Travail de bureau

Source : INRS Santé et sécurité au travail
Avec la tertiarisation des activités et le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC), le travail de bureau s’est généralisé. Aujourd’hui plusieurs millions de salariés exercent l‘essentiel de leur activité dans un bureau assis devant un ordinateur. Si les risques professionnels liés au travail de bureau sont moins visibles, ils ne sont pas absents et nécessitent des mesures de prévention adaptées.

Risques psychosociaux : réparation et prévention

Source : Références en santé au travail.
Sont présentées 4 enquêtes sur la prévention et la réparation des risques psychosociaux chez des travailleurs vus dans les centres de consultation de pathologie professionnelle de Nord-Picardie.

Psychosocial work stressors and risk of all-cause and coronary heart disease mortality: A systematic review and meta-analysis

Source : Scandinavian Journal of Work, Environment & Health.
Les facteurs de stress psychosociaux au travail sont des expositions courantes qui affectent la population active, et il existe de bonnes preuves qu’ils ont des conséquences néfastes sur la santé. Certains éléments indiquent qu’elles peuvent avoir un impact sur la mortalité, mais cela n’a pas été systématiquement examiné. L’objectif de cet examen systématique était d’examiner l’association entre les facteurs de stress psychosociaux au travail et la mortalité toutes causes confondues et les décès dus aux maladies coronariennes. Les résultats montrent que les travailleurs ayant un faible contrôle de l’emploi sont exposés à un risque accru de mortalité toutes causes confondues et de maladies coronariennes comparativement aux travailleurs ayant un contrôle élevé de l’emploi. Les interventions politiques et pratiques visant à améliorer le contrôle de l’emploi pourraient contribuer à réduire la mortalité.

L’utilité de la formation dans la prévention des risques psychosociaux au travail

Source : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé.
Cet article se propose d’alimenter la réflexion sur l’intervention dans le champ de la santé au travail. Dans cette recherche, nous nous sommes plus particulièrement centrée sur la capacité d’une action de formation sur la prévention des risques psychosociaux au travail (RPS) à développer des ressources psychosociales nouvelles dans les organisations. Les résultats sont issus de l’analyse de 14 plans d’action et comparent le niveau d’importance des ressources élaborées selon qu’il y ait eu ou pas une formation des acteurs impliqués en amont de la démarche de prévention primaire. L’analyse des résultats montre que, paradoxalement, la formation a tendance à centrer l’action des acteurs sur des réponses individuelles.

Travail, emploi et douance

Source : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé.
Sujet émergent depuis quelques années, la question des adultes doués et de la place qui leur est faite au sein de notre société met en évidence les difficultés d’intégration socio-professionnelle auxquelles ces derniers sont exposés.

Prévention des risques psychosociaux (RPS) : méthodes et pratiques

Source : Hygiène et sécurité du travail.
Aujourd’hui, les risques psychosociaux (RPS : stress, épuisement professionnel – burnout, harcèlement, violences…) ne peuvent plus être considérés comme des risques dits “émergents”. Les dispositifs de sensibilisation ou de méthodologies d’action se sont multipliés, pour aider à la mise en place d’une démarche de prévention dans les entreprises. Désormais, la prévention des risques psychosociaux se “déspécialise” en s’internalisant. Les acteurs, internes ou externes aux entreprises ou organisations, qui prennent en charge les autres risques professionnels, sont amenés à intégrer la prévention des risques psychosociaux dans leurs pratiques. Il est donc apparu nécessaire d’actualiser la démarche de prévention des RPS. Elle consiste en particulier à mettre l’accent sur l’étape de préparation, déterminante pour aboutir à un plan d’actions en lien avec le diagnostic posé sur les situations de travail.

Caractérisation des effets des expositions aux facteurs psychosociaux sur la santé mentale et l’état de santé général perçu – Analyses à partir de l’enquête “Santé et itinéraire professionnel”

Source : Références en santé au travail.
Cette étude avait l’objectif d’apporter des réponses quant à la nature des effets de 17 facteurs psychosociaux sur la survenue de troubles de la santé mentale et sur la dégradation de l’état de santé général perçu.

Sickness presenteeism: Are we sure about what we are studying? A research based on a literature review and an empirical illustration

Source : American Journal of Industrial Medicine.
On s’intéresse de plus en plus à l’étude du présentéisme. Ce terme est de plus en plus utilisé dans la littérature scientifique, mais il semble qu’il existe une grande hétérogénéité dans la façon dont il est évalué, ce qui pourrait entraîner des différences substantielles dans la définition et l’interprétation du phénomène réellement à l’étude. Notre objectif est de discuter de ce qui est réellement étudié, en fonction de la façon dont le phénomène est opérationnalisé, mesuré et analysé. Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Work experiences of Latino building cleaners: An exploratory study

Source : American Journal of Industrial Medicine.
Cette étude s’est penchée sur la façon dont les immigrants latino-américains perçoivent le travail des nettoyeurs de bâtiments. Les résultats identifient trois thèmes principaux : la vulnérabilité économique, les facteurs de stress psychosociaux et les effets sur la santé et la sécurité. Bien que les travailleurs soient conscients des risques associés à leur travail, ils croient que leur statut d’immigrant limite leurs possibilités d’emploi et acceptent alors de mauvaises conditions de travail. Ils normalisent les blessures et les maladies liées au travail. Les résultats suggèrent que les interventions auprès de ces travailleurs devraient reconnaître les contextes organisationnels et psychosociaux hostiles dans lesquels les immigrants travaillent souvent.