Cancer et travail : comprendre et agir pour éliminer les cancers professionnels

Dans l’Union européenne, plus de 100,000 décès par an sont attribuables à des cancers d’origine professionnelle. Tous ces cancers sont évitables par l’élimination des risques dans les processus de production. Cet ouvrage rassemble les contributions de 28 experts pour faire le point sur l’état des connaissances, les nouvelles pratiques de prévention, l’évolution de la législation et la reconnaissance des cancers comme maladies professionnelles.

Survey of guidelines and current practices for safe handling of hazardous drugs in 24 countries

Une enquête sur les directives et les pratiques actuelles a été menée pour examiner les procédures de manipulation sans danger des antinéoplasiques et autres médicaments dangereux utilisés dans 24 pays, notamment les Amériques, l’Europe, le Moyen-Orient, l’Extrême-Orient et l’Australie.

Pratiques entourant la manipulation des médicaments dangereux dans les établissements de santé du Québec

L’objectif de cette enquête était de recenser les pratiques comportant des éléments à propos desquels il n’existe pas de consensus concernant la façon de faire la plus optimale à employer lors de la manipulation des médicaments dangereux par les travailleurs des établissements de santé au Québec.

Protective Glove and Gown Use when Administering Antineoplastic Drugs

Une infirmière administre la chimiothérapie

Les infirmières qui administrent des médicaments antinéoplasiques ne portent pas toujours des vêtements de protection, selon cette nouvelle étude de NIOSH, l’une des premières à exporer l’usage d’ÉPI et des médicaments antinéoplasiques chez les infirmières enceintes et non enceintes.

A gentle touch : Proper skin care in the workplace can drastically reduce instances of contact dermatitis

Selon la CDC, jusqu’à 40% des travailleurs industriels souffriront d’un problème de peau à un moment donné de leur vie professionnelle. Un bon programme de soins des mains peut prévenir la survenue de problèmes de la peau, bloquer l’accès à la peau aux irritants et même améliorer la condition de la peau.

Protective Glove and Gown Use when Administering Antineoplastic Drugs

Les infirmières qui administrent des médicaments antinéoplasiques ne portent pas toujours des vêtements de protection, selon cette nouvelle étude de NIOSH, l’une des premières à exporer l’usage d’ÉPI et des médicaments antinéoplasiques chez les infirmières enceintes et non-enceintes.

Antineoplastic Drug Administration by Pregnant and Nonpregnant Nurses

De nombreux médicaments antinéoplasiques (chimiothérapeutiques) sont des cancérogènes connus ou probables pour l’homme, et beaucoup se sont avérés toxiques pour la reproduction. Bien qu’il soit recommandé aux infirmières qui les manipulent ou administrent de porter des gants doubles et une blouse non absorbante pour se protéger, on ignore dans quelle mesure les infirmières le font. Cette nouvelle étude de NIOSH évalue l’utilisation de gants et de blouses par des infirmières enceintes et non-enceintes qui administrent des médicaments antinéoplasiques aux États-Unis et au Canada.

Étude comparative des banques de données de mesures d’exposition IMIS (OSHA) et LIMS (IRSST)

Source : IRSST
La banque de données LIMS de l’IRSST contient l’ensemble des résultats d’analyse reliés aux mesures prises par les équipes du réseau public en santé au travail. La base de données IMIS de l’OSHA contient des mesures recueillies par ses inspecteurs, avec une information plus riche sur le contexte des prélèvements comparativement au LIMS. Cette étude représente le premier effort de comparaison exhaustive entre les deux sources.