Prévalence, prévention et politique en matière de troubles musculosquelettiques : qu’avons-nous appris ? Preuves issues de la recherche de l’EU-OSHA*. Conférence en ligne, 22 octobre 2020

Source : Références en santé au travail, Mar-21.
Pour conclure son programme de recherche pluriannuel 2018-2020 sur les troubles musculosquelettiques (TMS) liés au travail, l’EU-OSHA a organisé cette conférence en ligne. Cette journée a permis l’étude des problématiques relatives aux TMS liés au travail, des politiques de prévention et des interventions sur le lieu de travail dans un objectif de prévention primaire et de facilitation du maintien et du retour en emploi.

Agir pour améliorer sa sécurité… et celle des autres

Source : Prévention au travail.
La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) confère des droits, des devoirs et des responsabilités à chacun pour assainir les milieux de travail et les rendre sécuritaires, y compris aux travailleuses et aux travailleurs. Ces derniers peuvent s’impliquer de plusieurs façons et doivent jouer un rôle actif dans la prévention des accidents. Ils peuvent aussi se montrer proactifs et même devenir des leaders en matière de SST en effectuant des interventions de qualité dans leur milieu de travail. On vous démontre comment ils peuvent y arriver.

Action Levels for the Prevention of Work-Related Musculoskeletal Disorders in the Neck and Upper Extremities: A Proposal

Source : Annals of Work Exposures and Health.
Il existe plusieurs facteurs de risque bien connus de troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail. Malgré ces connaissances, trop de personnes travaillent encore dans des conditions dangereuses. L’absence de limites d’exposition professionnelle (LEMP) pour la charge de travail physique entrave à la fois la surveillance et le travail de prévention. Pour prévenir les myalgies, les troubles tendineux et les pincements de nerfs dans le système musculo-squelettique supérieur, nous proposons des niveaux d’action concernant les postures de travail, les vitesses de mouvement et les charges musculaires enregistrées par des équipements portables.

NIOSH Efforts to Keep Workers and the Country Safe During the Pandemic

Source : NIOSH Science Blog
Alors que nous entrons dans l’année 2021 avec espoir et optimisme, nous aimerions souligner le travail du personnel du NIOSH qui a travaillé sans relâche pour protéger les travailleurs et empêcher la propagation du COVID-19. La mission du NIOSH est de protéger la sécurité et la santé des travailleurs et, à ce titre, une grande partie de notre travail sur la réponse à la pandémie de COVID-19 est centrée sur la sécurité et la santé des travailleurs. Bien que nous ne puissions pas rendre compte de toutes nos activités de recherche et de prévention, nous avons mis en évidence certaines activités clés ci-dessous, telles que la provision d’une assistance technique, la certification de respirateurs, le développement de directives pour l’industrie, et la collecte et l’analyse de données sur le COVID-19 sur les lieux de travail.

Enquêtes sur les incidents : affiche

Source : CCHST
Lorsque des incidents se produisent en milieu de travail, ils doivent faire l’objet d’une enquête appropriée menée par les personnes compétentes. Comme les incidents peuvent entraîner des blessures, des maladies et des décès, il est important que les enquêteurs en trouvent la cause fondamentale afin de prévenir de futurs incidents. Les principaux aspects à examiner sont la tâche, le matériel, l’environnement, le personnel et la gestion. En analysant ces aspects de manière approfondie, les enquêteurs peuvent établir les faits, puis dresser et mettre en œuvre un plan de mesures correctives. Diffusez cette infographie sur la manière de mener une enquête sur les incidents en milieu de travail, laquelle précise qui doit réaliser l’enquête, comment procéder à l’enquête, et comment tirer des conclusions et les communiquer. Consultez la fiche d’information sur les enquêtes sur les incidents pour obtenir d’autres renseignements et des ressources.

