Prévention des risques de chutes de hauteur

Source : INRS; OBBTP; Direction des risques professionnels
Une hauteur de chute de plusieurs mètres a des conséquences importantes, la gravité est donc connue des intervenants ; en revanche la chute de faible hauteur n’induit pas la même perception du risque, bien que ses conséquences puissent être très graves. Ce guide présente le risque, l’évolution des accidents, la démarche de prévention du risque de chute, les différents types d’équipements pour le travail en hauteur, les compétences nécessaires et ainsi que les vérifications des équipements, ainsi que des annexes illustrées sur les situations de travail en hauteur. Il doit aider à structurer une démarche de prévention fondée sur l’application des principes généraux de prévention et la prise en compte des textes réglementaires en vigueur.

Déneigement de toitures : pour éviter d’avoir froid dans le dos!

Source : APSAM
Le premier réflexe en santé et sécurité du travail est de savoir s’il est possible d’éliminer à la source même les dangers. Ainsi, la première question à se poser avant de déneiger une toiture est la suivante : est-il possible de faire le travail à partir du sol, à l’aide de grattoir à neige télescopique, par exemple? Si c’est le cas, alors il est préférable de garder les deux pieds sur terre et de ne pas oublier de considérer le risque d’ensevelissement par la neige qui se détache; un travailleur pourrait être heurté par la neige ou la glace qui tombe. Le bâtiment ne vous permet pas de faire la tâche à partir du sol? Voici d’autres questions à vous poser….

Chutes de hauteur : évaluation en conditions réelles des garde-corps en bois et métalliques – Prévention au travail

Source : Prévention au travail.
Les statistiques le confirment : les chutes de hauteur sont un véritable fléau dans le milieu de la construction au Québec. En 2017, tous secteurs confondus, 10 travailleurs en sont morts, ce qui représente 16,1 % des décès au travail, soit la troisième cause de mortalité pour l’année de référence. Les chutes sont aussi la deuxième cause d’accidents quant aux coûts : 397 millions de dollars par année pour la période 2010- 2012.