Une protection pour les travailleuses et travailleurs domestiques et les stagiaires

Source : Prévention au travail
La Loi modernisant le régime de santé et de sécurité du travail a été sanctionnée le 6 octobre 2021. On compte, parmi les changements, l’élargissement de la protection automatique de la Loi aux travailleuses et travailleurs domestiques et aux étudiantes et étudiants qui font un stage d’observation non rémunéré.

The role of at home workstation ergonomics and gender on musculoskeletal pain

Source : Work.
L’objectif de cette étude était de décrire les postes de travail à domicile des employés universitaires et d’explorer si la conception du poste de travail à domicile joue un rôle médiateur dans l’effet du sexe sur la douleur musculo-squelettique.

Info sheet – Preventing musculoskeletal disorders when teleworking

Source : European agency for safety and health at work
La pandémie COVID-19 a accéléré une tendance croissante au recours au télétravail. Le travail à domicile présente certains avantages, tels qu’un gain de temps sur les trajets entre le domicile et le bureau. Toutefois, il est également associé à une augmentation de la position assise prolongée, à un isolement social des collègues et à la difficulté de se déconnecter. La présente fiche d’information explique pourquoi cela peut avoir une incidence négative sur la santé des travailleurs et contribuer au développement ou à l’exacerbation de troubles musculo-squelettiques. Cette fiche est pleine d’astuces pour aider les travailleurs et les employeurs à créer un bureau à domicile confortable et sain et elle donne des conseils pour rester actif pendant la journée de télétravail.

Eight ways to prevent carpal tunnel when working at home

Source : Canadian Occupational Safety.
Bien que les emplois de bureau entraînent beaucoup moins de blessures que l’industrie lourde, les employés de bureau sont toujours exposés à un certain nombre d’affections, notamment les troubles musculo-squelettiques (TMS). Parmi les TMS les plus courants, le syndrome du canal carpien constitue un risque pour de nombreux travailleurs, d’autant plus que de nombreux Canadiens travaillent encore à domicile. En effet, les télétravailleurs peuvent ne pas avoir accès à l’équipement ergonomique qui peut aider à prévenir ou à soulager les TMS… Que peuvent donc faire les personnes qui travaillent à domicile pour prévenir le syndrome du canal carpien ? Voici huit bons points de départ.

Ergonomie des postes de travail

Source : Travail sécuritaire NB
Étant donné que le lieu de travail a changé pour de nombreux Néo-Brunswickois, Travail sécuritaire NB a adapté son Guide d’ergonomie : Travail de bureau. Si vous travaillez maintenant à partir de la maison, il est important d’assurer que votre poste de travail est adapté à vos besoins. Le nouveau guide, intitulé Ergonomie des postes de travail, donne des conseils pour installer et maintenir un poste de travail sain.

Small Changes Can Have a Big Impact on Your Work-from-Home Setup

Source : Journal of the Association of Occupational Health Professionals in Healthcare, 2020.
Kathy Espinoza s’adresse aux millions de travailleurs qui font désormais du télétravail grâce à COVID-19, en les encourageant à évaluer leur espace de travail et à faire des ajustements ergonomiques simples mais très efficaces pour améliorer leur confort et accroître leur productivité.

A rapid review of mental and physical health effects of working at home: how do we optimise health?

Source : BMC Public Health, novembre 2020.
La pandémie de coronavirus (COVID-19) a entraîné des changements dans les conditions de travail de millions d’employés qui sont maintenant basés à domicile et qui pourraient continuer à travailler à domicile, dans une certaine mesure, dans un avenir prévisible. Les décisions sur la manière de promouvoir la santé des employés tout en travaillant à domicile doivent être basées sur les meilleures preuves disponibles afin d’optimiser les résultats des travailleurs. L’objectif de cette étude rapide était d’examiner l’impact du télétravail sur la santé mentale et physique des travailleurs, de déterminer les différences entre les sexes et d’élaborer des recommandations pour les employeurs et les employés afin d’optimiser la santé des travailleurs.