Prevention at work needed to curb the worldwide strong increase in knee replacement surgery for working-age osteoarthritis patients

Source : Scandinavian Journal of Work, Environment & Health.
Au cours des prochaines décennies, les hôpitaux et les cliniques du monde entier seront confrontés à une forte augmentation de la demande de patients souhaitant une opération de remplacement du genou. On prévoit une augmentation absolue de 297 % des opérations de remplacement du genou, soit 57 893 interventions, aux Pays-Bas entre 2005 et 2030 (1). La situation est similaire dans de nombreux pays : La Suède, 163 % à 21 700 (2013-2030) (2) ; l’Italie, 45 % à environ 100 000 (2017-2050) (3), le Royaume-Uni, 916 % à environ 1,2 million (2015-2035) (4) ; l’Australie, 276 % à 65 569 (2013-2030) (5) ; et les États-Unis, 673 % à 3,48 millions (2005-2030) (6). Aucune projection n’est disponible pour l’Asie, mais des pourcentages de croissance similaires ont déjà été observés au Japon, avec 373 % (2007-2014) (7) et en Corée (407 %, 2001-2010) (8). La chirurgie de remplacement du genou ou l’arthroplastie est la dernière option de traitement pour les patients souffrant d’arthrose du genou (OA). Ces chiffres croissants sont alarmants, non seulement en raison des exigences extrêmement élevées en matière de soins de santé et de budgets, mais aussi en raison de l’impact imprévu sur la participation au travail. On ignore comment le travail pourrait jouer un rôle important dans la réduction de la forte augmentation des opérations de remplacement de l’arthrose du genou dans le monde

Prevention at work needed to curb the worldwide strong increase in knee replacement surgery for working-age osteoarthritis patients

Source : Scandinavian Journal of Work, Environment & Health.
Au cours des prochaines décennies, les hôpitaux et les cliniques du monde entier seront confrontés à une forte augmentation de la demande de patients souhaitant une opération de remplacement du genou. On prévoit une augmentation absolue de 297 % des opérations de remplacement du genou, soit 57 893 interventions, aux Pays-Bas entre 2005 et 2030 (1). La situation est similaire dans de nombreux pays : La Suède, 163 % à 21 700 (2013-2030) (2) ; l’Italie, 45 % à environ 100 000 (2017-2050) (3), le Royaume-Uni, 916 % à environ 1,2 million (2015-2035) (4) ; l’Australie, 276 % à 65 569 (2013-2030) (5) ; et les États-Unis, 673 % à 3,48 millions (2005-2030) (6). Aucune projection n’est disponible pour l’Asie, mais des pourcentages de croissance similaires ont déjà été observés au Japon, avec 373 % (2007-2014) (7) et en Corée (407 %, 2001-2010) (8). La chirurgie de remplacement du genou ou l’arthroplastie est la dernière option de traitement pour les patients souffrant d’arthrose du genou (OA). Ces chiffres croissants sont alarmants, non seulement en raison des exigences extrêmement élevées en matière de soins de santé et de budgets, mais aussi en raison de l’impact imprévu sur la participation au travail. On ignore comment le travail pourrait jouer un rôle important dans la réduction de la forte augmentation des opérations de remplacement de l’arthrose du genou dans le monde

Preventing Staff Member Injury Through Safe Patient Handling and Movement

Source : AORN Journal.
Les membres de l’équipe périopératoire travaillent dans un environnement qui les oblige à déplacer et à positionner les patients anathétisés. En raison de la nature de ce travail, les membres de l’équipe périopératoire sont confrontés à des facteurs de stress physique qui les exposent à des risques de blessures. Les responsables des établissements de soins de santé doivent collaborer pour répondre aux préoccupations relatives à la manipulation et au déplacement sûrs des patients (SPHM) et promouvoir une culture de la sécurité.

Steps to a Safer Clinical Lab

Source : Clinical Lab Manager.
Aux États-Unis, les laboratoires emploient plus de 500 000 travailleurs qui peuvent être exposés à une myriade de dangers potentiels sur le lieu de travail. Finalisé en 1990, le règlement de l’OSHA sur la sécurité en laboratoire a été conçu pour protéger les travailleurs contre les risques chimiques, biologiques, physiques et autres. Cet article vise à souligner les mesures que les gestionnaires de laboratoire clinique devraient prendre pour couvrir les principales exigences de l’OSHA et les ressources disponibles pour prévenir les blessures et les maladies professionnelles.