Care Homes Strategy for Infection Prevention & Control of Covid-19 Based on Clear Delineation of Risk Zones

Source : BushProof
Une version révisée de ce document est maintenant en ligne (datée du 20 octobre 2020). Les principaux domaines mis à jour sont deux nouvelles sections sur la ventilation (sections 17 et 21) qui introduisent l’importance de la ventilation mécanique dans les zones communes des maisons de soins. Le document comprend désormais un outil de décision pratique sous Excel que les gestionnaires de établissements de soins peuvent désormais utiliser pour planifier ce qui serait nécessaire pour une ventilation adéquate des espaces communs, sur la base des travaux en cours sur un autre outil de modélisation lié à la ventilation et à la transmission par voie aérienne. La section 11 renvoie à un autre document d’appui résumant ce que nous avons découvert sur les désinfectants non chlorés. La section 7 comprend une mise à jour du guide du visiteur.

Plan de gestion des lits en CHSLD en contexte de pandémie à la COVID-19 – Directives COVID-19 du ministère de la Santé et des Services sociaux

Source : Ministère de la santé et des services sociaux
L’hébergement doit toujours être envisagé comme la dernière alternative à considérer pour répondre aux besoins des usagers dans son parcours de soins et de services, et ce, même en contexte de pandémie. Ainsi, avant une nouvelle admission en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), il faut s’assurer que l’ensemble des interventions, ainsi que l’organisation des services permettant le soutien à domicile ont été réalisés, évitant ainsi un hébergement prématuré. Considérant la demande importante d’accès aux lits d’hébergement de longue durée (CHSLD) il est impératif de maintenir l’accès nécessaire à ce type de soins et services afin de répondre aux besoins de la population.

Portrait de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) chez les résidents des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) du Québec

Source : INSPQ
Aors que près de 40 000 personnes, soit 0,5 % de la population québécoise et 9,7 % des personnes de 80 ans et plus, habitent dans les 453 centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) du Québec. Or, les résidents des CHSLD représentaient 9 % des personnes atteintes de la COVID-19 dont le milieu de vie était connu et 64 % des décès liés à la COVID-19 rapportés au Québec en date du 21 novembre 2020. L’épidémiologie de la COVID-19 en CHSLD a été passablement différente lors de la 1re vague comparativement à ce qui se passe au cours de la seconde. Ce document a pour objectifs de dresser un portrait de l’épidémie de COVID-19 parmi les résidents des CHSLD entre le 23 février et le 21 novembre 2020 et comparer la 2e vague en cours à la 1re vague.

Temperature Screening for SARS‐CoV‐2 in Nursing Homes: Evidence from Two National Cohorts

Source : Journal of the American Geriatrics Society, octobre 2020.
Les outils de dépistage des infections définissent classiquement la fièvre comme étant de 38,0 °C (100,4 °F). Les personnes âgées fragiles peuvent ne pas présenter la même réaction fébrile à une infection systémique que les personnes plus jeunes ou en meilleure santé. Nous évaluons les tendances de la température chez les résidents des établissements de soins de longue durée soumis à un test de diagnostic du SRAS-CoV-2 et nous décrivons la précision des mesures de température pour prédire l’infection par le SRAS-CoV-2 confirmée par le test.

COVID‐19 Pandemic in Assisted Living Communities: Results from Seven States

Source : Journal of the American Geriatrics Society, septembre 2020.
Cet article présente une étude d’observation utilisant des données sur les cas confirmés de COVID-19 et les décès dans les communautés de vie assistée (CVA) de sept états, jusqu’au 29 mai 2020. Son objectif était de décrire les variations des cas et des décès COVID-19 parmi les résidents d’examiner leurs associations avec les principales caractéristiques des CVA. Parmi les CVA ayant au moins un cas, les communautés de taille moyenne comptaient moins de cas que les très petites. Celles ayant une proportion plus élevée de minorités raciales/ethniques avaient plus de cas COVID-19, tout comme les communautés ayant une proportion plus élevée de résidents atteints de démence, de BPCO et d’obésité.

