The Effects of Safety Climate on Psychosocial Factors: An Empirical Study in Healthcare Workplaces

Source : Journal of Patient Safety.
Cette étude visait à reconfigurer les dimensions importantes affectant la culture de sécurité et à examiner les associations entre la culture de sécurité et les facteurs psychosociaux (épuisement émotionnel et équilibre entre vie professionnelle et vie privée).

How psychosocial safety climate (PSC) gets stronger over time: A first look at leadership and climate strength

Source : Journal of Occupational Health Psychology.
Le climat de sécurité psychosociale (CSP) reflète la priorité qu’une organisation accorde à la santé et à la sécurité psychologiques de ses employés. Il est important pour prédire la conception future des emplois et la santé des travailleurs. Le CSP est évalué en agrégeant les perceptions des employés afin de déterminer le niveau du CSP (scores moyens) et sa force (perceptions convergentes). Théoriquement, le climat idéal est celui où le CSP est élevé et fort, mais nous ne savons pas comment construire ces fondamentaux. Étant donné que les chefs d’équipe peuvent transmettre et façonner le CSP tel qu’établi par la direction générale, nous explorons leur rôle (c’est-à-dire le CSP et le leadership transformationnel) dans l’augmentation et la convergence des perceptions du CSP dans une équipe.

Des changements cruciaux sont nécessaires pour protéger la santé des télétravailleurs

Source : Organisation internationale du travail
Communiqué de presse annonçant et résumant une note d’orientation publiée conjointement par l’OMS et l’OIT qui présente des recommandations pour une organisation efficace du télétravail et un soutien approprié aux travailleurs afin de limiter les impacts négatifs sur leur santé physique et mentale.

Influence of safety climate on risk tolerance and risk-taking behavior: A cross-cultural examination

Source : Safety Science.
Bien qu’un nombre croissant d’études se penchent sur l’influence du climat de sécurité sur les résultats en matière de sécurité, la relation entre le climat de sécurité et le comportement individuel de prise de risque reste inconnue. Cette étude s’appuie sur les données d’une enquête menée auprès de 11 811 travailleurs de la construction dans 19 pays pour valider empiriquement les associations entre le climat de sécurité, la tolérance au risque et les décisions de prise de risque sur le lieu de travail en utilisant une analyse de modèle linéaire à effets mixtes. Les résultats montrent que le climat de sécurité a une relation négative significative avec la tolérance au risque. En outre, le climat de sécurité a également une relation négative avec les décisions de prise de risque, qui est indépendante des niveaux de tolérance au risque respectifs. Ces résultats montrent que le climat de sécurité peut réduire la tolérance au risque et promouvoir une prise de décision plus averse au risque au travail. La cohérence de ces résultats à travers diverses cultures suggère que les organisations multinationales peuvent favoriser une culture de sécurité cohérente où les règles opérationnelles sont suivies et les risques évités. De futures recherches sont suggérées pour valider ces résultats et explorer comment les politiques et interventions organisationnelles individuelles influencent le climat de sécurité et la prise de décision basée sur le risque.

Where to focus? Insights from safety personnel and external safety consultants on lessons learned about safety climate interventions – A qualitative approach

Source : Journal of Safety Research.
Le climat de sécurité est important pour promouvoir la sécurité et la santé au travail. Cependant, il y a une pénurie de recherches empiriques sur les moyens efficaces de planifier, concevoir et mettre en œuvre des interventions sur le climat de sécurité, en particulier en ce qui concerne ce qui va être changé et amélioré. Pour combler cette lacune, la présente étude a cherché à extraire un ensemble complet de suggestions compilées pour l’intervention sur le climat de sécurité à partir d’entretiens qualitatifs avec des professionnels de la gestion de la sécurité et de la santé au travail issus d’industries potentiellement dangereuses.

Safety climate strength: The negative effects of cliques and negative relationships in teams

Source : Safety Science, 2021-06-01.
Le climat de sécurité est l’un des prédicteurs les plus valables des résultats en matière de sécurité dans les organisations. Les études sur le climat de sécurité se réfèrent généralement aux unités organisationnelles formelles (l’équipe/le département) comme principal niveau d’analyse pour prédire l’émergence du climat et les résultats en matière de sécurité. La présente recherche élargit la perspective traditionnelle du climat de sécurité en proposant un cadre complémentaire basé sur la théorie des réseaux sociaux.

Dynamics of Organizational Distrust: An Exploratory Study in Workplace Safety

Source : Safety Science, 2/1/2021.
Bien qu’il existe de nombreuses études sur la manière d’établir un climat de sécurité au sein des organisations, les connaissances sur la manière dont la méfiance, en tant que facteur distinct, se développe et peut être gérée au mieux dans le contexte de la sécurité au travail sont limitées. Cet article adopte une méthode exploratoire, qui permet aux participants d’identifier le contenu et la variété des éléments qu’ils jugent importants dans le développement de la méfiance. En s’appuyant sur ces éléments et les données recueillies, il propose des pratiques permettant de surmonter la méfiance, qui sont de nature plus affective et qui visent à améliorer les conditions matérielles.

Attitude to safety rules and reflexivity as determinants of safety climate

Source : Journal of Safety Research.
Cet article présente deux études qui se concentrent sur la relation entre les règles de sécurité et le climat de sécurité. On s’attend à ce qu’une acceptation raisonnée, c’est-à-dire fondée sur une compréhension des bases des règles et une gestion collective des règles, soit bénéfique pour le climat.

Leading Indicators in Occupational Health and Safety Management Systems in Healthcare: A Quasi-Experimental Longitudinal Study

Source : Journal of Occupational and Environmental Medicine.
Objectif : Évaluer la faisabilité de la mise en œuvre d’interventions guidées par six indicateurs avancés et l’efficacité de ces interventions sur l’amélioration de la perception qu’ont les employés du climat de santé et de sécurité de leur organisation.

Organisational climate and employee health outcomes: A systematic review

Source : Safety Science.
Le climat organisationnel, en particulier le climat de sécurité, a été documenté comme un élément crucial dans la promotion de la santé et de la sécurité au travail. Cependant, la plupart des études antérieures se sont davantage concentrées sur les questions de sécurité (p. ex., blessures et accidents) plutôt que sur les résultats pour la santé (p. ex., maladies, stress, etc.). Il n’existe pas non plus d’étude exhaustive permettant de comprendre la relation organisationnelle climat-santé entre les différents niveaux d’analyse, les différentes sources de données et les différentes procédures d’analyse. Nous avons effectué un examen systématique pour examiner les contributions antérieures des chercheurs au climat organisationnel et à la santé.