Policy and Practice Note: Policy, Safety, and Regulation with Regard to Ontario Home Care Clients and Personal Support Workers

Source : Canadian Journal on Aging = La Revue Canadienne Du Vieillissement.
À la lumière du rapport COVID-19 et des préoccupations croissantes concernant la santé des Canadiens âgés recevant des soins, cette note sur les politiques et les pratiques explore la confluence du paysage politique actuel des soins à domicile et de l’organisation du travail des préposés aux services de soutien à la personne (PSW), et souligne la nécessité d’envisager la gouvernance du travail des PSW en général, et des soins à domicile et communautaires en particulier. À l’heure actuelle, les travailleurs de soutien à la personne ne sont pas réglementés professionnellement et il n’existe pas non plus de site central permettant de documenter l’emplacement, la formation ou toute autre forme de vérification de la main-d’œuvre des travailleurs de soutien à la personne. Les travailleurs sociaux à domicile fournissent souvent des soins physiques dans des endroits isolés, sans supervision personnelle. Dans le domaine des soins à domicile et des soins de santé communautaires, les plaintes concernant les travailleurs sociaux peuvent être éparpillées entre différents fournisseurs de services ou dans les dossiers des clients qui ne sont pas liés ou consultables par le nom du travailleur social. La présente note d’orientation examine comment ces facteurs et le statut actuellement non réglementé des PSW affectent la sécurité des soins à domicile en général, ainsi que dans le contexte de COVID-19, du système décentralisé de soins à domicile de l’Ontario et des efforts en vue d’une réglementation professionnelle.

Non-drug approaches for preventing delirium in adults receiving care in hospital outside of intensive care and high dependency units

Source : Cochrane
Nous avons examiné les données probantes relatives aux approches non pharmacologiques (non médicamenteuses) visant à prévenir le délire chez les adultes hospitalisés, à l’exclusion des personnes traitées dans les unités de soins intensifs (USI, services spécialisés dans le traitement des patients gravement malades).

Making vaccination a condition of deployment in care homes: government response

Source : GOV.UK
Le gouvernement britannique a organisé une consultation publique du 14 avril 2021 au 26 mai 2021 sur une proposition visant à faire de la vaccination contre le Covid-19 une condition d’emploi dans les maisons de soins accueillant des personnes âgées. Le présent document constitue la réponse officielle du gouvernement à cette consultation. Suite à cette consultation, la politique s’applique désormais à tous les foyers de soins.

COVID-19 : Lignes directrices sur les animaux domestiques et établissements de soins de longue durée

Source : Gouvernement du Canada
Pendant la pandémie de COVID-19, il convient d’accorder une attention particulière aux animaux qui résident dans des établissements de soins de longue durée ou qui s’y rendent, où la COVID-19 peut se transmettre plus facilement et où les personnes sont exposées à une maladie plus grave.

What we have learned internationally from 1.5 years of COVID-19

Source : Vilans national Centre of Expertise for Long-term Care
Vilans a suivi de près les mesures relatives au coronavirus prises par les gouvernements de huit pays (Belgique – Flandre, Danemark, Allemagne – Rhénanie du Nord-Westphalie, France, Norvège, Royaume-Uni – Angleterre, Suède et Pays-Bas). L’objectif est de mieux faire face au virus et à ses conséquences, notamment pour les clients, les soignants et les aidants naturels dans le cadre des soins de longue durée. Maintenant que nous semblons être dans des eaux plus calmes, l’heure est à la réflexion. Quels enseignements pouvons-nous tirer des pays qui nous entourent ?

Even 4 Hours A Day Won’t Cut It: Why Transforming LTC Needs to Start with Empathy

Source : NIA Spotlight on Healthy Ageing
Pour le premier webinaire de la série Spotlight on Healthy Ageing du NIA, le Dr Samir Sinha, directeur de la recherche sur les politiques de santé du NIA, et Moira Welsh, journaliste d’investigation du Toronto Star, ont tenu une conversation interactive sur les soins de longue durée. La discussion a porté sur des thèmes importants du livre de Mme Welsh, Happily Ever Older, notamment des exemples internationaux d’excellence en matière de soins de longue durée, des modèles qui ont donné des résultats positifs, des stratégies pour lutter contre la solitude, l’importance de l’inclusion et le concept de  » potentiel  » – l’idée que nous pouvons constamment nous épanouir et nous améliorer, quel que soit notre âge ou nos capacités, et que le bon environnement peut nous y aider.

COVID-19 Directive no 3 à l’intention des foyers de soins de longue durée en vertu de la Loi de 2007 sur les foyers de soins de longue durée

Source : Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Ontario
Diffusée en vertu de l’article 77.7 de la Loi sur la protection et la promotion de la santé (LPPS), L.R.O. 1 990, chapitre H.7.

Determining the ambient influences and configuration of optimised environments for emotional wellbeing of older adults

Source : Ergonomics.
Il est désormais largement reconnu que des aspects tels que la fatigue ou l’état d’esprit peuvent avoir un impact sur le bien-être d’un individu. Cependant, il existe également d’autres facteurs moins étudiés qui pourraient avoir une influence, et dont l’analyse est importante pour maximiser le bien-être personnel. L’objectif de cette étude était de déterminer l’influence d’un ensemble de 12 facteurs sélectionnés.

Meeting the Challenge of Caring for Persons Living with Dementia and Their Care Partners and Caregivers: A Way Forward

Source : NAP
Ce rapport de consensus examine l’ensemble complexe de données probantes sur les soins aux personnes atteintes de démence et éclaire la prise de décision quant aux interventions prêtes à être diffusées et mises en œuvre à grande échelle. Il propose également un plan directeur pour orienter les recherches futures en utilisant des méthodes rigoureuses et de pointe qui sont inclusives, équitables et qui fournissent des informations essentielles pour une mise en œuvre dans le monde réel, dans le but ultime de mieux aider les personnes atteintes de démence, leurs partenaires de soins et leurs aidants à vivre aussi bien que possible.