Maîtrise de la langue. Briser le tabou et agir pour sécuriser les parcours

Source : Travail & Sécurité.
La non-compréhension du français et de l’écrit est une situation de handicap social souvent taboue en milieu de travail. Elle peut conduire à l’exclusion, exposer à des risques et rendre les personnes concernées plus vulnérables.

Insufficient respiratory hazard identification in the safety data sheets for cleaning and disinfection products used in healthcare organisations across England and Wales

Source : Occupational and Environmental Medicine.
L’exposition aux produits de nettoyage et de désinfection a été associée à des troubles respiratoires tels que l’asthme chez les agents de nettoyage et les travailleurs de la santé. Les fiches de données de sécurité (FDS) fournissent des informations sur les substances chimiques dangereuses présentes dans les produits afin d’aider les utilisateurs à évaluer les risques et à mettre en œuvre des mesures de contrôle appropriées. Cependant, elles présentent des limites potentielles dans l’identification des risques respiratoires en raison du manque de méthodes d’essai réglementaires pour la sensibilisation et l’irritation respiratoires des produits chimiques.

Les bouteilles de gaz – Identification, prévention lors du stockage et de l’utilisation

Source : INRS France
Ce document fait le point sur les bouteilles de gaz et leurs équipements, les risques associés à leur manipulation, leur utilisation et leur stockage, et détaille les mesures de prévention et protection nécessaires. Il s’adresse à toute entreprise où des bouteilles de gaz sont présentes et à toute personne amenée à les manipuler.

How effective are warnings? A meta-analysis

Source : Safety Science.
Nous présentons les résultats d’une méta-analyse sur les avertissements qui quantifie leurs effets sur le respect comportemental des utilisateurs, leur rappel et leur attitude face à ces avertissements. Nous développons cet effort global fondé sur les modèles observés dans les méta-analyses précédentes, mais qui sont maintenant actualisés et élargis à la lumière de deux décennies supplémentaires de travaux expérimentaux. Nous avons identifié un total de trente études qui répondaient aux critères d’inclusion actuellement imposés. Ce processus a permis d’identifier un total de deux cent soixante-douze tailles d’effet pour l’analyse. Les résultats de ces analyses ont révélé que la conformité comportementale aux avertissements est facilitée par l’intégration de ces avertissements dans la tâche de travail, en particulier s’ils sont accompagnés d’explications en langage clair et d’un placement à proximité immédiate de la personne à risque. La visibilité d’un avertissement s’est avérée être facilitée par sa taille, son placement immédiat et, comme pour la conformité comportementale, son intégration dans les processus de travail. Le rappel du contenu d’un avertissement a été considérablement facilité par son niveau de perceptibilité sensorielle, la présence de mots et d’images descriptives, ainsi que par la gravité perçue de la menace communiquée. Enfin, l’attitude des gens face aux avertissements dépendait de la gravité perçue et des termes sémantiques utilisés spécifiquement pour communiquer cette menace. Ces résultats résumés peuvent fournir des directives de conception améliorées pour aider à l’optimisation des futurs avertissements. Néanmoins, la puissance absolue des effets comportementaux des avertissements reste faible et cette dernière ligne de défense dans la hiérarchie des contrôles physiques persiste en tant que forme relativement faible de protection contre le danger. Cependant, les avertissements s’avèrent être la première ligne de défense contre les dommages cognitifs et doivent donc être davantage mis en avant dans un monde où le caractère des menaces et la nature du travail lui-même évoluent rapidement.

How effective are warnings? A meta-analysis

Source : Safety Science.
Nous présentons les résultats d’une méta-analyse sur les avertissements qui quantifie leurs effets sur le respect comportemental des utilisateurs, leur rappel et leur attitude face à ces avertissements. Nous développons cet effort global fondé sur les modèles observés dans les méta-analyses précédentes, mais qui sont maintenant actualisés et élargis à la lumière de deux décennies supplémentaires de travaux expérimentaux. Nous avons identifié un total de trente études qui répondaient aux critères d’inclusion actuellement imposés. Ce processus a permis d’identifier un total de deux cent soixante-douze tailles d’effet pour l’analyse. Les résultats de ces analyses ont révélé que la conformité comportementale aux avertissements est facilitée par l’intégration de ces avertissements dans la tâche de travail, en particulier s’ils sont accompagnés d’explications en langage clair et d’un placement à proximité immédiate de la personne à risque. La visibilité d’un avertissement s’est avérée être facilitée par sa taille, son placement immédiat et, comme pour la conformité comportementale, son intégration dans les processus de travail. Le rappel du contenu d’un avertissement a été considérablement facilité par son niveau de perceptibilité sensorielle, la présence de mots et d’images descriptives, ainsi que par la gravité perçue de la menace communiquée. Enfin, l’attitude des gens face aux avertissements dépendait de la gravité perçue et des termes sémantiques utilisés spécifiquement pour communiquer cette menace. Ces résultats résumés peuvent fournir des directives de conception améliorées pour aider à l’optimisation des futurs avertissements. Néanmoins, la puissance absolue des effets comportementaux des avertissements reste faible et cette dernière ligne de défense dans la hiérarchie des contrôles physiques persiste en tant que forme relativement faible de protection contre le danger. Cependant, les avertissements s’avèrent être la première ligne de défense contre les dommages cognitifs et doivent donc être davantage mis en avant dans un monde où le caractère des menaces et la nature du travail lui-même évoluent rapidement.