What to remove from the work environment: the sick worker or the cause of his sickness? Workplace bullying, a form of violence that causes sickness.: doi: 10.7417/CT.2023.2538

Source : La Clinica Terapeutica.
L’objectif de cet article est non seulement de fournir les définitions les plus importantes du harcèlement moral au travail et d’en identifier les éléments communs, mais aussi de présenter les conclusions les plus récentes concernant les différences de genre et de personnalité entre la victime et l’agresseur, de présenter les études professionnelles les plus approfondies sur le harcèlement moral au travail et de présenter les résultats de ces études, ainsi que d’autres informations. Il vise également à traiter d’interventions primaires, secondaires, et tertiaires.

Workplace Harassment, Cyber Incivility, and Climate in Academic Medicine

Source : JAMA.
La culture de la médecine universitaire peut favoriser les mauvais traitements qui affectent de manière disproportionnée les individus qui ont été marginalisés dans une société donnée (groupes minoritaires) et compromettent la vitalité de la main-d’œuvre. Les recherches existantes ont été limitées par l’absence de mesures complètes et validées, par des taux de réponse faibles et des échantillons restreints, ainsi que par des comparaisons limitées aux catégories binaires de sexe masculin ou féminin assignées à la naissance (cisgenre). Cette étude visait à évaluer la culture médicale universitaire, la santé mentale des enseignants et leur relation.

Workplace bullying as an organisational issue: Aligning climate and leadership

Source : Work & Stress.
Bien que le harcèlement moral au travail soit reconnu depuis longtemps comme un phénomène organisationnel, peu d’études ont exploré la manière dont les différents facteurs organisationnels se combinent pour influencer le risque de harcèlement moral. Dans cette étude, nous intégrons les théories sur le climat de sécurité psychosocial (CSP) organisationnel et le traitement de l’information sociale afin de comprendre comment le CSP est lié à l’exposition aux intimidations, par l’intermédiaire du leadership.

Workplace bullying and mental health problems in balanced and gender-dominated workplaces

Source : Work & Stress.
Nous étudions les risques d’exposition à l’intimidation sur le lieu de travail et les résultats connexes en matière de santé mentale pour les hommes et les femmes lorsqu’ils font partie d’une minorité de genre par opposition à un environnement de travail équilibré entre les genres ou lorsqu’ils appartiennent à une majorité de genre. Sur la base d’une perspective d’identité sociale, nous avons testé des hypothèses sur les risques d’intimidation et les différences dans l’augmentation des problèmes de santé mentale dans un échantillon probabiliste de la main-d’ouvre suédoise dans une conception prospective.

The social dynamics of knowledge hiding: a diary study on the roles of incivility, entitlement, and self-control

Source : European Journal of Work and Organizational Psychology.
La dissimulation des connaissances a des conséquences néfastes pour les organisations. Il est donc essentiel de comprendre les antécédents et les conditions limites de la dissimulation des connaissances. Avec notre étude de journal sur l’incivilité quotidienne en tant que prédicteur situationnel et les variables de différence individuelle de droit et de maîtrise de soi en tant que modérateurs liés à la personne, nous tentons de contribuer à cette compréhension.

Bullying experience and the work environment in nurses: A cross-sectional data analysis

Source : Journal of Nursing Management.
Cette étude visait à examiner le degré et la gravité des brimades au travail chez les infirmières et à évaluer la relation entre les brimades et les facteurs de l’environnement de travail. Contexte L’intimidation au travail se produit dans le secteur des soins infirmiers à un rythme alarmant et peut s’intensifier avec des conditions de travail plus défavorables.

What we need to know about workplace bullying

Source : Work & Stress.
Selon un examen externe de 2019, l’intimidation et le harcèlement sont  » systémiques  » sur le lieu de travail parlementaire néo-zélandais (Francis, 2019). Sa culture est « toxique », impliquant « des comportements nuisibles par et entre le personnel, les responsables, les députés, les médias et le public », et « les comportements inacceptables sont trop souvent tolérés ou normalisés. » Les ragots destructeurs, le travail de sape, le manque de coopération et de soutien, les comportements agressifs et les propos dégradants sont monnaie courante. Bien qu’il y ait « une majorité de députés et de ministres absolument adorables », d’autres se livrent à « des cris fréquents, des appels ou des textos injurieux, des diffamations… ou « sont simplement continuellement agressifs et crient… ». Un membre du personnel a déclaré : « J’ai été averti… Mais je n’ai pas pu le supporter. Cela m’a choqué. Il m’a fallu des années pour m’en remettre ». L’examen se termine par une liste de 85 recommandations visant à améliorer les choses, notamment l’élaboration de programmes de formation sur la lutte contre les brimades, une approche de tolérance zéro en matière de brimades et de harcèlement, des programmes de développement du leadership et l’accès aux services de travailleurs sociaux ou de psychologues agréés.

Daily effects of face-to-face and cyber incivility via sadness, anger and fear

Source : Work & Stress.
De nombreux travailleurs sont victimes d’incidents d’incivilitéet d’ignorance au travail. Des preuves émergentes suggèrent que l’exposition à de telles incivilités a un impact immédiat sur le bien-être et l’engagement des personnes. Dans cet article, nous contribuons à ce domaine de recherche naissant en étudiant le rôle des émotions discrètes pour expliquer comment l’exposition à l’incivilité se traduit par des conséquences néfastes au quotidien, et en examinant si le rôle des émotions varie selon que les incivilités se produisent lors d’interactions en face à face ou en ligne.

Being the bigger person: Investigating the relationship between workplace bullying exposure and enactment and the role of coping in ending the bullying spiral

Source : Work & Stress.
Si la plupart des recherches sur les brimades au travail se sont concentrées sur les cibles et les conséquences dévastatrices qu’elles subissent du fait de leur exposition à ce comportement négatif, les intimidations ne se produisent pas dans un vide social. Des recherches antérieures ont suggéré que les personnes exposées au harcèlement s’engagent parfois elles-mêmes dans un tel comportement. Dans cet article, nous avons voulu tester la nature réciproque du comportement d’intimidation dans le temps et les modérateurs potentiels de cette relation dans deux études.

Workplace bullying as an organisational issue: Aligning climate and leadership

Source : Work & Stress.
Bien que le harcèlement moral au travail soit reconnu depuis longtemps comme un phénomène organisationnel, peu d’études ont exploré la manière dont les différents facteurs organisationnels se combinent pour influencer le risque de harcèlement moral. Dans cette étude, nous intégrons les théories sur le climat de sécurité psychosocial (CSP) organisationnel et le traitement de l’information sociale afin de comprendre comment le CSP est lié à l’exposition aux intimidations, par l’intermédiaire du leadership.