Une forme de gestion désincarnée de l’activité: L’exemple d’une formation en santé et sécurité du travail destinée aux préposés aux bénéficiaires au Québec

Source : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé.
Cet article a pour objectif d’illustrer les limites d’un mode de gestion désincarné de l’activité réelle de travail. Nous prenons l’exemple d’un mode de gestion « top-down » d’une formation en santé au travail destinée aux préposés aux bénéficiaires travaillant dans les organisations gériatriques au Québec. À partir d’une étude qualitative (neuf entrevues semi-dirigées avec des préposés) visant à déterminer les facteurs favorables à l’application de cette formation, nous décrivons trois résultats principaux. D’une part, l’activité des préposés est structurée quotidiennement en matière de rythmes de travail et de balises temporelles. D’autre part, les préposés utilisent des stratégies de régulation des temporalités qui contreviennent en partie aux savoirs transmis lors de la formation initiale. Enfin, le contenu du programme de formation n’est pas fréquemment respecté. Nous émettons deux recommandations visant le développement d’autres formations en nous basant sur la participation directe des préposés.

Paradoxical Impact of a Patient-Handling Intervention on Injury Rate Disparity Among Hospital Workers

Source : American Journal of Public Health.
Les chercheurs ont testé l’efficacité d’une intervention complète de manipulation sécuritaire des patients pour les travailleurs de la santé à salaire élevé (infirmières) par rapport aux travailleurs de la santé à faible salaire (préposés aux soins des patients). Les résultats démontrent que même si l’intervention a changé la perception des deux groupes de travailleurs de la santé à l’égard de la manipulation sécuritaire des patients, on n’a observé de réduction des blessures que chez les travailleurs mieux rémunérés.

Safety Intervention Less Effective for Low-wage Workers

Source : NIOSH Research Rounds.
Selon une étude récente parue dans l’American Journal of Public Health, une intervention de manipulation sécuritaire des patients a permis de réduire les blessures chez les infirmières, mais pas chez les travailleurs à faible salaire qui travaillent comme préposés aux soins des patients.

Is violence against long-term care staff becoming more “normalized”?

Source : Canadian Nursing Home.
Les préposés aux bénéficiaires et les infirmières auxiliaires dans les établissements de soins de longue durée subissent régulièrement de la violence physique, verbale et sexuelle de la part des pensionnaires. Dans une récente étude en Ontario, ces personnes ont identifié des causes immédiates de la violence (peur, confusion et agitation des résidents) et des causes sous-jacentes (organisation du travail axée sur les tâches, manque de personnel, placement inapproprié des résidents et manque de temps pour les soins relationnels). Elles ont décrit les effets de la violence sur leur propre santé et bien-être, ainsi que les obstacles à la prévention de la violence.

Supporting older people with multimorbidity: The care burden of home health-care assistants in Ireland

Source : Home Health Care Services Quarterly.
The treatment burden inherent in self-managing multiple chronic conditions (multimorbidity) is recognized, but there has been little examination of the care burden experienced by paid home health-care assistants (HCAs) who support older people with multimorbidity. Focus groups were conducted with HCAs in Ireland and data were coded using a thematic analysis approach. Care burden of HCAs was linked with lack of knowledge and information, poor communication, insufficient time and resources, gaps in medication support and work-related stress. Strategies are required to reduce the care burden of HCAs, who are essential stakeholders supporting growing numbers of older people with multimorbidity.

Breaking Point: Violence Against Long-Term Care Staff

Source : NEW SOLUTIONS: A Journal of Environmental and Occupational Health Policy.
Les soins directs prodigués aux résidents dans les établissements de soins de longue durée sont principalement assurés par des préposés aux services de soutien à la personne et des infirmières auxiliaires autorisées, dont la majorité sont des femmes. Ils subissent régulièrement des violences physiques, verbales et sexuelles de la part de leurs résidents. Pour explorer ce problème généralisé, cinquante-six employés de sept communautés en Ontario, au Canada, ont été consultés.

Honouring care aides and keeping them safe at work

Préposée et bénéficiaire

WorkSafe BC a tenu sa conférence annuelle Hearts and Hands pour reconnaître le travail vital des préposé-es aux bénéficiaires et pour favoriser leur sécurité et leur bien-être au travail. Un élément important de la conférence en 2018 a été une vidéo dans laquelle des résidants décrivent le soutien qu’ils reçoivent de la part des préposées et des préposés.

Peer support part of reducing injuries

Les préposés aux bénéficiaires risquent de subir des blessures en raison d’actes de violence par les bénéficiaires. Rassembler ces travailleurs afin d’échanger des trucs, des ressources et des procédures sécuritaires peut augmenter le soutien qu’ils reçoivent, au-delà de ce que leur offre leur employeur.

Lire la suitePeer support part of reducing injuries