Risk of Radiation Exposure to Emergency Department Personnel From Portable Radiographs

Source : The Journal of Emergency Medicine.
L’objectif de cette étude était de déterminer si le personnel des urgences est exposé à un rayonnement important dû à la diffusion des radiographies portables dans un centre de traumatologie très fréquenté et si l’exposition est liée à des facteurs tels que l’emplacement ou la distance.

Assessment of radiation protection awareness and safety practices among nurses in nuclear medicine departments in Saudi Arabia

Source : Radioprotection.
Cette étude avait pour but d’évaluer le niveau de sensibilisation à la radioprotection et les pratiques de sécurité chez les infirmières travaillant dans les départements de médecine nucléaire (NMD) des hôpitaux gouvernementaux, privés et spécialisés d’Arabie saoudite.

Guideline for radiation safety

Source : AORN Journal.
La mise à jour du « Guideline for radiation safety » de l’AORN fournit des conseils sur la prévention des blessures aux patients et au personnel de santé résultant de l’exposition aux rayonnements ionisants médicaux pendant les procédures thérapeutiques, diagnostiques ou interventionnelles. Les recommandations de cette directive ont été réorganisées dans l’espoir de permettre aux utilisateurs de trouver plus facilement les informations dont ils ont besoin. « La ligne directrice commence par les responsabilités des organisations de soins de santé, car elles sont vraiment primordiales. Ensuite, il y a des sections sur les responsabilités du comité de radioprotection, qui peuvent être attribuées par l’organisation de soins de santé, et les responsabilités du responsable de la radioprotection, qui peuvent être attribuées par le comité de radioprotection. » Les sections suivantes présentent des recommandations sur les programmes de radioprotection et les mesures de protection des patients et du personnel périopératoire pendant l’exposition aux rayonnements, y compris les radionucléides et les produits radiopharmaceutiques.

Clinical Issues—April 2021

Source : AORN Journal.
Membres de l’équipe nettoyés quittant le bloc opératoire pendant la prise de radiographies; Nettoyage des vêtements et dispositifs de radioprotection; Mise en oeuvre des précautions contre les rayonnements pour les travailleuses enceintes du secteur de la santé; Protection des patients contre l’exposition aux rayonnements; Port de tabliers de radiologie correctement ajustés

Produits radioactifs, traitements toxiques : quand celles qui soignent le cancer tombent elles-même malades

Source : Basta !.
Le comble : des soignantes en cancérologie développent elles-mêmes la maladie du fait de l’absence de précautions autour des traitements anti-cancéreux pendant des années. Une enquête exclusive de Basta ! avec le magazine Santé & Travail.

Occupational low-dose irradiation and cancer risk among medical radiation workers

Source : Occupational Medicine.
Contexte Les travailleurs médicaux constituent le plus grand groupe de travailleurs professionnellement exposés à de faibles doses de rayonnements ionisants (IR) dans le monde. Objectifs Cette revue présente toutes les cohortes de travailleurs médicaux exposés dans le monde et résume les risques de cancer associés à l’exposition aux rayonnements dans cette population.

Comparing Training Techniques in Personal Protective Equipment Use

Source : Prehospital and Disaster Medicine.
La gestion par les médecins des incidents impliquant des matières dangereuses (HAZMAT) nécessite l’utilisation d’équipements de protection individuelle (EPI) pour assurer la sécurité des victimes, des installations et des prestataires ; il est donc essentiel de fournir une formation efficace et accessible sur leur utilisation. Si l’accent a été mis sur l’importance des EPI, les méthodes de formation les plus efficaces font l’objet d’un débat. Les circonstances peuvent ne pas permettre une démonstration traditionnelle en personne ; une formation vidéo accessible peut constituer une alternative utile. Hypothèse : La formation vidéo des résidents en médecine d’urgence (MU) à l’enfilage et à l’enlèvement des EPI de niveau C est plus efficace que la formation en personne Hypothèse nulle : La formation vidéo des résidents en MU à l’enfilage et à l’enlèvement des EPI de niveau C est tout aussi efficace que la formation en personne.

Occupational radiation exposure and excess additive risk of cataract incidence in a cohort of US radiologic technologists

Source : Occupational and Environmental Medicine.
De précédentes études portant sur la cataracte dans la population exposée aux rayonnements ionisants ont évalué le risque relatif; l’excès de risque additif radiogénique (EAR), sans doute plus important en santé publique, n’a pas été estimé. Une étude antérieure portant sur une vaste cohorte prospective de manipulateurs radio (USRT) a quantifié l’excès de risque relatif de cataracte par rapport à la dose professionnelle de rayonnements ionisants. L’objectif de cette enquête américano-japonaise est d’évaluer l’EAR de la cataracte. Cette étude suggère que des risques additifs élevés de cataracte sont associés avec une exposition à de faibles doses de rayonnements. S’ils étaient confirmés, ils pourraient avoir des implications importantes en clinique et en santé publique pour les travailleurs exposés professionnellement aux rayonnements, ainsi que pour la mise en place de mesures réglementaires.

The Risk of Cancer from CT Scans and Other Sources of Low-Dose Radiation: A Critical Appraisal of Methodologic Quality

Source : Prehospital and Disaster Medicine.
On craint que l’exposition aux rayonnements de la tomographie informatisée (CT) ne provoque des milliers de malignités. D’autres experts partagent le même point de vue concernant les risques liés à des sources supplémentaires de rayonnements ionisants à faible dose, comme les rejets des centrales nucléaires de Three Mile Island (1979 ; Pennsylvanie, États-Unis) et de Fukushima (2011 ; Okuma, préfecture de Fukushima, Japon). Si cette prémisse est fausse, la crainte que le cancer conduise les patients et les médecins à éviter les scanners et que les intervenants déclenchent des évacuations forcées est sans fondement.