Comment évaluer les interventions complexes de prévention des TMS et des RPS ?

Source : Hygiène et sécurité du travail.
L’évaluation des interventions en prévention est souvent perçue comme une remise en question du savoir professionnel. Qui plus est, évaluer des interventions, surtout en prévention des troubles musculosquelettiques ou des risques psychosociaux, peut représenter un défi hors d’atteinte. Pourtant, l’évaluation peut avoir une perspective apprenante et une vertu formative et, grâce au nouvel outil Evalia développé par l’INRS et l’Anact, elle est facilitée : pour les intervenants l’ayant expérimenté, les bénéfices sont probants.

Prevalence of musculoskeletal complaints among haemodialysis nurses – a comparison between Danish and Swedish samples

Source : International Journal of Occupational Safety and Ergonomics.
Les troubles musculo-squelettiques (TMS) dans la profession infirmière sont courants, comme dans bien d’autres professions. Bien qu’il y ait eu une pléthore d’études visant à déterminer la prévalence des TMS dans le contexte infirmier, à notre connaissance, aucune étude n’a tenu compte des conditions de travail des infirmières en milieu d’hémodialyse.

Work ability and productivity among dentists: associations with musculoskeletal pain, stress, and sleep

Source : International Archives of Occupational and Environmental Health.
La capacité de travail peut être mesurée par l’indice d’aptitude au travail et par des questions liées au travail mesurant la perte de productivité en termes de qualité et de quantité de travail. Les dentistes courent un risque professionnel élevé de douleurs musculo-squelettiques et l’exposition aux contraintes ergonomiques est déjà élevée pendant la formation dentaire. Le but de cette étude était d’évaluer la capacité de travail et la productivité des dentistes et d’identifier les différences entre les sexes et les associations avec le sommeil, le stress et les douleurs fréquentes signalées.

Pain complaints are associated with quick returns and insomnia among Norwegian nurses, but do not differ between shift workers and day only workers

Source : International Archives of Occupational and Environmental Health.
Le but de cette étude était de déterminer si les caractéristiques communes des horaires de travail des infirmières norvégiennes étaient associées à des plaintes subjectives de douleur.

The APHIRM toolkit: an evidence-based system for workplace MSD risk management

Source : BMC Musculoskeletal Disorders.
Les troubles musculosquelettiques sont l’un des plus grands problèmes de santé et de sécurité au travail dans le monde. Les pratiques actuelles de gestion des risques en milieu de travail ne répondent pas à certaines exigences importantes fondées sur des preuves pour réduire efficacement les risques de TMS. En particulier, ils ne tiennent pas compte des risques liés aux risques psychosociaux, ne permettent pas une participation suffisante des travailleurs et, souvent, ne maîtrisent pas les risques à leur source. Pour combler ces lacunes, une trousse d’outils sur l’identification participative des dangers et la gestion des risques a été élaborée.

Important work demands for reducing sickness absence among workers with neck or upper back pain: a prospective cohort study

Source : BMC Musculoskeletal Disorders.
Le but de cette étude était d’examiner quelle exposition aux exigences professionnelles, physiques et psychosociales, est associée à des niveaux plus faibles d’absentéisme pour cause de maladie chez les travailleurs souffrant de douleurs au cou ou au haut du dos dans différents groupes, selon l’âge, le sexe, la durée de l’absence pour cause de maladie et le score de capacité professionnelle.

Working with rheumatic and musculoskeletal diseases (RMDs)

Source : OSHwiki
Cet article couvre tout problème qui affecte les muscles, les os ou les articulations et affecte la capacité d’une personne à travailler. Ils peuvent être causés ou aggravés par le travail et sont souvent appelés ” troubles musculo-squelettiques liés au travail “. Cependant, il existe de nombreux problèmes qui affectent les muscles, les os ou les articulations et qui sont souvent de longue durée et peuvent avoir un impact sur le travail ou être aggravés par le travail, mais il n’y a pas de lien de causalité clair. Ces maladies sont communément appelées maladies rhumatismales et musculo-squelettiques (MDR) ou affections musculo-squelettiques dans les soins de santé.

Cervical spine joint loading with neck flexion

Source : Ergonomics.
La flexion cervicale de la colonne vertébrale est une posture courante pour ceux qui utilisent des ordinateurs, des tablettes et des téléphones intelligents. Par coïncidence, la flexion a été signalée comme un facteur de risque mécanique important pour le développement de douleurs chroniques au cou. Malheureusement, peu de travaux de modélisation ont tenté de quantifier les charges des articulations intervertébrales dans l’ensemble de la colonne cervicale en flexion, tout en tenant compte de l’activation musculaire. Le but de cette étude était de quantifier les forces de compression et de cisaillement dans le cou à 45 degrés de flexion par rapport au neutre. La flexion a multiplié par 1,6 la compression dans l’ensemble de la colonne cervicale par rapport à une position neutre. Dans la colonne cervicale supérieure, le cisaillement antéropostérieur a quadruplé par rapport au neutre.

The relationships between work intensity, workaholism, burnout, and self-reported musculoskeletal complaints

Source : Human Factors and Ergonomics in Manufacturing & Service Industries.
Les progrès technologiques dans l’environnement de travail ont changé dynamiquement les outils avec lesquels le travail est effectué et les méthodes appliquées pour l’exécuter, une grande partie du travail moderne étant de nature rapide et sédentaire, c’est-à-dire effectué assis devant un écran d’ordinateur. Cette étude s’est penchée sur la relation entre l’intensité du travail, la dépendance au travail (workaholism), l’épuisement professionnel et les troubles musculo-squelettiques. Les résultats de cette étude pourraient aider les organisations à mieux comprendre comment chacun de ces concepts influence l’autre, favorisant ainsi une main-d’œuvre en meilleure santé et, en bout de ligne, plus productive.

Aspects théoriques et historiques de l’évaluation des interventions complexes de prévention en santé et sécurité au travail : exemples des TMS et des RPS

Source : Références en santé au travail.
Les aspects de l’évaluation des interventions de prévention en santé et sécurité au travail présentés ici résultent de travaux théoriques et opérationnels engagés depuis 2011 en partenariat avec l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT). Y est d’abord abordée l’histoire récente de l’évaluation scientifique avec un focus sur l’évaluation en santé. Puis sont envisagées les caractéristiques des interventions complexes de prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) et des risques psychosociaux (RPS) qui impactent leur évaluation. Dans la suite, il est proposé un détour sur les modèles d’évaluation actuellement disponibles en santé publique, santé au travail et action sociale.