Outil d’autodiagnostic (audit) pour l’application du cadenassage

Source : IRSST
Dans le cadre du projet de recherche Étude sur la pratique du cadenassage sur des machines, l’IRSST, en collaboration avec Polytechnique Montréal, a mis au point un outil d’autodiagnostic pour l’application du cadenassage. L’outil comprend deux étapes, le préaudit (préparation) et l’audit lui-même. Avant de commencer, l’auditeur doit sélectionner un équipement et/ou une tâche. Il s’agit d’un outil générique, basé sur les obligations du règlement en santé et en sécurité du travail (RSST) et les recommandations de la norme CSA Z460 (2013) sur le cadenassage. Il est possible d’ajuster cet outil aux besoins spécifiques des utilisateurs, si les obligations réglementaires sont respectées.

Bilan sur la pratique du cadenassage sur des machines industrielles

Source : IRSST
Les travailleurs appelés à intervenir dans la zone dangereuse d’une machine pendant tout travail de type hors production (ex. maintenance, réparation) doivent appliquer une procédure de cadenassage ou à défaut une autre méthode de contrôle des énergies. La réglementation au Québec sur le sujet a été renforcée en janvier 2016. Des points additionnels, conformes à la norme canadienne CSA Z460 sur le cadenassage ont été incorporés dans le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST, art. 188.1 à 189.1) et le Code de sécurité pour les travaux de construction (CSTC, sous-section 2.20).En 2015, la CNESST a révélé que près de quatre décès et 1 000 accidents ont lieu annuellement lors de tels travaux sur des machines mal ou non cadenassées. Par conséquent, l’objectif de cette étude était de faire un bilan sur la pratique du cadenassage sur des machines industrielles dans différents secteurs d’activités et de développer un outil pour l’audit de l’application du cadenassage.

Les alternatives au cadenassage : Les procédures écrites sont-elle obligatoires?

Source : Travail et santé.
C’est un secret de polichinelle de dire que la rédaction de procédures est obligatoire pour tous les travaux effectués sous cadenassage. Mais qu’en est-il des travaux routiniers effectués par les opérateurs et des interventions sécurisés via la sécurité technique des machines ? Est-il obligatoire de rédiger des procédures pour ces situations également ?

Using Machine Safety Risk Assessment for Alternative Methods to LOCKOUT/TAGOUT

Source : ASSP
Dans le but de mettre à jour la réglementation sur le verrouillage et l’étiquetage, l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA) des États-Unis a mené une consultation auprès des parties prenantes en 2019. Le sujet de la consultation a été l’application de méthodes alternatives au cadenassage pour les dispositifs de type circuit de commande et la robotique tout en assurant la sécurité des travailleurs. Cet article décrit une méthodologie d’évaluation des risques qui peut être utilisée lorsque de méthodes alternatives au cadenassage sont mises en place pour protéger les travailleurs contre les énergies dangereuses.

Comprendre et prévenir les risques électriques

Source : Multi Prévention
Ce document explique les notions de base sur l’électricité, les causes et les conséquences des blessures subies à la suite d’un choc ou un éclair d’arc ainsi que la réglementation et les normes relatives à la sécurité électrique.

Élaborer un plan de sécurisation des machines

Source : Multi Prévention
Ce document fournit des informations et des exemples pour aider à développer un plan de sécurisation des machines. Il présente le plan d’action et la démarche de sécurisation des machines pour identifier les zones dangereuses et connaître les moyens qui existent pour réduire le risque.

Controlling Hazardous Energy: De-Energization and Lockout

Source : WorkSafe BC , 2019
Chaque année, des travailleurs de la Colombie-Britannique sont tués ou grièvement blessés parce que la machinerie ou l’équipement n’a pas été correctement mis hors tension et en lock-out. Ce manuel a été considérablement révisé pour aider les employeurs à mieux contrôler l’énergie dangereuse dans leur lieu de travail et à créer un environnement sûr pour leurs travailleurs.

NSI/ASSP Z244 Committee comment 29 CFR Part 1910 [Docket No. OSHA-2016-0013] RIN: 1218-AD00 [The Control of Hazardous Energy (Lockout/Tagout)]

Source : Z244 Committee
Dans le but de moderniser les dispositions réglementaires relatives au contrôle des énergies dangereuses (cadenassage / étiquetage) adoptées en 1982, l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA) des États-Unis a mené une consultation auprès des milieux de travail. L’objectif était de déterminer les types de circuits de commande utilisés et les procédures de sécurité mises en place sur les lieux de travail, ainsi que d’identifier les nouveaux risques principalement ceux associés au travail avec des robots. Dans le cadre de cette consultation, l’American Society of Safety Professionals (ASSP), qui assure le secrétariat du comité de normalisation ANSI/ASSP Z244, a soumis un document technique formulant des recommandations. L’ASSP a mis l’accent sur le besoin d’entreprendre un travail collaboratif avec les travailleurs, l’industrie et le comité ANSI/ASS Z244, ainsi que sur l’importance d’adopter ou d’incorporer les méthodes proposées dans la norme ANSI/ASSP Z244.1 The control of hazardous energy : lockout, tagout and alternative methods.

Design of a Self-Audit Tool for the Application of Lockout on Machinery in the Province of Quebec, Canada to Control Hazardous Energies

Source : Safety.
La non-application des procédures de cadenassage pour le contrôle des énergies dangereuses est l’une des principales causes de blessures graves et mortelles liées aux machines en Amérique du Nord. L’absence de vérifications du cadenassage ou d’outils appropriés pour vérifier le cadenassage est fréquente et, par conséquent, l’application du cadenassage n’est souvent pas entièrement conforme aux normes et aux règlements. Un outil d’auto-vérification pour l’application des procédures de cadenassage des machines a été élaboré sur la base des normes et règlements en vigueur et des recherches antérieures. La validité du contenu de l’outil a ensuite été testé auprès d’experts et de commentaires qualitatifs de six organisations du Québec…

Un équipement sur mesure pour réduire les risques d’accident

Source : Objectif prévention.
Le compacteur à déchets était en fin de vie utile et sa conception exposait les employés assignés à cette tâche à des risques pour leur sécurité (TMS, chute, écrasement). Cet article décrit les démarches entreprises par l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec-Université Laval (IUCPQ-UL) pour éliminer le danger à la source.