Conciliation du milieu de soins et du milieu de vie en centre d’hébergement et de soins de longue durée

Source : INESSS
En 2015, la Commission de la santé et des services sociaux, portant sur les conditions de vie des adultes hébergés en CHSLD, a souligné la tension qui existe entre le milieu de soins et le milieu de vie en centre d’hébergement, et a recommandé le déploiement d’initiatives de soins favorisant un meilleur équilibre entre ces deux milieux. Le MSSS a demandé à l’INESSS de mettre en lumière différentes pratiques cliniques et organisationnelles qui pourraient favoriser l’équilibre entre le milieu de soins et le milieu de vie en CHSLD. Cet état des pratiques permet de circonscrire quatre principaux regroupements de tensions vécues dans la recherche de l’équilibre entre le milieu de soins et le milieu de vie en centre d’hébergement. De nombreux facteurs associés à ces quatre regroupements sont décrits, et 15 moyens potentiels visant la conciliation des deux milieux sont présentés. Des stratégies en lien avec les processus d’évaluation sont également proposées afin de favoriser cette conciliation.

Nursing Home Quality, COVID-19 Deaths, and Excess Mortality

Source : National Bureau of Economic Research
La pandémie de COVID-19 aux États-Unis a été particulièrement dévastatrice pour les résidents des maisons de retraite. Une question clé est de savoir comment certaines maisons de retraite ont pu protéger efficacement leurs résidents, alors que d’autres ne l’ont pas fait. À l’aide de données sur l’univers des maisons de retraite américaines, nous examinons si la qualité des établissements est prédictive de la mortalité due à la COVID-19.

L’expertise infirmière au cœur des soins humanistes

Source : Perspective infirmière.
« Les personnes âgées de 75 ans et plus forment un groupe croissant au sein de la population québécoise. Plusieurs d’entre elles sont non seulement aux prises avec des maladies chroniques susceptibles d’affecter leur autonomie et leur qualité de vie, mais également appelées à naviguer dans un système de soins et de services complexe qui aggrave leur situation de vulnérabilité. Dans cette optique, l’équipe du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (CCSMTL), en partenariat avec des chercheurs, a mis en place un projet organisationnel qui place l’expertise infirmière au cœur des soins humanistes dispensés à cette clientèle tout au long du continuum de soins et de services. » | OIIQ

World Alzheimer Report 2020, Volume 2: Design, Dignity, Dementia: dementia-related design and the built environment : Case Studies

Source : Alzheimer’s Disease International
La design en matière de démence suit des principes simples, est rentable et améliore considérablement la jouissance et la sécurité des environnements construits pour les personnes atteintes de démence. Ce rapport mondial examine les progrès réalisés à ce jour en la matière : les meilleures pratiques, les pionniers et les innovateurs, les principes de conception, l’application, les contextes régionaux et culturels, l’importance d’inclure les personnes atteintes de démence à chaque étape du processus de conception et, de façon poignante, le rôle du design pendant la pandémie de coronavirus et au-delà. En deux volumes, comprenant 84 études de cas, le rapport examine le design dans les environnements domestiques, les soins de jour et résidentiels, les hôpitaux et les bâtiments et espaces publics. Le rapport affirme avec force que le design pour la démence a 30 ans de retard sur le mouvement des handicaps physiques – et que cela doit changer ! Il demande aux gouvernements d’inclure des solutions de design dans leurs réponses à la démence, y compris dans leurs plans nationaux, en reconnaissant le design comme une intervention vitale, non pharmacologique.

World Alzheimer Report 2020, Volume 1 : Design, Dignity, Dementia: dementia-related design and the built environment

Source : Alzheimer’s Disease International
La design en matière de démence suit des principes simples, est rentable et améliore considérablement la jouissance et la sécurité des environnements construits pour les personnes atteintes de démence. Ce rapport mondial examine les progrès réalisés à ce jour en la matière : les meilleures pratiques, les pionniers et les innovateurs, les principes de conception, l’application, les contextes régionaux et culturels, l’importance d’inclure les personnes atteintes de démence à chaque étape du processus de conception et, de façon poignante, le rôle du design pendant la pandémie de coronavirus et au-delà. En deux volumes, comprenant 84 études de cas, le rapport examine le design dans les environnements domestiques, les soins de jour et résidentiels, les hôpitaux et les bâtiments et espaces publics. Le rapport affirme avec force que le design pour la démence a 30 ans de retard sur le mouvement des handicaps physiques – et que cela doit changer ! Il demande aux gouvernements d’inclure des solutions de design dans leurs réponses à la démence, y compris dans leurs plans nationaux, en reconnaissant le design comme une intervention vitale, non pharmacologique.