Time to a Negative SARS-CoV-2 PCR Predicts Delayed Return to Work After Medical Leave in COVID-19 Infected Health Care Workers

Source : Journal of Occupational and Environmental Medicine.
L’objectif de cette étude était d’étudier si le retour au travail (RTW) des travailleurs de santé après le COVID-19 était associé au temps nécessaire pour obtenir un test de détection virale négatif.

Compendium of Key Resources for Improving Clinician Well-Being

Source : National Academy of Medicine
La National Academy of Medicine Action Collaborative on Clinician Well-Being and Resilience propose cette collection de ressources qui mettent en évidence les stratégies et les outils que les dirigeants et les travailleurs de la santé peuvent utiliser dans tous les contextes de pratique pour prendre […].

Seroprevalence of the SARS-CoV-2 antibody in healthcare workers: a multicentre cross-sectional study in 10 Colombian cities

Source : Occupational and Environmental Medicine.
Les travailleurs de la santé courent un risque accru d’infection en raison de leur exposition professionnelle à des patients infectés par le SRAS-CoV-2. L’objectif de cette étude était de déterminer la séroprévalence du SRAS-CoV-2 chez les travailleurs de la santé en Colombie.

SARS-CoV-2 seroprevalence in health care workers from 10 hospitals in Quebec, Canada: a cross-sectional study

Source : CMAJ.
La pandémie de COVID-19 a touché de manière disproportionnée les travailleurs de la santé. Nous avons cherché à estimer la séroprévalence du SRAS-CoV-2 chez les travailleurs de la santé en milieu hospitalier au Québec, Canada, après la première vague de la pandémie et à explorer les facteurs associés à la séropositivité au SRAS-CoV-2.

Risk factors for SARS-CoV-2 infection among health care workers

Source : American Journal of Infection Control.
Les travailleurs de la santé (TS) sont en première ligne pour le COVID-19. Une meilleure connaissance des facteurs de risque d’infection par le SRAS-CoV-2 est cruciale pour leur protection. Nous avons cherché à identifier ces facteurs de risque en nous concentrant sur les activités de soins. Nous avons mené une enquête de séroprévalence auprès des soignants dans un hôpital de référence français. Les données sur les expositions au COVID-19, les activités de soins et l’équipement de protection ont été recueillies par un questionnaire standardisé. Des régressions logistiques multivariées ont été utilisées pour évaluer les facteurs de risque pour les IgG du SRAS-CoV-2 ajustés sur les facteurs de confusion potentiels.

Potential risk factors associated with COVID-19 in health care workers

Source : Occupational Medicine.
Les travailleurs de la santé (TS) ont été reconnus comme présentant un risque plus élevé d’infection par le coronavirus 2019 (COVID-19) ; cependant, les facteurs pertinents et l’ampleur de ce risque n’ont pas été clairement élucidés.Cette étude visait à décrire les infections par le COVID-19 parmi les employés d’un grand hôpital de soins tertiaires situé en Ontario, au Canada, de mars à juillet 2020, afin de mieux comprendre les facteurs de risque potentiels.Les données sur tous les TS ayant un test COVID positif ou une exposition à haut risque de mars à juillet 2020 ont été analysées. Les travailleurs de santé ayant obtenu un résultat positif au test COVID et ayant été exposés à un risque élevé ont été décrits. Ceux qui ont développé le COVID-19 suite à une exposition à haut risque ont été comparés à ceux qui ne l’ont pas fait. Les données ont également été analysées pour déterminer les tendances dans le temps.Au cours de la période d’observation, 193 membres du personnel (2 % du personnel actif total) ont eu un test COVID-19 positif. L’incidence des infections du personnel soignant a suivi de près l’incidence communautaire. Dans l’ensemble, 31% des cas de COVID-19 ont été considérés comme acquis professionnellement. Parmi ceux-ci, 41% ont été contractés auprès d’un patient, le reste (59%) auprès d’un collègue de travail. Au cours de la même période, 204 membres du personnel ont été identifiés comme ayant une exposition à haut risque. La majorité des expositions (55 %) étaient associées à un patient, le reste (45 %) résultant d’un contact entre membres du personnel. Dans l’ensemble, 13 % des cas ont développé le COVID-19. Parmi ces cas, 58% étaient associés au patient et 42% résultaient d’une transmission de personnel à personnel.Les travailleurs de la santé sont à risque pour le COVID-19 lié au travail. Compte tenu du nombre d’infections attribuées à la transmission de personnel à personnel, une plus grande attention pourrait être accordée à la mise en œuvre de mesures de prévention dans les zones non cliniques.

Addressing Underreporting of Blood and Other Body Fluid Exposures Among Perioperative Personnel

Source : AORN Journal.
Les expositions au sang et à d’autres liquides organiques sont sous-déclarées. En raison des risques pour la santé associés à ces expositions, les responsables des soins infirmiers devraient recourir à des interventions visant à augmenter le taux de déclaration des membres du personnel du bloc opératoire afin de promouvoir leur santé et leur sécurité. Cet article décrit un tel projet.

Identifying an Optimal Cut-Off Point for Musculoskeletal Pain in the Upper Extremities to Prevent Lowered Work Performance

Source : Journal of Occupational and Environmental Medicine.
Objectif : Cette étude a permis de déterminer à quel moment les douleurs musculo-squelettiques (MSP) des extrémités supérieures indiquent une baisse de la performance au travail, afin d’évaluer la nécessité d’une prévention secondaire des troubles musculo-squelettiques.

From chaos to control – experiences of healthcare workers during the early phase of the COVID-19 pandemic: a focus group study

Source : BMC Health Services Research.
La pandémie de coronavirus 2019 (COVID-19) a posé des défis considérables aux systèmes de santé du monde entier. Les travailleurs de la santé (TS) ont été confrontés à des défis particuliers : être exposés au coronavirus SARS-CoV-2 et s’occuper de patients atteints d’une nouvelle maladie potentiellement mortelle. L’objectif de cette étude était d’explorer comment les travailleurs de la santé du système de santé suédois percevaient leur situation professionnelle pendant la première phase de la pandémie de COVID-19 en 2020.