Vu d’ici… Comment gère-t-on les crises au Canada?

Source : Gestion.
Les entreprises et les gestionnaires sauront-ils tirer des leçons de la pandémie de COVID-19? Et au Canada, étions-nous d’ailleurs prêts à affronter ce type de crise exceptionnelle ? Joé T. Martineau, professeure adjointe au Département de management de HEC Montréal, apporte son éclairage sur la question.

Fighting a common enemy: a catalyst to close intractable safety gaps

Source : BMJ Quality & Safety, 1 février 2021.
La pandémie de COVID-19 a plusieurs conséquences sur le système de santé. Nous constatons quelques premiers effets positifs à court terme dans certains domaines de sécurité où la pandémie COVID-19 a apporté une nouvelle lueur d’espoir. À ce jour, plusieurs changements sont intervenus dans des domaines liés à la sécurité, notamment l’adoption des principaux attributs de la culture de la sécurité (transparence, communication et collaboration) et la mise en œuvre rapide de pratiques de sécurité pour soigner le personnel de santé auparavant souvent négligé. L’adoption rapide de ces stratégies démontre le potentiel de diverses parties prenantes ayant des intérêts divergents à se rallier contre un ennemi commun, en l’occurrence un virus mortel.

COVID-19 – Être gestionnaire en temps de crise

Source : ASSTSAS
Stress, peur, colère, impuissance, frustration, toutes ces émotions sont normales en contexte de crise. Pour les maintenir à un niveau adéquat, un gestionnaire se doit de répondre avec honnêteté et bienveillance aux préoccupations exprimées par ses employés. Être attentif aux risques pour la santé psychologique du personnel est une responsabilité au même titre que d’assurer sa sécurité physique. Voici une liste d’actions et d’attitudes qui aident à remplir ce rôle essentiel.

Preparing for the next infectious disease pandemic

Source : AORN Journal, 2020.
La pandémie COVID-19 a posé des défis sans précédent aux systèmes de soins de santé et continue de fournir des enseignements qui peuvent aider à se préparer aux futures pandémies. Les établissements peuvent bénéficier de la concentration de leurs efforts de planification de la pandémie future sur plusieurs domaines de préoccupation, notamment les EPI, la dotation en personnel, le dépistage et le contrôle de la circulation.

Emergency Healthcare Providers’ Perceptions of Preparedness and Willingness to Work during Disasters and Public Health Emergencies

Source : Healthcare, décembre 2020.
Cette étude évalue les perceptions de la préparation et de la volonté de travailler lors de catastrophes et d’urgences de santé publique, en utilisant une enquête quantitative (Fight or Flight). La volonté des participants de travailler sans condition lors de catastrophes et de situations d’urgence varie selon le type de situation. La volonté de travailler pendant la pandémie de SRAS/COVID-19 (43,56 %) est moindre que celles lors de catastrophes naturelles (61,97%), mais plus que suite aux fusillades de masse (37,56 %), incidents chimiques ou menaces d’attentats à la bombe (31,92 %), entre autres. Le manque de confiance et l’absence d’assurance de sécurité pour les travailleurs de la santé et les membres de leur famille ont été les principales raisons citées.