TMS et TMC – Vers de meilleurs outils d’évaluation de l’incapacité

Source : Prévention au travail.
Nous savons aujourd’hui que, pour favoriser le retour au travail, il est essentiel d’avoir une vision holistique du travailleur en tenant compte de ses dimensions affectives, cognitives, sociales et physiques en plus de bien connaitre tous les aspects de son activité professionnelle. Une évaluation multidimensionnelle de la personne, effectuée dès le début de sa prise en charge, contribue à améliorer l’efficacité des programmes de réadaptation et favorise le retour au travail.

Le cadre vert pour prendre en charge un salarié lombalgique

Source : INRS.
Le Cadre vert permet à l’entreprise de favoriser le retour au travail d’un salarié lombalgique le plus tôt possible en aménageant au mieux son accueil ; l’objectif étant d’éviter les arrêts de longue durée et une évolution vers une lombalgie chronique.

The Influence of Social Support and Social Integration Factors on Return to Work Outcomes for Individuals with Work-Related Injuries: A Systematic Review

Source : Journal of Occupational Rehabilitation.
Objectif En réadaptation professionnelle, le modèle biopsychosocial reconnaît le rôle des facteurs sociaux dans le rétablissement du travailleur. Nous avons effectué un examen systématique pour examiner trois questions portant sur le rôle du soutien social dans le retour au travail des personnes ayant subi une lésion liée au travail: (1) quels sont les obstacles sociaux et les facilitateurs identifiés par les travailleurs dans le retour au travail; (2) Quelle est la relation entre les facteurs sociaux et le retour au travail? et (3) Quelle est l’efficacité des interventions sociales pour le retour au travail.

Sustainable Return to Work: A Systematic Review Focusing on Personal and Social Factors

Source : Journal of Occupational Rehabilitation.
Cette étude est une revue systématique menée pour évaluer l’impact de facteurs personnels et sociaux importants sur le retour au travail durable après un mauvais état de santé résultant de troubles musculo-squelettiques et de troubles mentaux courants et pour comparer les effets de ces facteurs dans les deux conditions. Le retour au travail durable est défini comme un retour au travail stable, à temps plein ou à temps partiel, en un emploi original ou modifié pour une période d’au moins trois mois sans rechute ni récidive d’absence maladie.