Risques psychosociaux du travail : des risques à la santé mesurables et modifiables

Source : INSPQ
Les facteurs de risques psychosociaux du travail sont liés à l’organisation du travail, aux pratiques de gestion, aux conditions d’emploi et aux relations sociales. Ce sont des risques identifiables, mesurables et modifiables. Plus spécifiquement, ces risques sont : la charge de travail élevée; la faible reconnaissance; la faible autonomie au travail; le faible soutien des collègues ou des supérieurs; le manque de communication et d’information; le harcèlement psychologique.

Applaudissements, remerciements, moyens de bien faire leur travail, qu’attendent les agents hospitaliers comme signes de reconnaissance ?

Source : Relations industrielles / Industrial Relations.
La reconnaissance au travail est un des facteurs essentiels de la qualité de vie au travail. Alors que la littérature a mis en évidence la dégradation des conditions de travail à l’hôpital cet article a pour objectif d’étudier les relations entre les conditions de travail et la perception des pratiques de reconnaissance au travail. Nous adoptons l’approche de la reconnaissance en 4 dimensions (existentielle, de la pratique de travail, de l’investissement au travail et des résultats du travail) définie par Brun et Dugas (2005) pour identifier les dimensions qui sont les plus impactées par la transformation des conditions de travail. Nous avons interrogé en entretiens semi-directifs 16 personnels tirés au sort et 5 experts dans un centre hospitalier universitaire français au cours de l’année 2018. Les résultats montrent que la plupart des catégories de personnel regrettent le manque de moyens matériels et humains mis à disposition par la direction pour réaliser un travail de qualité. Ce manque de moyens est perçu comme un manque de reconnaissance de la qualité du travail de la part de la direction de l’établissement. En raison du manque d’effectif, de nombreux personnels accroissent leur investissement pour malgré tout produire des soins de qualité au patient, ils regrettent alors une non reconnaissance de leur investissement au travail. Seules les catégories de personnel les moins qualifiées expriment des attentes de reconnaissance existentielle.

Stratégies en milieu de travail sur la santé mentale – Retraite

Source : Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West
Dans les mois précédant le départ à la retraite d’un employé, prévoyez un plan visant à transférer les connaissances et l’expertise que votre organisation pourrait perdre lors de ce départ. De telles mesures pourraient par ailleurs procurer à l’employé un sentiment de fierté et d’accomplissement plus intense.