les plus anciens. Un rapport du XVIIIe siècle notait une perte d’audition chez les dinandiers dont « les oreilles sont blessées par ce vacarme perpétuel » dû au martelage du métal. C’est pourquoi le bruit a été l’un des premiers risques auxquels le NIOSH s’est intéressé lors de sa création en 1971. Une section spécialisée dans le bruit a été créée à Cincinnati pour mener des études de terrain sur l’exposition au bruit, concevoir des contrôles techniques, tester les dispositifs de protection auditive, évaluer l’efficacité des programmes de prévention de la perte auditive, élaborer des normes et conseiller les entités gouvernementales et non gouvernementales sur la politique relative au bruit au travail.