Common Behaviors and Faults When Doffing Personal Protective Equipment for Patients With Serious Communicable Diseases

Source : Clinical Infectious Diseases.
Contexte général L’enlèvement sécuritaire de l’équipement de protection individuelle (EPI) peut limiter la transmission de maladies transmissibles graves, mais ce processus pose des défis aux travailleurs de la santé (TS). Méthodes Nous avons observé 41 travailleurs de la santé dans 4 centres de traitement Ebola en Géorgie en train d’enlever des EPI pour des patients simulés atteints de maladies transmissibles graves. À l’aide de méthodologies des facteurs humains, nous avons obtenu les détails, les séquences et les durées des étapes de suppression ; nous avons identifié les façons dont chaque étape peut échouer (modes de défaillance[FM]) ; nous avons quantifié le risque des FM ; nous avons caractérisé la charge de travail des étapes de suppression. Résultats Huit étapes de retrait étaient communes à tous les hôpitaux : le retrait des couvre-chaussures, des gants (paires extérieure et intérieure), du vêtement le plus extérieur, de la cagoule du respirateur à adduction d’air pur (PAPR) et du casque du PAPR, l’hygiène des mains à répétition (par exemple, avec un désinfectant pour mains) et un dernier lavage des mains à l’eau et au savon. Dans l’ensemble des hôpitaux, nous avons identifié 256 MF au cours des étapes courantes de retrait, dont 61 comprenaient 19 MF communs. La plupart de ces MF courants présentaient un risque supérieur à la moyenne dans chaque hôpital. Dans tous les hôpitaux, l’hygiène des mains, le retrait du vêtement le plus extérieur et le retrait des couvre-chaussures présentaient un risque global supérieur à la moyenne. Les mesures de la charge de travail ont révélé que les étapes de désaffectation étaient souvent exigeantes sur le plan mental, et cette facette de la charge de travail correspondait le plus fortement à l’effort qu’exige une étape de désaffectation. Conclusions Nous avons systématiquement identifié des points de préoccupation communs dans les protocoles de retrait des EPI de haut niveau. Le fait de s’attaquer aux facteurs de risque liés à l’hygiène des mains et à l’enlèvement du vêtement le plus à l’extérieur, des couvre-chaussures et de la cagoule PAPR pourrait améliorer la sécurité des travailleurs de la santé lors du retrait d’EPI de haut niveau. Nous avons identifié des façons dont les protocoles de retrait de l’équipement de protection individuelle de haut niveau pourraient ne pas protéger les travailleurs de la santé. L’hygiène des mains, le retrait du vêtement le plus à l’extérieur, des couvre-bottes et de la cagoule du respirateur présentaient le plus grand risque et ont échoué de la même façon dans différents hôpitaux.

Effect of an Intervention Package and Teamwork Training to Prevent Healthcare Personnel Self-contamination During Personal Protective Equipment Doffing

Source : Clinical Infectious Diseases.
Plus de 28 000 personnes ont été infectées par le virus Ebola au cours de l’épidémie en Afrique de l’Ouest en 2014-2015, causant plus de 11 000 décès. De meilleures méthodes sont nécessaires pour réduire le risque d’auto-contamination tout en retirant l’équipement de protection individuelle (EPI) pour prévenir la transmission de pathogènes. Cette étude a mis à l’essai un ensemble d’interventions fondées sur des modes de défaillance conçu pour atténuer le risque d’auto-contamination lors de l’enlèvement de l’EPI.

Evaluation of a Redesigned Personal Protective Equipment Gown

Source : Clinical Infectious Diseases.
Contexte général Dans le domaine des soins de santé, le but de l’équipement de protection individuelle (EPI) est de protéger le personnel de santé (PSS) et les patients contre les liquides organiques et les organismes infectieux par contact, gouttelettes ou transmission aérienne. Deux infections virales potentiellement mortelles, le coronavirus associé au syndrome respiratoire aigu sévère et le virus Ebola, soulignent l’importance cruciale de l’utilisation appropriée de l’EPI : l’infection par le HCP lors de la prise en charge des patients due à des erreurs dans l’utilisation de l’EPI. Cependant, l’EPI est également important dans le traitement des organismes moins dangereux, mais très infectieux. Ce travail propose un cadre pour tester et évaluer les EPI en mettant l’accent sur la conception des blouses. Méthodes Une étude d’observation a permis d’identifier des problèmes potentiels de contamination liés à l’utilisation de la blouse. Après avoir remodelé la blouse existante, une étude sur un simulateur de patient haute fidélité avec 40 HCP comme participants a évalué le remodelage de la blouse en utilisant deux tâches couramment exécutées. Les variables d’intérêt étaient le non-respect des normes procédurales, les problèmes d’utilisation de la blouse pendant l’exécution des tâches et les cotes d’utilisabilité et de charge cognitive des tâches de la norme et des blouses redessinées. Résultats Bien qu’aucune différence n’ait été constatée entre la blouse actuelle et la nouvelle blouse en ce qui a trait à la non-adhérence et aux problèmes d’utilisation, les différences d’utilisation et de charge de travail semblent indiquer que la nouvelle blouse est perçue plus favorablement par HCP. Conclusions Ce travail propose un cadre pour guider l’évaluation de l’EPI. Les résultats suggèrent que la conception actuelle de la blouse d’EPI peut être améliorée en termes de facilité d’utilisation et de satisfaction des utilisateurs. Bien que nos données n’aient pas révélé une augmentation de l’adhésion au protocole lors de l’utilisation de la nouvelle blouse, il est probable qu’une plus grande facilité d’utilisation et une charge de travail plus faible pourraient entraîner une plus grande adhésion sur de plus longues périodes d’utilisation.

Improving the Use of Personal Protective Equipment: Applying Lessons Learned

Source : Clinical Infectious Diseases.
La transmission non reconnue d’agents pathogènes dans les établissements de soins de santé peut mener à la colonisation et à l’infection des patients et du personnel de santé. L’utilisation d’équipements de protection individuelle (EPI) est une stratégie importante pour protéger le personnel de santé contre la contamination et pour prévenir la propagation des agents pathogènes aux patients suivants. Cependant, l’utilisation optimale de l’EPI est difficile et le personnel de santé peut modifier la prestation des soins en raison de l’EPI. Nous résumons ici les recherches récentes du programme Prevention Epicenters sur la contamination du personnel de santé et l’amélioration de l’utilisation courante des EPI ainsi que des EPI spécifiques à Ebola. Les efforts futurs pour optimiser l’utilisation de l’EPI devraient inclure une adhésion accrue aux protocoles d’utilisation de l’EPI, l’amélioration de la conception de l’EPI et la poursuite des recherches sur les risques, les avantages et les meilleures pratiques d’utilisation de l’EPI.