Protective effects of vitamins/antioxidants on occupational noise-induced hearing loss: A systematic review

Source : Journal of Occupational Health.
La surdité professionnelle induite par le bruit (NIHL) due à l’exposition au bruit dans l’industrie, l’armée et d’autres emplois peut causer des problèmes de santé aux travailleurs occupés, mais elle peut aussi être potentiellement évitée. Les vitamines/antioxydants ont été étudiés en tant que stratégies thérapeutiques pour prévenir et/ou retarder les risques de maladies humaines ainsi que la NIHL. Cette étude a donc été menée pour examiner systématiquement les effets protecteurs des vitamines/antioxydants sur la NIHL professionnelle.

Télétravail : préservons nos oreilles !

Source : Cahiers de médecine interprofessionnelle.
Une enquête menée par l’association JNA (Journée nationale de l’audition) et l’IFOP révèle que 57% des télétravailleurs sont gênés par les nuisances sonores sur leur lieu de travail et que 74% éprouvent des difficultés à comprendre la parole lors d’échanges collectifs en visioconférence, 73% au téléphone, 71% en échanges individuels en visioconférence.

Des avancées dans la prévention du risque bruit en open space

Source : Cahiers de médecine interprofessionnelle.
Toutes les enquêtes citent le bruit comme la principale source de nuisance et 1/4 des salariés se disent très gênés. Le niveau sonore se situe entre 50 et 60 dB(A), avec des bruits stationnaires (équipements informatiques, systèmes de ventilation), des bruits intermittents (sonneries de téléphone, bruits de passage, conversations.) Tout cela perturbe l’attention et nécessite un effort intellectuel supplémentaire pour rester concentré. Il s’ensuit fatigue cognitive, stress avec perte de sommeil, mal-être, dépression, baisse de performance, voire absentéisme. Les risques pour les salariés ne sont pas dans le lésionnel, mais dans le perceptif.

Développement d’une méthode de mesure de l’exposition sonore effective intra-auriculaire pour une utilisation en milieu de travail

Source : IRSST
De nombreux travailleurs sont exposés quotidiennement à des niveaux de bruit susceptibles d’endommager leur audition. La mesure de l’exposition sonore est alors essentielle afin d’identifier et d’évaluer des solutions correctives pour les protéger adéquatement. Toutefois, les méthodes et les technologies de mesure actuelles ne permettent généralement pas de déterminer avec précision directement dans l’oreille l’exposition au bruit subie par un individu sur son lieu de travail.

Preventing noise-induced hearing loss at work

Source : WorkSafe BC
La perte auditive peut survenir graduellement à la suite d’une exposition prolongée à des niveaux de bruit supérieurs à 85 décibels. Ce bulletin (en anglais) explique comment utiliser la hiérarchie des contrôles pour réduire le bruit dans votre lieu de travail et protéger les travailleurs contre la perte auditive causée par le bruit au travail.

WorkSafeBC warns about risk of hearing loss in service industry

Source : Canadian Occupational Safety.
WorkSafeBC a récemment sensibilisé les employeurs et les travailleurs au risque de perte auditive dans l’industrie des services, et a diffusé un nouveau bulletin de sécurité ainsi que plusieurs nouvelles ressources en ligne pour les sensibiliser et les sensibiliser à la perte auditive due au bruit, dont trois nouvelles vidéos et la publication récente : Prévention de la perte auditive due au bruit au travail.

Working in preschool increases the risk of hearing-related symptoms: a cohort study among Swedish women

Source : International Archives of Occupational and Environmental Health.
Le but de cette étude par questionnaire, menée auprès de 4 718 enseignants du préscolaire et de 4 122 membres de la population générale sélectionnés au hasard, était d’évaluer si le travail dans les établissements préscolaires augmente le risque de symptômes liés à l’audition et si l’âge, le bruit sur le lieu de travail et le stress au travail ont des incidences sur le risque.

Nuisances sonores

Source : Travail et sécurité.
Trop souvent, le bruit reste le parent pauvre de la prévention. Soit il est ignoré, soit il ne fait l’objet que d’une protection individuelle à travers les casques et bouchons d’oreilles. Pourtant, ce risque aux conséquences diverses, de la gêne, source de mal-être, à la lésion irréversible, en fonction de sa puissance, peut être traité facilement. Trois millions de salariés exposés. Près de six actifs sur dix qui se disent gênés sur leur lieu de travail, tous secteurs confondus (industries, BTP, services, administrations…). Le bruit constitue une nuisance majeure en milieu professionnel. Il reste pourtant insuffisamment pris en compte en tant que risque professionnel.

Patterns and trends in OSHA occupational noise exposure measurements from 1979 to 2013

Source : Occup Environ Med.
Le bruit est l’une des expositions les plus courantes et la perte d’audition d’origine professionnelle est fortement répandue. Le bruit est également lié à de nombreux effets non auditifs sur la santé. L’objectif de cette étude était de décrire et d’analyser les mesures de bruit personnelles disponibles via la base de données Integrated Management Information System de l’OSHA, en identifiant les industries présentant des niveaux de bruit élevés ou les tendances à la hausse de l’exposition des travailleurs dans le temps.