Colloque sur les droits de la personne : la violence conjugale, nos milieux de travail et le syndicat

Source : Syndicat canadien de la fonction publique
Sous le thème Diversité/Équité, le colloque bisannuel des droits de la personne du SCFP présente une première de quatre capsules sur les enjeux touchant les droits de la personne. La première traite de la violence conjugale, des droits des victimes sur les milieux de travail et, surtout, du rôle que peut jouer le syndicat pour […]

Une nouvelle page Web dédiée à la civilité et à la prévention de la violence interne

Source : APSAM
Les rapports sociaux peuvent influencer, tant positivement que négativement, la santé psychologique des membres d’une organisation. Il est donc important de chercher à optimiser la qualité de nos relations en milieu de travail. Afin d’informer et d’outiller sa clientèle, l’APSAM vient de publier la nouvelle page Civilité et prévention de la violence interne. Cette page regroupe une foule d’informations utiles pour les milieux souhaitant agir dans ce dossier. On y retrouve notamment : Des exemples de pratiques favorables à la civilité au travail Des précisions sur les différentes formes de violence De l’information sur le harcèlement psychologique Différentes stratégies de prévention de la violence interne Des outils en lien avec cette thématique sont également accessibles.

A Systematic Review: Effectiveness of Interventions to De-escalate Workplace Violence against Nurses in Healthcare Settings

Source : Safety and Health at Work.
La violence au travail (VLT) est une source de préoccupation croissante dans le monde entier et les organisations de soins de santé ne font pas exception. Les infirmières peuvent être sujettes à toutes sortes de violence au travail en raison de leur position de première ligne dans les établissements de santé. L’objectif de cette étude systématique est d’identifier et d’examiner différentes interventions visant à réduire l’ampleur et la prévalence de la violence au travail à l’encontre du personnel infirmier.

Paramedic occupational violence mitigation: a comprehensive systematic review of emergency service worker prevention strategies and experiences for use in prehospital care

Source : Occupational and Environmental Medicine, 2021-03-03.
La violence au travail est un problème important dans le contexte des soins préhospitaliers, la majorité des travailleurs paramédicaux déclarant avoir subi une forme d’abus, d’intimidation, d’agression physique ou sexuelle au cours de leur carrière. Bien que la littérature paramédicale reconnaisse la gravité de ce problème, il existe peu d’études sur les stratégies d’atténuation de la violence au travail. Malgré cela, les similitudes opérationnelles et environnementales qui existent entre les travailleurs paramédicaux et les autres travailleurs des services d’urgence, comme la police et les pompiers, offrent la possibilité d’examiner des stratégies et des expériences relatives à l’atténuation de la violence au travail.

Development of the nurse’s communication ability with angry patients scale and evaluation of its psychometric properties

Source : Journal of Advanced Nursing.
La violence au travail est un risque courant dans les milieux cliniques et peut avoir des effets délétères sur les travailleurs de la santé. Les infirmières sont plus susceptibles d’être victimes de violence au travail que les autres travailleurs médicaux. La colère étant une cause importante de comportement agressif, la prise en charge de la colère des patients à un stade précoce peut réduire le risque de violence au travail. Cette étude visait à développer l’échelle Nurse’s Communication Ability with Angry Patients Scale et à évaluer ses propriétés psychométriques. On s’attend à ce que cette nouvelle échelle aide les éducateurs à identifier les domaines spécifiques de déficience qui pourraient être ciblés par une formation visant à améliorer la capacité du personnel infirmier à communiquer avec des patients en colère.

Lawmakers reintroduce bill on preventing workplace violence in health care, social services

Source : Safety & Health.
Le projet de loi H.R. 1195 Workplace Violence Prevention for Health Care and Social Service Workers Act ordonne à l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA) des États-Unis l’adoption d’une réglementation exigeant aux établissements du secteur de la santé et des services sociaux de mettre en oeuvre un plan de prévention de la violence au travail. Ce projet de loi avait été présenté en 2019 et approuvé par la Chambre des représentants, mais il n’a pas été voté au Sénat. Une étude menée par le Government Accountability Office en 2016 a constaté que le taux de violence contre les travailleurs de la santé est jusqu’à douze fois plus élevé que celui de l’ensemble de la main-d’oeuvre. Cette étude a aussi mis en évidence que 70 % des agressions non mortelles ont eu lieu dans les établissements de santé et des services sociaux.

The prevalence and determinants of inappropriate sexual behaviour in people with acquired brain injury in nursing homes

Source : Journal of Advanced Nursing.
Les comportements sexuels inappropriés peuvent avoir un impact non seulement sur les patients eux-mêmes, mais aussi sur le personnel soignant. Un aperçu de l’ampleur, de la gravité, de l’évolution et des comportements difficiles concomitants, de la sexualité et de la qualité de vie pourrait donner une orientation au type d’interventions et d’éducation nécessaires. L’objectif ultime est de mettre au point des soins appropriés pour ce groupe de patients vulnérables, en particulier des interventions psychosociales et une utilisation appropriée des psychotropes.

Workplace violence in healthcare: Towards a psychosocial perspective

Source : Aggression and Violent Behavior.
La violence au travail (VLT) dans les établissements de soins de santé est un problème émergent dans le monde entier. Les VLT de type I et II ne sont pas rares et ont des conséquences physiques et psychosociales importantes chez les travailleurs de la santé. On sait peu de choses sur les facteurs psychosociaux des auteurs impliqués dans ces actes de violence. Il existe plusieurs théories psychosociales et facteurs de risque d’agression qui peuvent expliquer la VLT. La VLT peut être considérée comme un problème social. La création d’un modèle psychosocial intégré de la VLT dans les établissements de soins de santé aidera les professionnels de la santé à avoir une vision empathique des personnes impliquées dans ces actes agressifs. Le deuil et la perte anticipée peuvent être l’un des facteurs importants à prendre en compte dans les services d’urgence. Ce modèle hypothétique aidera également les décideurs à créer une approche noble pour gérer efficacement de telles situations

Manifestations de violence conjugale en milieu de travail: aussi une question de santé et de sécurité

Source : Blogue SOQUIJ – Actualités juridiques et judiciaires du Québec
Le rôle que le milieu de travail peut jouer dans la protection des victimes de violence conjugale ne s’impose peut-être pas d’emblée à l’esprit dans la mesure où la situation est perçue comme relevant de la sphère privée. Cependant, comme on peut le lire sur le site du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, la violence conjugale a souvent des répercussions dans le milieu de travail lui-même.

Prevalence and effect of workplace violence against emergency nurses at a tertiary hospital in Kenya: a cross-sectional study

Source : Safety and Health at Work, 23 janvier 2021.
La violence en milieu de travail est un risque majeur pour la santé et le travail des infirmières. Elle affecte le bien-être physique et psychologique des infirmières et a des répercussions sur la prestation des services de santé. Nous avons cherché à évaluer la prévalence et à décrire les conséquences de la violence en milieu de travail des infirmières travaillant dans un service d’urgence au Kenya.