Partnering to Educate English-Language Learners in Alaska on Worker Safety and Health

Source : NIOSH Science Blog
Anchorage, en Alaska, compte certains des quartiers et des écoles publiques les plus diversifiés sur le plan ethnique et racial de tous les États-Unis. Cette diversité comprend près d’un résident d’Anchorage sur dix qui s’identifie comme étant né à l’étranger (Farrell, 2018). En termes de langues parlées dans la ville, le district scolaire d’Anchorage a identifié plus de 100 langues qui sont parlées soit par ses apprenants de langue anglaise comme langue maternelle, soit par les familles de ces élèves (Hanlon, 2016).

Repérage de l’asthme lors du suivi individuel de l’état de santé au travail

Source : Références en santé au travail.
Une étude épidémiologique multicentrique a été menée dans le but d’acquérir des connaissances cliniques et épidémiologiques sur les asthmes en relation avec le travail. La mobilisation des services de santé au travail a permis de collecter environ 4 000 questionnaires de repérage d’un asthme actif potentiel : 13 % de ces salariés, lors du suivi individuel de l’état de santé au travail, se déclarent asthmatiques avec un diagnostic confirmé par un médecin. Parmi eux, 76 % ont eu des symptômes respiratoires dans les 12 derniers mois. L’asthme a débuté à l’âge adulte pour un tiers d’entre eux. Parmi les salariés ne rapportant pas l’existence d’un asthme, plus d’un tiers signale des symptômes évoquant un asthme actif. Parmi ces derniers, 61 % rapportent au moins un symptôme au poste de travail et 42 % une amélioration des symptômes en dehors du travail.

Infos à retenir : Description par type de cancer des situations professionnelles à risque : synthèse des données du réseau RNV3P

Source : Références en santé au travail.
L’analyse des données du RNV3P permet d’isoler des expositions professionnelles et les situations pour lesquelles les actions de vigilance et de prévention sont nécessaires.

Description par type de cancer des situations professionnelles à risque : synthèse des données du réseau rnv3p

Source : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail
L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et le RNV3P (Réseau National de Vigilance et de Prévention des Pathologies Professionnelles) mettent en ligne un rapport identifiant les situations professionnelles à risque pour plusieurs types de cancers. Sont abordés les cancers broncho-pulmonaires, les cancers urothéliaux, les hémopathies lymphoïdes matures, les leucémies myéloïdes, le cancer du larynx, le cancer des fosses nasales et des sinus, le cancer du rein, les cancers primitifs de la peau non mélanocytaires, les cancers du système nerveux central, le cancer colorectal et le cancer du sein.

L’analyse de l’accident du travail : la méthode de l’arbre des causes

Source : INRS
Présentation de la méthode de l’arbre des causes qui permet de rechercher de façon structurée les facteurs ayant contribué à l’accident, d’en comprendre le scénario et de proposer des actions de prévention

Prévenir les risques professionnels dans les métiers de l’aide à domicile

Source : INRS
Un quiz ludique pour évaluer les connaissances en prévention des risques professionnels à destination des intervenants à domicile, et en seconde partie un ensemble de bonnes pratiques.

Steps to a Safer Clinical Lab

Source : Clinical Lab Manager.
Aux États-Unis, les laboratoires emploient plus de 500 000 travailleurs qui peuvent être exposés à une myriade de dangers potentiels sur le lieu de travail. Finalisé en 1990, le règlement de l’OSHA sur la sécurité en laboratoire a été conçu pour protéger les travailleurs contre les risques chimiques, biologiques, physiques et autres. Cet article vise à souligner les mesures que les gestionnaires de laboratoire clinique devraient prendre pour couvrir les principales exigences de l’OSHA et les ressources disponibles pour prévenir les blessures et les maladies professionnelles.

Don’t Hold Your Breath: Running a successful respiratory protection program

Source : Lab Manager.
Pour la plupart des laboratoires, les respirateurs ne seraient pas un équipement standard : nous devrions utiliser des mesures actives et des infrastructures comme des hottes et des systèmes d’échappement locaux, le remplacement de matières moins dangereuses ou non dangereuses et, enfin, des contrôles administratifs pour minimiser ou éliminer les risques potentiels pour nos employés. Cependant, des situations peuvent se présenter où les appareils respiratoires sont les seuls moyens efficaces de protection…. Cet article contient toutes les informations dont vous avez besoin pour mener à bien un programme de protection respiratoire.