Effects on variation in shoulder, forearm and low back muscle activity from combining seated computer work with other productive office tasks: results from a simulation study

Source : Ergonomics.
L’effet sur la variation de l’activité musculaire de la combinaison de différentes tâches de bureau n’est pas connu. Nous avons enregistré l’électromyographie du trapèze supérieur (UT), de l’extenseur du poignet (WE) et de l’erector spinae lombaire (LES) chez 24 employés de bureau pendant cinq tâches productives et les pauses. La variance minute par minute a ensuite été estimée, par des simulations, dans un « emploi » de référence comprenant 85% de travail sur ordinateur en position assise et 15% de pauses, et dans des « emplois » où le travail sur ordinateur en position assise était remplacé par différentes proportions des autres tâches de bureau et des pauses.

Musculoskeletal disorders and associated factors among office workers in an activity-based work environment

Source : International journal of occupational safety and ergonomics: JOSE.
L’objectif de cette étude était d’évaluer la prévalence des troubles musculo-squelettiques (TMS) et les facteurs associés chez les employés de bureau travaillant sur un lieu de travail basé sur l’activité.

Effects on variation in shoulder, forearm and low back muscle activity from combining seated computer work with other productive office tasks: results from a simulation study

Source : Ergonomics.
L’effet sur la variation de l’activité musculaire de la combinaison de différentes tâches de bureau n’est pas connu. Nous avons enregistré l’électromyographie du trapèze supérieur (UT), de l’extenseur du poignet (WE) et de l’erector spinae lombaire (LES) chez 24 employés de bureau pendant cinq tâches productives et les pauses. La variance minute par minute a ensuite été estimée, par des simulations, dans un « emploi » de référence comprenant 85% de travail sur ordinateur en position assise et 15% de pauses, et dans des « emplois » où le travail sur ordinateur en position assise était remplacé par différentes proportions des autres tâches de bureau et des pauses.

Musculoskeletal disorders and associated factors among office workers in an activity-based work environment

Source : International journal of occupational safety and ergonomics: JOSE.
L’objectif de cette étude était d’évaluer la prévalence des troubles musculo-squelettiques (TMS) et les facteurs associés chez les employés de bureau travaillant sur un lieu de travail basé sur l’activité.

Mon bureau post-confinement (III)

Source : Chaire Workplace Management
Cette troisième enquête Mon bureau post-confinement aborde principalement le vécu de l’expérience de travail et les projections par rapport au bureau idéal sous l’angle de la différenciation sociologique. Les configurations de bureau considérés incluent les bureaux non-assignés (flex-office), le bureau fermé, le open-space ou le télétravail exclusif. Les préférences varient en fonction du genre, de la position hiérarchique et de la génération. Une infographie présente les résultats.

Des avancées dans la prévention du risque bruit en open space

Source : Cahiers de médecine interprofessionnelle.
Toutes les enquêtes citent le bruit comme la principale source de nuisance et 1/4 des salariés se disent très gênés. Le niveau sonore se situe entre 50 et 60 dB(A), avec des bruits stationnaires (équipements informatiques, systèmes de ventilation), des bruits intermittents (sonneries de téléphone, bruits de passage, conversations.) Tout cela perturbe l’attention et nécessite un effort intellectuel supplémentaire pour rester concentré. Il s’ensuit fatigue cognitive, stress avec perte de sommeil, mal-être, dépression, baisse de performance, voire absentéisme. Les risques pour les salariés ne sont pas dans le lésionnel, mais dans le perceptif.

The Effectiveness of Ergonomics Training Program on Musculoskeletal Disorders, Job Stress, Quality of Work Life and Productivity in Office Workers: A Quasi-Randomized Control Trial Study

Source : International journal of occupational safety and ergonomics: JOSE.
La prévalence croissante des troubles musculo-squelettiques, notamment au niveau du cou et des membres supérieurs, chez les employés de bureau est un problème important lié à la santé et à la productivité du travail. La présente étude visait à évaluer l’effet d’une intervention de formation en ergonomie sur les troubles musculo-squelettiques, la qualité de vie au travail et le stress psychosocial professionnel chez les employés de bureau

Latent class derived patterns of musculoskeletal disorders in sedentary workers and chair ergonomic design

Source : International journal of occupational safety and ergonomics: JOSE.
La présente étude visait à définir des modèles spécifiques de TMS multisites chez les employés de bureau et à examiner comment les modèles dérivés sont liés à la conception d’un fauteuil ergonomique.

COVID-19, flex-office et anxiété des travailleur-ses face au retour en présentiel : un bref état de la question

Source : IRSST
Cette conférence présentée par Benédicte Calvet, ergonome à l’IRSST, expose les enjeux et les défis que posent la transmission de la COVID-19 sur les aménagements des espaces de bureaux et d’organisation du travail sont abordés, de même que les éléments qui seraient à considérer dans le cadre de la planification d’un retour au travail en présentiel qui peut être une source d’anxiété pour les travailleurs et les travailleuses. Vidéo de 31 minutes et diaporama disponibles.

Ergonomie au bureau et en télétravail

Source : APSAM
Le 29 avril 2021, l’APSAM a organisé le webinaire Ergonomie au bureau et en télétravail. Lors de cet événement, Benjamin Reid-Soucy, conseiller en prévention SST à l’APSAM, a présenté : Les facteurs de risque des troubles musculosquelettiques (TMS) Divers types de postures à éviter et celles à favoriser L’importance des micropauses Des stratégies et des astuces pour mieux aménager et ajuster un poste de travail, aussi bien sur les postes informatisés au bureau qu’à la maison Cet événement s’adressait aux personnes qui désirent effectuer des changements préventifs sur leur poste de travail ainsi qu’à celles qui ont déjà ciblé des éléments à modifier, mais qui ne savent pas comment le faire.