Differences between men and women in their risk of work injury and disability: A systematic review

Source : American Journal of Industrial Medicine.
Les réactions de santé associées aux expositions professionnelles peuvent varier entre les hommes et les femmes. Objectifs Cette étude a examiné les risques d’accidents du travail et d’invalidité associés à des types similaires d’expositions professionnelles pour les hommes et les femmes au sein et entre les professions.

Should data on gender and ethnicity inform ergonomics interventions? Lessons from four case studies

Source : Ergonomics.
Cet article explore quatre situations problématiques et propose des solutions, notamment en accordant plus d’attention au travail d’équipe, en tenant compte du genre pendant la formation en ergonomie et en élaborant un code de pratique pour les interventions en ergonomie.

Bringing in gender perspectives on systematic occupational safety and health management

Source : Safety Science.
Cet article suggère que les théories du genre devraient être considérées comme centrales dans le développement futur de la gestion systématique de la sécurité et de la santé au travail en théorie et en pratique. Malgré les recherches approfondies et la législation, les conditions de travail présentent encore des lacunes considérables, ce qui indique des difficultés dans la mise en œuvre de la gestion systématique de la sécurité et de la santé au travail. Dans cet article, nous répondons au besoin d’une analyse critique qui complète les recherches plus traditionnelles axées sur la santé ou la gestion. L’objectif général est d’examiner et d’expliquer la gestion systématique de la sécurité et de la santé au travail dans des environnements de travail ségrégués par le genre en Suède, en se basant sur les théories du genre dans les organisations du travail.

Sexual and non-sexual forms of gender harassment: a persistent problem in the world of work

Source : Occupational and Environmental Medicine.
Dans ce numéro de la revue Occupational and Environmental Medicine , Blindow et ses collègues présentent une étude méthodologiquement solide qui répond à certaines des lacunes de la littérature. Reconnaissant la question plus large du harcèlement sexiste au travail, l’étude définit le harcèlement sexuel fondé sur le sexe (c’est-à-dire les avances non désirées et les remarques offensantes de nature sexuelle) et le harcèlement non sexuel (c’est-à-dire les infractions sexistes non sexualisées et les expressions de manque de respect que les personnes concernées perçoivent comme étant fondées sur leur sexe) comme deux facteurs de stress conceptuellement différents qui peuvent avoir une incidence sur le risque de développer un trouble mental chez les femmes et les hommes.