Les intervenants sociaux à l’aune de la nouvelle gestion publique : difficultés émotionnelles, relations professionnelles sous tension et collectifs de travail fragilisés

Source : Relations industrielles / Industrial Relations.
L’article présente les résultats d’une étude qualitative menée auprès de 31 intervenants et intervenantes qui travaillent en protection de l’enfance au Québec. Elle porte sur les conséquences des difficultés émotionnelles des intervenants sur leurs relations avec les gestionnaires et les collègues de travail, dans le contexte de la réforme du réseau de la santé et des services sociaux (projet de loi 10).

Le sommeil et la productivité au travail : Un lien indissociable

Source : Prévention au travail.
On recommande aux adultes de 18 à 64 ans de dormir entre 7 et 9 heures par nuit. Or, en raison du rythme de vie effréné que plusieurs d’entre nous ont adopté, les cas d’insuffisance de sommeil sont fréquents. Selon la clinique virtuelle de sommeil HALEO, un peu plus de 50 % des adultes présentent des symptômes d’insomnie. Nous nous sommes entretenus avec deux experts de la clinique afin de mieux comprendre les répercussions d’un sommeil insuffisant sur la vie professionnelle.

The impact of remote work and mediated communication frequency on isolation and psychological distress

Source : European Journal of Work and Organizational Psychology.
L’évolution massive vers des pratiques de travail à distance a confronté de nombreuses organisations et de nombreux employés aux défis aigus associés au travail multilocal. Cette évolution souligne la nécessité de reconsidérer l’isolement comme l’un des principaux défis des organisations à une époque où les pratiques de travail sont de plus en plus dispersées et médiatisées. Cette étude s’appuie sur une enquête en trois vagues auprès de travailleurs finlandais pour examiner comment les pratiques de travail à distance et l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) ont eu un impact sur les perceptions de l’isolement pendant la pandémie de santé mondiale, et si ces relations ont un effet sur la détresse psychologique.

The C.A.R.E. model of employee bereavement support

Source : Journal of Occupational Health Psychology.
Pratiquement tous les employés vivront un deuil ou une peine à un moment donné de leur carrière, mais les organisations sont souvent mal préparées à soutenir les employés en deuil. Peu de travaux empiriques ont été menés sur l’expérience du deuil sur le lieu de travail, et cette étude répond aux appels à la recherche sur le sujet.

The Seniority Swoop: Young Nurse Burnout, Violence, and Turnover Intention in an 11-Hospital Sample

Source : Nursing Administration Quarterly.
Cette étude a cherché à comprendre si les infirmières âgées de 20 à 29 ans sont plus nombreuses à souffrir d’épuisement professionnel et à avoir l’intention de changer de poste que les infirmières plus âgées, et si oui, pourquoi.

Compendium of Key Resources for Improving Clinician Well-Being

Source : National Academy of Medicine
La National Academy of Medicine Action Collaborative on Clinician Well-Being and Resilience propose cette collection de ressources qui mettent en évidence les stratégies et les outils que les dirigeants et les travailleurs de la santé peuvent utiliser dans tous les contextes de pratique pour prendre […].

Mental health care utilization by first responders after Paris attacks

Source : Occupational Medicine.
Les secouristes sont fréquemment exposés à des événements potentiellement traumatisants, y compris des attaques terroristes, et risquent donc de développer des troubles de santé mentale. Des recherches antérieures suggèrent que les FR souffrant de troubles mentaux ne reçoivent souvent pas de traitement approprié. Il est nécessaire d’en savoir plus sur leur recours aux soins de santé mentale (SMC).Cette étude visait à identifier les facteurs associés à la réception d’un soutien immédiat, d’un soutien post-immédiat et à l’engagement dans les SMC parmi les FR des attaques terroristes de novembre 2015 à Paris.Une étude en ligne a été menée 8 à 12 mois après les attaques sur 663 FR qui ont été mobilisés pendant la nuit et/ou les suites des attaques. Une régression logistique a été réalisée afin d’analyser les facteurs associés au SMC.Dans l’ensemble, 44 FR ont sollicité un SMC. Parmi les FR souffrant d’un trouble de stress post-traumatique (TSPT), d’un TSPT partiel ou d’une dépression (n = 60), 38% ont cherché à obtenir une CMH (n = 23). Le soutien post-immédiat était associé au soutien immédiat, et les deux étaient associés au fait de connaître quelqu’un qui pourrait aider concernant les risques psychologiques potentiels suite à un événement traumatique. L’engagement dans le SMC était associé à des antécédents de SMC, à un soutien post-immédiat et à la présence d’un ESPT, d’un ESPT partiel ou d’une dépression.parmi les FR souffrant d’un ESPT, d’un ESPT partiel ou d’une dépression, peu ont recherché le SMC. Il est essentiel d’améliorer l’accès à la SMC pour les FR après des attaques terroristes. Le fait de connaître une personne susceptible de les aider face aux risques psychologiques potentiels peut faciliter le soutien immédiat et/ou post-immédiat. En outre, le soutien post-immédiat pourrait encourager l’engagement dans le SMC. Des efforts devraient être faits avant et après des événements potentiellement traumatiques pour assurer une éducation à la santé mentale pour les FR.