Psychiatric nursing managers’ attitudes towards containment methods in psychiatric inpatient care

Source : Journal of Nursing Management.
Cette recherche a été menée pour examiner l’attitude des responsables des soins infirmiers psychiatriques vis-à-vis des méthodes de confinement. Contexte La gestion des soins infirmiers est considérée comme une question clé dans la réduction de la coercition et du confinement. Cependant, peu de recherches ont été menées sur l’attitude des gestionnaires à l’égard des méthodes de confinement.

Étude d’usage, indications et pratiques de la contention physique dans les structures gériatriques

Source : Société française de gériatrie et gérontologie
Cette année l’enquête PUGG s’intéresse aux pratiques de la contention physique dans les structures gériatriques. La contention se définit ainsi : « La contention physique, dite passive, se caractérise par l’utilisation de tous moyens, méthodes, matériels ou vêtements qui empêchent ou limitent les capacités de mobilisation volontaire de tout ou d’une partie du corps dans le seul but d’obtenir de la sécurité pour une personne qui présente un comportement estimé dangereux ou mal adapté. » (HAS 2000). Cela inclut donc tous les moyens éventuellement inappropriés (draps, liens, adaptables bloqués, etc…), et l’usage de doubles barrières de lit. Pour des raisons de limitation de la durée de l’enquête, l’usage d’une contention en vue de la réalisation d’un examen complémentaire ou d’un geste diagnostique ou thérapeutique et strictement limité à celui-ci ne fait pas l’objet de cette étude. En revanche, la pose d’une contention pour maintenir la continuité des soins (perfusion en cours pour hydratation ou thérapie IV, sonde urinaire déjà posée pour rétention chronique…) entre bien dans le champ de l’enquête. »

La vulnérabilité partagée dans la prise en charge des TGC

Source : Objectif prévention.
Au sein des unités de soins intensifs et d’accueil d’urgence de pédopsychiatrie, les soignants sont parfois confrontés à des patients avec trouble du spectre autistique (TSA) et déficience intellectuelle (DI), qui présentent des troubles graves du comportement (TGC). Les blessures associées à l’intensité des automutilations ou de l’hétéro-agressivité sont problématiques pour les patients, les familles et les professionnels. Les complications sont nombreuses et le recours à des mesures restrictives de liberté est fréquent, alors qu’il faudrait pouvoir les limiter.

TPAAS : équiper et former pour accompagner

Source : Objectif prévention.
Sur une unité psychiatrique, un client vit une intense crise émotionnelle. Les intervenants tentent de le pacifier sans succès. L’homme refuse de coopérer. Parce que la situation comporte des risques pour sa sécurité et celle des autres, une intervention physique devient nécessaire. L’équipe soignante s’entend pour conduire le client en salle d’isolement. Comment procéder de manière digne et sécuritaire pour tous ?

Development and initial validation of a theory of planned behaviour questionnaire to assess critical care nurses’ intention to use physical restraints

Source : Journal of Advanced Nursing.
Cet article est une étude de validation d’un instrument psychométrique réalisée en trois phases. Son objectif est de développer et de tester psychométriquement un questionnaire sur la théorie du comportement planifié afin d’évaluer l’intention des infirmières d’utiliser des moyens de contention physique chez les patients intubés.

Post-incident review after restraint in mental health care -a potential for knowledge development, recovery promotion and restraint prevention. A scoping review

Source : BMC Health Services Research.
La contrainte physique est une pratique courante dans le domaine des soins de santé mentale, mais elle est sujette à controverse en raison du risque de préjudice physique et psychologique subi par les patients et de la création de dilemmes éthiques pour les prestataires de soins. La pratique d’examen post-incident (EP), impliquant le patient et les fournisseurs de soins après les mesures de contention, a été déployé pour prévenir les préjudices et réduire l’utilisation de la contention. Cependant, cette intervention repose sur une base de connaissances scientifiques peu claire. L’objectif de cette étude de cadrage était donc d’exploiter les connaissances actuelles sur de tels examens et d’évaluer dans quelle mesure ils pouvaient minimiser le recours à la contention et les préjudices liées à cette dernière, aider les prestataires de soins à faire face aux dilemmes professionnels et éthiques et améliorer la qualité des soins.

The ‘Care Paradox’: HCWs Struggle to Help Patients and Protect Themselves

Source : Hospital Employee Health.
Essayer d’aider les patients agités, qui doivent encore être évalués pour des blessures ou d’autres problèmes, peut être un défi émotionnel et mental pour les travailleurs de la santé. «Le personnel a parfois le sentiment que le seul moyen d’assurer leur propre sécurité ainsi que celle des autres patients est d’avoir recours à des contentions», dit-il. «Mais ils ont presque un conflit d’intérêts lorsqu’il faut choisir entre leur propre sécurité et celle du patient.»

Nurses’ Perceptions of Engaging With Patients to Reduce Restrictive Practices in an Inpatient Psychiatric Unit

En raison des effets néfastes des pratiques de contention sur les patients et sur le personnel infirmier, il est recommandé d’utiliser une approche collaborative et d’engager le patient afin de réduire le recours à ces pratiques. Cette étude explore la perception du personnel infirmier de cette approche.

Lire la suiteNurses’ Perceptions of Engaging With Patients to Reduce Restrictive Practices in an Inpatient Psychiatric Unit