Travail de nuit et organisation du travail : des questions fréquemment posées

Source : Références en santé au travail.
De nombreuses interrogations persistent sur les mesures de prévention les plus pertinentes pour limiter les effets du travail de nuit. Bien que des études épidémiologiques prenant en compte toutes les caractéristiques de ces organisations soient encore nécessaires, l’INRS propose de répondre aux questions récurrentes que se posent les acteurs des services de santé au travail.

The impact of a meal, snack, or not eating during the night shift on simulated driving performance post-shift

Source : Scandinavian Journal of Work, Environment & Health, 11/15/2020.
Le retour à la maison après un quart de travail de nuit est associé à un risque accru d’accident. Cette étude a examiné la relation entre la consommation de nourriture pendant le quart de nuit et les performances de conduite simulées après le quart.

How to schedule night shift work in order to reduce health and safety risks

Source : Scandinavian Journal of Work, Environment & Health, 2020.
Cet article fournit des recommandations, basées sur des connaissances scientifiques, relatives à la planification des horaires pour le travail posté de nuit afin de réduire les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs. Ces suggestions portent sur le nombre de quarts de nuit par unité de temps, les quarts de nuit consécutifs et permanents, les intervalles entre les quarts, la direction de la rotation et la durée d’un quart de travail.

Lighting Interventions to Reduce Circadian Disruption in Rotating Shift Workers

Source : NIOSH Science Blog
Le travail posté a été lié à plusieurs problèmes de santé. Des chercheurs financés par le NIOSH ont examiné les effets d’une intervention expérimentale d’éclairage sur les niveaux de mélatonine, l’exécution des tâches, les habitudes d’activité et de repos et la qualité subjective du sommeil.

Circadian rythms [Liste de lecture]

Source : YouTube
Dans cette série de 9 courtes vidéos, la Dre Mariana Figuero du Lighting Research Center présente des outils pour combattre la perturbation circadien par l’éclairage. Elle présente d’abord le stimulus circadien, une mesure développée au pour quantifier l’impact de l’éclairage sur le système circadien humain. Au-delà de la mesure du stimulus circadien, cette série traite des techniques permettant de délivrer un stimulus circadien pour lutter contre les troubles du sommeil, notamment chez les personnes âgées et les travailleurs de nuit, ydont le personnel de la santé.

Diodes électroluminescentes : risques pour les travailleurs exposés à la lumière bleue

Source : Références en santé au travail, septembre 2020.
Cet article décrit les effets sur la santé de la lumière bleue ainsi que l’exposition des travailleurs à la lumière bleue, liée ou non à l’éclairage aux LED. Il met en évidence que l’exposition des salariés en condition normale d’utilisation n’entraîne pas de risque lésionnel. L’exposition professionnelle aux LED peut en revanche présenter un danger lésionnel pour la rétine chez les salariés qui les produisent. Il existe aussi des effets de la lumière bleue sur l’horloge biologique. L’exposition à la lumière bleue peut ainsi impacter le sommeil et peut également être utilisée à des fins préventives chez les travailleurs de nuit.

Synthèse : Monographies du CIRC vol 124 : Cancérogénicité du travail de nuit posté

Source : The Lancet Oncology.
En juin 2019, un Groupe de Travail de 27 scientifiques venus de 16 pays s’est réuni au Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) à Lyon, France, pour finaliser leur évaluation de la cancérogénicité du travail de nuit posté. Cette évaluation sera publiée dans le volume 124 des Monographies du CIRC.

Cancérogénicité du travail de nuit posté | Carcinogenicity of night shift work

Source : The Lancet Oncology.
En juin 2019, un Groupe de Travail de 27 scientifiques venus de 16 pays s’est réuni au Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) à Lyon, France, pour finaliser leur évaluation de la cancérogénicité du travail de nuit posté. Cette évaluation sera publiée dans le volume 124 des Monographies du CIRC. Cet article est la version française du synthèse publié dans The Lancet Oncology (doi 10.1016/S1470-2045(19)30455-3)