Heating and cooling in the extreme

Source : Healthcare Life Safety Compliance.
Lorsqu’il fait trop chaud ou trop froid dans la plupart des bâtiments, vous êtes censé mettre une veste, allumer un ventilateur ou faire avec. Ce n’est pas une option pour les établissements de santé et les laboratoires, qui doivent maintenir une température intérieure constante, quelles que soient les conditions extérieures.

Cooling garments against environmental heat conditions in occupational fields: measurements of the effect of a ventilation jacket on the total thermal insulation

Source : International Journal of Industrial Ergonomics.
Les vêtements de refroidissement personnels peuvent représenter une solution d’adaptation pour contrer la fatigue due à la chaleur et améliorer la santé et la productivité des travailleurs (en particulier pour certaines activités de travail en plein air comme dans l’agriculture et dans le secteur de la construction). L’effet de refroidissement d’une veste de ventilation a été étudié au préalable en effectuant des tests  » à sec  » dans une chambre climatique sur un mannequin thermique. Une condition standardisée avec une température de l’air, ta = 22,4 °C, trois réglages différents de la vitesse du ventilateur (vf= 0, vf = 2 et vf = 4), et trois ensembles différents (l’enveloppe simple, un ensemble de travail et une combinaison des deux) ont été considérés. Les résultats ont montré des augmentations significatives des pertes de chaleur sèche (par convection) pour les zones thermiques du tronc, plus élevées lorsque les ventilateurs étaient en marche, pour tous les ensembles considérés. Les pourcentages de changement ont largement dépassé 100 % pour les zones thermiques proches des ventilateurs. La ventilation de l’air a déterminé des diminutions significatives des valeurs d’isolation thermique totale (IT) (jusqu’à 35 %) par rapport à la condition de ventilateurs éteints, confirmant et quantifiant l’effet de refroidissement de l’enveloppe de ventilation.

Cooling garments against environmental heat conditions in occupational fields: measurements of the effect of a ventilation jacket on the total thermal insulation

Source : International Journal of Industrial Ergonomics.
Les vêtements de refroidissement personnels peuvent représenter une solution d’adaptation pour contrer la fatigue due à la chaleur et améliorer la santé et la productivité des travailleurs (en particulier pour certaines activités de travail en plein air comme dans l’agriculture et dans le secteur de la construction). L’effet de refroidissement d’une veste de ventilation a été étudié au préalable en effectuant des tests  » à sec  » dans une chambre climatique sur un mannequin thermique. Une condition standardisée avec une température de l’air, ta = 22,4 °C, trois réglages différents de la vitesse du ventilateur (vf= 0, vf = 2 et vf = 4), et trois ensembles différents (l’enveloppe simple, un ensemble de travail et une combinaison des deux) ont été considérés. Les résultats ont montré des augmentations significatives des pertes de chaleur sèche (par convection) pour les zones thermiques du tronc, plus élevées lorsque les ventilateurs étaient en marche, pour tous les ensembles considérés. Les pourcentages de changement ont largement dépassé 100 % pour les zones thermiques proches des ventilateurs. La ventilation de l’air a déterminé des diminutions significatives des valeurs d’isolation thermique totale (IT) (jusqu’à 35 %) par rapport à la condition de ventilateurs éteints, confirmant et quantifiant l’effet de refroidissement de l’enveloppe de ventilation.

School Kitchen Workers Possibly at Risk for Heat-related Illness

Source : NIOSH eNews
Si les dangers des maladies liées à la chaleur qui résultent du travail dans des conditions de chaleur extrême sont bien documentés, on sait peu de choses sur l’exposition à la chaleur des employés des cuisines scolaires. Ces travailleurs peuvent être en contact étroit et prolongé avec des équipements chauds, travailler dans des espaces surpeuplés et mal ventilés, et ne pas bénéficier de pauses suffisantes – autant de causes potentielles de stress thermique, qui peuvent entraîner des maladies liées à la chaleur, comme l’épuisement par la chaleur et le coup de chaleur.

Take Action Now to Prevent Heat-Related Illness at Work

Source : CDC
L’exposition à la chaleur combinée à l’activité physique et à d’autres facteurs de l’environnement peut augmenter la température du corps et provoquer un stress thermique. Le corps réagit au stress thermique en essayant de stabiliser la température corporelle, un processus qui peut conduire à la fatigue thermique. De nombreux facteurs influent sur le stress thermique et l’épuisement par la chaleur liés au travail, notamment la température de l’air, l’humidité, les vêtements, l’équipement de protection individuelle et l’hydratation. Le stress thermique qui entraîne une tension thermique non soulagée augmente le risque de maladie liée à la chaleur. La prévention des maladies liées à la chaleur chez les travailleurs peut être nécessaire tout au long de l’année, selon les tâches à accomplir et l’environnement.

Les changements climatiques : Abrégé à l’intention des professionnels de la santé

Source : INSPQ
Cet abrégé contient de l’information qui permettra aux médecins et aux cliniciens de cerner, dans leur pratique quotidienne, les répercussions des risques météorologiques découlant des changements climatiques. Sa structure donne rapidement accès à des données claires, concises et récentes pour chaque domaine clinique. Les effets des changements climatiques sur la santé humaine se font déjà sentir partout dans le monde. Les recherches scientifiques fournissent des données empiriques démontrant le lien sans équivoque entre les changements climatiques, les risques météorologiques et la santé. En fait, de nombreux problèmes de santé résultent d’une exposition à une chaleur intense, à des tempêtes, à des sécheresses ou à des inondations. Toutefois, ces problèmes sont habituellement non spécifiques et leur physiopathologie n’est pas évidente. Pour les reconnaître, il faut obtenir les antécédents médicaux adéquats du patient, ce qui nécessite, entre autres, de poser des questions sur la présence potentielle de risques météorologiques. En outre, on sait que les effets indésirables de certains médicaments peuvent exacerber ces mêmes problèmes de santé. Si les cliniciens sont en mesure de reconnaître ces problèmes et ces effets indésirables, ils pourront offrir de meilleurs traitements et conseils, ainsi que déterminer leur impact potentiel sur les services de santé.

Impact d’un stress thermique représentatif des milieux de travail sur l’absorption pulmonaire et la toxicocinétique de trois solvants organiques

Source : IRSST
Plusieurs des changements physiologiques associés à la thermorégulation peuvent influencer la cinétique des substances chimiques dans le corps humain, comme la ventilation alvéolaire et la redistribution du débit sanguin aux organes. Si certaines mesures préventives peuvent permettre de protéger les travailleurs contre les effets directs de la chaleur, elles ne permettent toutefois pas d’empêcher les processus de thermorégulation de prendre place. Une exposition concomitante à la chaleur et aux substances chimiques volatiles peut donc entraîner des variations dans l’absorption par inhalation et dans la cinétique de ces substances, biaisant ainsi l’évaluation des données de biosurveillance.

Cooling efficiency of vests with different cooling concepts over 8-hour trials

Source : Ergonomics.
Comme la fréquence et la gravité des vagues de chaleur augmentent, les systèmes de refroidissement individuels sont considérés comme un outil permettant d’atténuer la contrainte thermique chez les travailleurs dans divers milieux professionnels. Cette étude a évalué les capacités de refroidissement (C ; W-h-m-2) de divers gilets disponibles dans le commerce en utilisant différents concepts de refroidissement.