Pulmonary Function Testing in Dentists Versus Controls: A Pilot Study Exploring the Potential Respiratory-Related Occupational Hazards of Dentistry

Source : Journal of Occupational and Environmental Medicine.
Il existe peu de recherches sur l’évaluation des risques professionnels liés à l’appareil respiratoire chez le personnel dentaire aux États-Unis. Le personnel dentaire peut être exposé à des produits chimiques, des poussières, des particules en suspension dans l’air et à des composites. Le but de cette étude était d’évaluer la fonction pulmonaire des dentistes par rapport aux témoins afin de déterminer si la profession dentaire est associée à une diminution de la fonction pulmonaire.

An overview of existing mesothelioma registries worldwide, and the need for a US Registry

Source : American Journal of Industrial Medicine.
L’association entre l’exposition à l’amiante et le mésothéliome malin a été bien établie, ce qui a incité plusieurs pays à établir des programmes de surveillance épidémiologique du mésothéliome. Cet examen compare les registres de mésothéliome existants dans le monde entier afin de développer un modèle conceptuel pour un registre de mésothéliome de capture de cas en temps réel.

Antineoplastic drug occupational exposure: a new integrated approach to evaluate exposure and early genotoxic and cytotoxic effects by no-invasive Buccal Micronucleus Cytome Assay biomarker

Source : Toxicology Letters.
Le personnel soignant qui manipule des médicaments antinéoplasiques pourrait être exposé à des risques d’effets indésirables pour la santé. Cette étude visait à évaluer les effets génotoxiques et cytotoxiques de l’exposition aux médicaments antinéoplasiques chez le personnel préparant et administrant ces médicaments dans trois hôpitaux d’oncologie en Italie, auprès de 42 sujets exposés et 53 témoins. De plus, nous voulions étudier l’influence possible des polymorphismes des gènes de réparation de l’ADN XRCC1 et hOGG1 sur la génotoxicité induite sur les cellules buccales.

Association of Occupational Exposure to Disinfectants With Incidence of Chronic Obstructive Pulmonary Disease Among US Female Nurses

Source : JAMA Network Open.
L’exposition aux désinfectants et aux produits de nettoyage est-elle associée à l’incidence de la maladie pulmonaire obstructive chronique chez les travailleurs de la santé ? Dans une étude de cohorte portant sur 73 262 infirmières américaines participant à l’Nurses’ Health Study II qui ont fait l’objet d’un suivi de 2009 à 2015, l’exposition professionnelle aux produits de nettoyage et aux désinfectants a été associée de façon significative à un risque accru de 25 à 38 % de développer une maladie pulmonaire obstructive chronique sans asthme et sans fumée. Les résultats de cette étude suggèrent que l’utilisation régulière de désinfectants chimiques chez les infirmières peut être un facteur de risque de développer une maladie pulmonaire obstructive chronique.

Use of disinfectants increase COPD risk among female nurses: study

Source : Safety & Health.
L’utilisation fréquente de produits de nettoyage et de désinfectants courants sur le lieu de travail peut augmenter jusqu’à 38 % le risque de développer une maladie pulmonaire obstructive chronique chez les infirmières, selon les résultats d’une étude récente menée par des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale de France.

La fiche de données de sécurité: un document riche d’informations, essentiel pour la prévention du risque chimique

Source : INRS
Brochure qui explique le cadre réglementaire français en ce qui concerne la fiche de données de sécurité des substances et des mélanges chimiques.

Health effects from unintentional occupational exposure to opioids among law enforcement officers: Two case investigations

Source : American Journal of Industrial Medicine.
L’augmentation récente du taux de décès liés à une surdose de drogues, l’émergence d’opioïdes puissants comme le carfentanil et les rapports d’incidents dans les médias ont soulevé des inquiétudes quant au risque d’exposition à diverses drogues illicites dans le cadre du travail chez les agents de la paix et autres intervenants d’urgence. Cette étude vise à caractériser le risque associé à l’exposition professionnelle non intentionnelle aux drogues, en examinant rétrospectivement deux incidents survenus en 2017 et 2018 où des agents de la force publique ont été exposés à des opioïdes et à des stimulants et ont subi des effets sur leur santé.

Preventing Work-related Asthma

Source : NIOSH Research Rounds.
Au NIOSH, les chercheurs étudient comment prévenir l’asthme lié au travail en contrôlant l’exposition aux substances dangereuses. Dans deux études récentes résumées ci-dessous, les chercheurs du NIOSH ont examiné différentes questions liées à l’asthme lié au travail. Dans la première, ils ont mis l’accent sur le lien entre les produits de nettoyage et de désinfection et divers symptômes d’asthme chez les travailleurs de la santé. Dans la deuxième étude, ils se sont penchés sur la présence de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) chez les personnes souffrant d’asthme lié au travail et celles souffrant d’asthme d’autres causes.

Unintentional Drug Exposures Highlight Need to Protect First Responders

Source : NIOSH Research Rounds.
Les reportages des médias sur les effets sur la santé des premiers intervenants exposés aux opioïdes au travail ont soulevé des préoccupations en matière de santé et de sécurité. Après que les agents de deux organismes d’application de la loi ont subi des effets sur la santé liés à une exposition potentielle aux opioïdes, les organismes ont demandé de l’aide par l’entremise du NIOSH Health Hazard Evaluation Program, qui fournit des évaluations gratuites en milieu de travail.

Directive (UE) 2019/983 … concernant la protection des travailleurs contre les risques liés à l’exposition à des agents cancérigènes ou mutagènes au travail

Source : Journal officiel de l’Union européenne.
Des modifications ont été apportées à la directive européenne 2004/37/CE concernant la protection des travailleurs contre les risques liés à l’exposition à des agents cancérogènes ou mutagènes au travail. Cinq substances chimiques ont été l’objet des modifications aux valeurs d’exposition professionnelle admissibles.