Filtration Efficiency of Hospital Face Mask Alternatives Available for Use During the COVID-19 Pandemic

Source : JAMA Internal Medicine.
Importance La protection respiratoire des cliniciens et autres travailleurs de la santé est devenue un défi majeur de la pandémie de coronavirus 2019 (COVID-19) et a entraîné des pratiques non standard telles que l’utilisation de respirateurs périmés et divers processus de décontamination pour prolonger la vie utile des respirateurs dans les établissements de soins de santé. En outre, des respirateurs importés, non approuvés par le NIOSH (National Institute for Occupational Safety and Health), ont été donnés ou acquis par les hôpitaux comme remplacement potentiel des quelques respirateurs N95 approuvés par le NIOSH. Objectif Évaluer les efficacités de filtration ajustée (FFE) des masques faciaux de rechange utilisés pendant la pandémie de COVID-19. Conception, mise en place et participants Pour cette étude d’amélioration de la qualité menée entre avril et juin 2020, nous avons utilisé le protocole d’essai d’ajustement quantitatif de l’Occupational Safety and Health Administration pour le filtrage des masques respiratoires dans une atmosphère de laboratoire complétée par des particules de chlorure de sodium afin d’évaluer les EFP de divers masques respiratoires portés par un homme volontaire et une femme volontaire.

Prévention et contrôle de la maladie à coronavirus (COVID-19) : Lignes directrices provisoires pour les établissements de soins actifs

Source : Agence de la santé publique du Canada
L’Agence de la santé publique du Canada (l’Agence) élabore des lignes directrices sur la prévention et le contrôle des infections (PCI) afin de formuler des recommandations fondées sur des données probantes venant compléter les efforts en santé publique des provinces et des territoires en matière de surveillance, de prévention et de contrôle des infections liées aux soins de santé. Le présent document constitue une version provisoire des lignes directrices en matière de PCI portant sur la maladie à coronavirus (COVID-19) qui a été détecté pour la première fois à Wuhan, en Chine.

Improving the Use of Personal Protective Equipment: Applying Lessons Learned

Source : Clinical Infectious Diseases.
La transmission non reconnue d’agents pathogènes dans les établissements de soins de santé peut mener à la colonisation et à l’infection des patients et du personnel de santé. L’utilisation d’équipements de protection individuelle (EPI) est une stratégie importante pour protéger le personnel de santé contre la contamination et pour prévenir la propagation des agents pathogènes aux patients suivants. Cependant, l’utilisation optimale de l’EPI est difficile et le personnel de santé peut modifier la prestation des soins en raison de l’EPI. Nous résumons ici les recherches récentes du programme Prevention Epicenters sur la contamination du personnel de santé et l’amélioration de l’utilisation courante des EPI ainsi que des EPI spécifiques à Ebola. Les efforts futurs pour optimiser l’utilisation de l’EPI devraient inclure une adhésion accrue aux protocoles d’utilisation de l’EPI, l’amélioration de la conception de l’EPI et la poursuite des recherches sur les risques, les avantages et les meilleures pratiques d’utilisation de l’EPI.

Les gants contre les micro-organismes

Source : INRS France
Les gants protégeant contre les micro-organismes sont utilisés dans divers secteurs d’activité, des milieux de soins à l’industrie. Ce document donne des informations synthétiques sur les normes applicables. Il présente également les limites d’emploi des matériaux qui constituent les gants. Les bonnes pratiques pour l’utilisation des gants ainsi que la prévention des allergies professionnelles aux gants sont abordées