Office-workers maintain decreased workplace sitting time long-term following participation in a sit-stand desk intervention study

Source : Ergonomics.
Des études antérieures font état d’une diminution du temps passé assis sur le lieu de travail lorsque des interventions sur les bureaux debout sont proposées aux employés de bureau. Il n’est pas clair si la diminution des comportements sédentaires est maintenue à long terme. Il s’agissait du suivi d’une étude d’intervention précédente visant à déterminer si les diminutions du temps d’assise de 30 à 50 % observées étaient maintenues 12 à 24 mois plus tard. Un objectif secondaire était de comparer l’activité physique globale des employés de bureau avec et sans bureau debout.

Schedules of standing and sitting directed by musculoskeletal discomfort in workers transitioning to sit-stand workstations: a cross-sectional study

Source : Ergonomics.
Les postes de travail assis-debout sont de plus en plus populaires, mais il existe peu de directives concernant les horaires optimaux de travail assis et debout. Cette étude est la première connue à observer les horaires des postes de travail assis-debout lorsque le changement postural est basé sur le maintien de l’inconfort musculo-squelettique à des niveaux « acceptables ». Quatorze adultes en bonne santé, novices en matière de postes de travail assis-debout, ont effectué un travail sur ordinateur à un bureau assis-debout pendant une demi-journée de travail. Les participants passaient de la position debout à la position assise chaque fois que l’inconfort atteignait le seuil maximal acceptable. En moyenne, la durée de la position debout et de la position assise était la plus importante lors des premiers passages en position debout (médiane 40 minutes, intervalle interquartile 40 minutes) et en position assise (médiane 30 minutes, intervalle interquartile 115 minutes). Les durées moyennes passées en position debout et assise étaient plus faibles dans toutes les sessions consécutives. Les ratios debout-assis indiquaient une quantité égale de position debout et assise ou un peu moins de position debout. Les horaires présentaient une variabilité importante entre les participants. Les études futures devraient tenir compte du fait que les horaires optimaux peuvent varier en termes de temps et être spécifiques à chaque individu.

Schedules of standing and sitting directed by musculoskeletal discomfort in workers transitioning to sit-stand workstations: a cross-sectional study

Source : Ergonomics.
Les postes de travail assis-debout sont de plus en plus populaires, mais il existe peu de directives concernant les horaires optimaux de travail assis et debout. Cette étude est la première connue à observer les horaires des postes de travail assis-debout lorsque le changement postural est basé sur le maintien de l’inconfort musculo-squelettique à des niveaux « acceptables ». Quatorze adultes en bonne santé, novices en matière de postes de travail assis-debout, ont effectué un travail sur ordinateur à un bureau assis-debout pendant une demi-journée de travail. Les participants passaient de la position debout à la position assise chaque fois que l’inconfort atteignait le seuil maximal acceptable. En moyenne, la durée de la position debout et de la position assise était la plus importante lors des premiers passages en position debout (médiane 40 minutes, intervalle interquartile 40 minutes) et en position assise (médiane 30 minutes, intervalle interquartile 115 minutes). Les durées moyennes passées en position debout et assise étaient plus faibles dans toutes les sessions consécutives. Les ratios debout-assis indiquaient une quantité égale de position debout et assise ou un peu moins de position debout. Les horaires présentaient une variabilité importante entre les participants. Les études futures devraient tenir compte du fait que les horaires optimaux peuvent varier en termes de temps et être spécifiques à chaque individu.

Recommendations and interventions to decrease physical inactivity at work

Source : OSHwiki.
L’inactivité physique et les longues périodes assises ininterrompues font inévitablement partie de la réalité du travail au bureau. Il convient de noter que les risques pour la santé liés au caractère sédentaire du travail ne peuvent être entièrement compensés par l’exercice physique pendant les loisirs. Un article de OSHwiki examine les risques pour la santé qui y sont associés et propose des recommandations et des interventions pour prévenir l’inactivité physique et diminuer le temps de sédentarité au travail.

CCHST: Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail

Source : CCHST
Les Canadiens passent plus de temps en position assise au travail occupant des postes à faible niveau d’activité. Les personnes qui demeurent assises pendant de longues périodes de travail sont plus susceptibles de se blesser et sont exposées à divers effets nocifs pour la santé, allant des crampes, douleurs et fatigue musculaires, jusqu’au diabète et problèmes cardiaques. Une bonne position assise au travail peut être privilégiée en faisant des efforts dans les domaines suivants : aménagement du milieu de travail, conception des tâches et formation. Les employeurs peuvent aussi aider considérablement en créant des occasions d’activités physiques régulières tout au long de la journée et en faisant de ces activités une partie intégrante de chaque journée de travail. Partagez cette infographie qui explique comment travailler confortablement en position assise, et qui donne des conseils pour vous inciter à vous lever.