Unsafe handling of cancer drugs puts pregnant nurses, their babies at risk: study

Source : Safety & Health.
Selon une récente étude du NIOSH, près de 40% des femmes enceintes enceintes ne portent pas de blouse de protection lorsqu’elles administrent de puissants médicaments anticancéreux, mettant ainsi en danger leur santé et celle de leur bébé à naître.

Eye Protection the Weak Link in PPE

Source : Hospital Employee Health.
De nouvelles preuves montrent que les travailleurs de la santé peuvent contracter des infections respiratoires professionnelles via des expositions oculaires, un risque sous-estimé et pour lequel une protection oculaire est rarement portée, souligne un épidémiologiste.

Environmental and biological monitoring on an oncology ward during a complete working week

Source : Toxicology Letters.
Dans cette étude, une surveillance en surface dans un service d’oncologie et une surveillance simultanée de l’urine de l’ensemble du personnel de santé ont été effectuées pendant cinq jours consécutifs pour trois substances présents dans les médicaments cytotoxiques. Alors qu’un degré de contamination a été détectée sur toutes les surfaces, les échantillons d’urine étaient inférieurs aux limites de détection lorsque les gants étaient portés régulièrement, indiquant que les gants peuvent constituer une mesure de protection importante contre l’absorption cutanée de ces médicaments.

How to apply and remove medical gloves

Source : British Journal of Nursing.
Dans ce bref article, les auteures expliquent l’importance de la prévention des infections et présentent les différents types de gants médicaux ainsi que les techniques à utiliser pour les mettre et pour les enlever.

Protective Glove and Gown Use when Administering Antineoplastic Drugs

Une infirmière administre la chimiothérapie

Les infirmières qui administrent des médicaments antinéoplasiques ne portent pas toujours des vêtements de protection, selon cette nouvelle étude de NIOSH, l’une des premières à exporer l’usage d’ÉPI et des médicaments antinéoplasiques chez les infirmières enceintes et non enceintes.

Protective Glove and Gown Use when Administering Antineoplastic Drugs

Les infirmières qui administrent des médicaments antinéoplasiques ne portent pas toujours des vêtements de protection, selon cette nouvelle étude de NIOSH, l’une des premières à exporer l’usage d’ÉPI et des médicaments antinéoplasiques chez les infirmières enceintes et non-enceintes.

Antineoplastic Drug Administration by Pregnant and Nonpregnant Nurses

De nombreux médicaments antinéoplasiques (chimiothérapeutiques) sont des cancérogènes connus ou probables pour l’homme, et beaucoup se sont avérés toxiques pour la reproduction. Bien qu’il soit recommandé aux infirmières qui les manipulent ou administrent de porter des gants doubles et une blouse non absorbante pour se protéger, on ignore dans quelle mesure les infirmières le font. Cette nouvelle étude de NIOSH évalue l’utilisation de gants et de blouses par des infirmières enceintes et non-enceintes qui administrent des médicaments antinéoplasiques aux États-Unis et au Canada.

NIOSH publie un guide sur les protections respiratoires

Les protections respiratoires (APR) utilisent des filtres, cartouches ou réservoirs afin d’éliminer de l’air des gaz, vapeurs, aérosols (gouttelettes et particules), ou une combinaison de contaminants. Ils ne fournissent pas d’oxygène autrement qu’à partir de l’atmosphère ambiante. Le choix d’une protection appropriée dans une situation donnée dépend de l’environnement et des contaminants.