Protective Glove and Gown Use when Administering Antineoplastic Drugs

Une infirmière administre la chimiothérapie

Les infirmières qui administrent des médicaments antinéoplasiques ne portent pas toujours des vêtements de protection, selon cette nouvelle étude de NIOSH, l’une des premières à exporer l’usage d’ÉPI et des médicaments antinéoplasiques chez les infirmières enceintes et non enceintes.

A gentle touch : Proper skin care in the workplace can drastically reduce instances of contact dermatitis

Selon la CDC, jusqu’à 40% des travailleurs industriels souffriront d’un problème de peau à un moment donné de leur vie professionnelle. Un bon programme de soins des mains peut prévenir la survenue de problèmes de la peau, bloquer l’accès à la peau aux irritants et même améliorer la condition de la peau.

Protective Glove and Gown Use when Administering Antineoplastic Drugs

Les infirmières qui administrent des médicaments antinéoplasiques ne portent pas toujours des vêtements de protection, selon cette nouvelle étude de NIOSH, l’une des premières à exporer l’usage d’ÉPI et des médicaments antinéoplasiques chez les infirmières enceintes et non-enceintes.

Antineoplastic Drug Administration by Pregnant and Nonpregnant Nurses

De nombreux médicaments antinéoplasiques (chimiothérapeutiques) sont des cancérogènes connus ou probables pour l’homme, et beaucoup se sont avérés toxiques pour la reproduction. Bien qu’il soit recommandé aux infirmières qui les manipulent ou administrent de porter des gants doubles et une blouse non absorbante pour se protéger, on ignore dans quelle mesure les infirmières le font. Cette nouvelle étude de NIOSH évalue l’utilisation de gants et de blouses par des infirmières enceintes et non-enceintes qui administrent des médicaments antinéoplasiques aux États-Unis et au Canada.

Étude comparative des banques de données de mesures d’exposition IMIS (OSHA) et LIMS (IRSST)

Source : IRSST
La banque de données LIMS de l’IRSST contient l’ensemble des résultats d’analyse reliés aux mesures prises par les équipes du réseau public en santé au travail. La base de données IMIS de l’OSHA contient des mesures recueillies par ses inspecteurs, avec une information plus riche sur le contexte des prélèvements comparativement au LIMS. Cette étude représente le premier effort de comparaison exhaustive entre les deux sources.

How to manage dangerous substances (infographic)

Image de l'infographie L’EU-OSHA présente une infographie interactive créée pour promouvoir la campagne «Lieux de travail sains – Maîtriser l’usage des substances dangereuses» .
Cette infographie permet aux utilisateurs de découvrir, en faits et en chiffres, les risques que présentent les substances dangereuses pour les travailleurs et les bénéfices de la gestion de ces risques. Elle est conviviale et couvre des messages clés, tels que les dangers des substances cancérigènes sur le lieu de travail et les risques qu’elles induisent pour certains groupes de travailleurs.

Lire la suiteHow to manage dangerous substances (infographic)

Dermatites de contact chez le personnel hospitalier

Cette étude avait pour objectif de dresser le profil d’un personnel hospitalier atteint d’une dermatite de contact, d’étudier les facteurs de risque susceptibles de provoquer ou d’aggraver ces dermatites et de relever les principaux allergènes en cause en milieu hospitalier et d’envisager des mesures préventives susceptibles d’atténuer le risque de ces dermatoses.

Lire la suiteDermatites de contact chez le personnel hospitalier