Paramedic occupational violence mitigation: a comprehensive systematic review of emergency service worker prevention strategies and experiences for use in prehospital care

Source : Occupational and Environmental Medicine, 2021-03-03.
La violence au travail est un problème important dans le contexte des soins préhospitaliers, la majorité des travailleurs paramédicaux déclarant avoir subi une forme d’abus, d’intimidation, d’agression physique ou sexuelle au cours de leur carrière. Bien que la littérature paramédicale reconnaisse la gravité de ce problème, il existe peu d’études sur les stratégies d’atténuation de la violence au travail. Malgré cela, les similitudes opérationnelles et environnementales qui existent entre les travailleurs paramédicaux et les autres travailleurs des services d’urgence, comme la police et les pompiers, offrent la possibilité d’examiner des stratégies et des expériences relatives à l’atténuation de la violence au travail.

Health problems among Swedish ambulance personnel: long-term risks compared to other professions in Sweden – a longitudinal register study

Source : International journal of occupational safety and ergonomics: JOSE.
L’objectif de cette étude était d’examiner si le personnel ambulancier suédois diffère des autres groupes professionnels en ce qui concerne l’ampleur des problèmes de santé.

Deaths of Despair Among Healthcare Workers, Massachusetts, 2011-2015

Source : Journal of Occupational and Environmental Medicine, 29 janvier 2021.
Cette étude avait pour objectif d’explorer les taux et les tendances de la mortalité des travailleurs de la santé morts de désespoir (DoD). Le codage par profession de décès dus à des empoisonnements, des suicides, des maladies du foie alcholique et des cirrhoses a révélé 540 décès parmi les travailleurs de la santé du Massachusetts, ce qui représente un taux annuel moyen de 32,4 décès pour 100 000 travailleurs. Les professions ayant le taux le plus élevé était celui des assistants médicaux; des infirmiers, des psychiatres et des aides de santé à domicile; des technologues et techniciens de santé, des techniciens médicaux d’urgence et des ambulanciers.

A Pilot Study: Emergency Medical Services–Related Violence in the Out-of-Hospital Setting in Southeast Michigan

Source : The Journal of Emergency Medicine, 21 janvier 2021.
Le personnel des services médicaux d’urgence en milieu extra-hospitalier continue d’être très exposé à la violence, malgré la poursuite des recherches à l’échelle nationale. Notre objectif était de déterminer la prévalence et le type de violence perpétrée contre le personnel des services médicaux d’urgence du sud-est du Michigan, ainsi que les caractéristiques des victimes en milieu préhospitalier.

Study to look at factors associated with COVID-19 among paramedics

Source : Canadian Occupational Safety.
Le groupe de travail sur l’immunité COVID-19 du gouvernement fédéral finance une étude qui examinera les facteurs de risque associés aux transmissions de coronavirus chez les ambulanciers… L’étude recrute activement 5 000 ambulanciers paramédicaux en Colombie-Britannique et en Ontario. Les participants devront répondre à des enquêtes et donner des échantillons de sang trois fois sur une période d’un an.

Near misses and presenteeism among paramedics

Source : Occupational Medicine.
Les auxiliaires médicaux doivent être en bonne santé physique pour être en mesure de répondre aux situations d’urgence. Cette étude a démontré une relation positive entre les troubles de la fonction de travail indiquant un présentéisme et les expériences de quasi-accident chez les paramédics. Cela suggère que le présentéisme peut être associé à des erreurs qui peuvent conduire à des accidents graves tant chez les ambulanciers que chez les patients. Un meilleur accès aux traitements pour les problèmes de santé fréquents peut réduire le nombre d’incidents chez les ambulanciers paramédicaux.

Emergency personnel neuroticism, health and lifestyle: A UK Biobank study

Source : Occupational Medicine.
Le personnel d’urgence est constamment exposé à des facteurs de risque opérationnels et organisationnels critiques qui peuvent le rendre vulnérable à une mauvaise santé mentale et à des problèmes de santé physique. Cette étude évalue si le trait de personnalité du névrosisme a une association négative ou positive avec la santé subjective et objective et les comportements de santé du personnel d’urgence. Dans l’ensemble, un névrosisme élevé a été associé à des résultats de santé négatifs (santé subjective passable/pauvre et maladies chroniques) et positifs (tour de taille) chez le personnel d’urgence et à des comportements de santé négatifs (police : tabagisme, privation de sommeil ; ambulanciers : consommation d’alcool) et positifs (pompiers : activité physique) dans les différents groupes de personnel d’urgence.

Implementation of a Standardized Screening Protocol to Improve PTSD Surveillance in First Responders

Source : Journal of Occupational and Environmental Medicine.
Le but de ce projet d’amélioration de la qualité était de mettre en œuvre un protocole de dépistage normalisé pour identifier le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) chez les premiers intervenants lors d’examens médicaux dans un contexte de soins primaires.

Prendre soin de la communauté paramédic

Source : Commission de la santé mentale du Canada
Le risque d’éprouver des troubles mentaux est plus élevé chez les travailleurs paramédicaux que chez les autres membres du personnel de la sécurité publique, qui, collectivement, sont déjà quatre fois plus susceptibles de recevoir un diagnostic de trouble mental que la population générale. La ressource Prendre soin de la communauté paramédic aide les organisations à mettre en oeuvre la Norme nationale sur la santé et la sécurité psychologiques dans les organismes de services paramédics, qui a été publiée en mai 2018. Élaborée à la demande de l’Association des paramédics du Canada, la norme propose une orientation propre au secteur pour créer et maintenir un milieu de travail sain et sûr sur le plan psychologique.