Tail Lift and Pallet Truck Guidance

Source : Road Haulage Association
La Road Haulage Association (RHA) en partenariat avec d’autres organismes du secteur du transport et de la logistique, ainsi que du Health and Safety Executive (HSE) du Royaume-Uni a publié un guide des recommandations pour prévenir les troubles musculosquelettiques liés à la manutention de palettes. Le document s’adresse à des milieux de travail où des véhicules munis de hayons élévateurs sont utilisés pour la livraison des marchandises palettisées.

Exerted force estimation using a wearable sensor during manual material handling

Source : Human Factors and Ergonomics in Manufacturing & Service Industries.
Lors de l’évaluation de la charge de travail physique des travailleurs, la force exercée doit être estimée de manière pratique car l’analyse biomécanique pour l’évaluation de la charge de travail physique nécessite des données sur la posture et la force exercée. L’objectif de cette étude était d’examiner l’efficacité de l’estimation de la force exercée à l’aide d’un dispositif portable qui peut être facilement utilisé même par des travailleurs ordinaires. Nous avons mesuré huit électromyogrammes (EMG) sur l’avant-bras et la posture de l’avant-bras à l’aide d’un capteur portable de type brassard pendant la manutention manuelle de matériaux avec des poids et des hauteurs de maintien variables. Les résultats des mesures ont montré que les EMG augmentaient de façon monotone avec l’augmentation du poids. En outre, les EMG varient en fonction de la hauteur de maintien, même lorsque le même poids est maintenu.

Développement, validation et application d’une méthode quantitative pour évaluer les déplacements des pieds des manutentionnaires

Source : IRSST : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
Lors d’activités de manutention manuelle (MM), les troubles musculosquelettiques (TMS) sont encore très présents. Plusieurs facteurs de risque biomécanique, dont les répétitions excessives, les torsions du tronc et les levées de charges lourdes sont associées aux douleurs dorsales et ont été recensées dans de nombreuses études. La mesure de prévention la plus fréquemment préconisée en MM consiste à soulever les caisses dans une posture symétrique, pour limiter les torsions du tronc, mais nécessite de faire face à la charge et de laisser les pieds se déplacer librement. Jusqu’à maintenant, mis à part une étude proposant une métrologie pour classifier et pour quantifier les déplacements des pieds (Wagner et al., 2009, 2010), il existait peu de méthodes sur cette question.

Napo dans… Allégez la charge !

Source : Napofilm
Avec légèreté et humour, le nouveau film d’animation de Napo, mascotte de la prévention, met en lumière les principales situations à risques et les grandes lignes de la démarche de prévention des TMS. Le film comprend six séquences : Port de charges; Alternance des tâches; Position assise prolongée; Bouger régulièrement; Poste de travail adapté; Manutention de personnes.

Développement, validation et application d’une méthode quantitative pour évaluer les déplacements des pieds des manutentionnaires

Source : IRSST
Les troubles musculosquelettiques associées aux activités de manutention manuelle sont encore très présents dans nos milieux de travail. L’une des mesures de prévention les plus fréquemment préconisées dans ce type de tâche vise à soulever les caisses dans une posture symétrique afin d’éviter les mouvements de torsion du tronc. Une façon de limiter ces mouvements consiste à faire face à la charge à soulever et à laisser les pieds libres de se déplacer. Le placement des pieds est un paramètre clé pour décrire le comportement moteur du manutentionnaire pour se rapprocher de la charge à soulever, pour diminuer les asymétries de postures, et pour se déplacer du lieu de prise vers le lieu de dépôt (phase de transition). Toutefois, il existe très peu d’informations disponibles sur les différentes stratégies de déplacement des pieds durant cette phase. Cette étude propose une nouvelle taxonomie validée, capable de déterminer les stratégies de déplacement des pieds des manutentionnaires. La nouvelle taxonomie a été appliquée sur des données existantes. Cette nouvelle méthode pour classifier par observations et de façon automatique les placements des pieds des manutentionnaires jumelée aux nouvelles connaissances sur les stratégies de placement et de déplacement des pieds chez ces travailleurs permettra d’améliorer les programmes de formation en manutention.

Développement d’un outil personnalisé d’aide à la décision en vue de minimiser les risques en manutention impliquant des postures symétriques et asymétriques

Source : IRSST
Les charges excessives imposées sur la colonne vertébrale lombaire constituent un facteur de risque important pour les maux de dos. La modélisation biomécanique de la colonne vertébrale est la seule approche non invasive permettant d’estimer ces charges, mais la complexité de ces modèles limite leur utilisation par des ergonomes. Pour aider ces derniers à identifier des situations à risque de blessures au dos, il existe des outils d’aide à la décision, par exemple l’équation de levage du National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH). Ce genre d’outil a toutefois ses limites, puisqu’il ne calcule pas directement le chargement lombaire, mais fournit plutôt une estimation des poids limites qu’une population de travailleur peut soulever de manière sécuritaire. Pour combler cette lacune, une équipe de recherche financée par l’IRSST a développé et publié un outil personnalisé d’aide à la décision en vue de minimiser les risques en manutention lors de postures symétriques et asymétriques. Le modèle cinématique a été bonifié pour incorporer des variables personnalisées, comme le poids, la taille, l’âge et le sexe des sujets, offrant maintenant aux intervenants en SST des équations prédictives simples des forces de compression et de cisaillement sur la colonne vertébrale, permettant d’évaluer plus justement les risques encourus par les travailleurs en manutention.

Manutention : les blessures à l’épaule à l’étude

Source : Prévention au travail.
Chez les manutentionnaires professionnels qui exercent des tâches prolongées, intenses ou répétitives, les blessures au niveau des épaules, telles que des tendinites et des entorses, constituent un grave problème. Les TMS des membres supérieurs sont les plus communs après ceux du dos.

Développement d’un outil personnalisé d’aide à la décision en vue de minimiser les risques en manutention impliquant des postures symétriques et asymétriques

Source : IRSST : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
Les charges excessives imposées sur la colonne vertébrale lombaire constituent un facteur de risques important pour les maux de dos. La modélisation biomécanique de la colonne vertébrale est la seule approche non invasive permettant d’estimer ces charges, mais la complexité de ces modèles limite leur utilisation par des ergonomes.