Étude sur la détresse psychologique des travailleurs de la santé atteints de la Covid-19 au Québec durant la deuxième vague pandémique

Source : Institut national de santé publique du Québec
Au Québec, entre le 12 juillet 2020 et le 16 janvier 2021, 23 142 travailleurs de la santé ont eu un diagnostic de COVID-19. En date du 22 février 2021, 5 330 de ces travailleurs et 1 515 travailleurs non atteints de la COVID-19 (groupe témoin) ont rempli le questionnaire de l’enquête épidémiologique sur les travailleurs de la santé atteints par la COVID-19. Ce rapport présente les résultats de l’analyse portant sur la détresse psychologique et les risques psychosociaux liés au travail qui y sont associés.

Incidence of COVID-19 recurrence among large cohort of healthcare employees

Source : Annals of Epidemiology.
L’objectif de cette étude était de quantifier la récurrence du COVID-19 parmi les employés de santé cliniques et non cliniques ayant des anticorps IgG contre le SRAS-CoV-2 ou une infection antérieure au COVID-19.

Portrait de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) chez les résidents des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) du Québec

Source : INSPQ
Aors que près de 40 000 personnes, soit 0,5 % de la population québécoise et 9,7 % des personnes de 80 ans et plus, habitent dans les 453 centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) du Québec. Or, les résidents des CHSLD représentaient 9 % des personnes atteintes de la COVID-19 dont le milieu de vie était connu et 64 % des décès liés à la COVID-19 rapportés au Québec en date du 21 novembre 2020. L’épidémiologie de la COVID-19 en CHSLD a été passablement différente lors de la 1re vague comparativement à ce qui se passe au cours de la seconde. Ce document a pour objectifs de dresser un portrait de l’épidémie de COVID-19 parmi les résidents des CHSLD entre le 23 février et le 21 novembre 2020 et comparer la 2e vague en cours à la 1re vague.

Epidemiologic Risk Classification for Asymptomatic Healthcare Personnel

Source : Relias
Ce tableau présente une classification des risques épidémiologiques pour le personnel de santé asymptomatique suite à différents types d’exposition à des patients atteints de la maladie à coronavirus (COVID-19) ou à leurs sécrétions/excrétions dans un établissement de santé. Il offre également des recommandations de surveillance et de restriction du travail associées aux niveaux de risque.

COVID-19—New Insights on a Rapidly Changing Epidemic

Source : JAMA.
Ce Viewpoint fait le point sur ce que l’on sait et ne sait pas encore sur l’épidémie de coronavirus 2019 (COVID-19), en passant en revue les progrès réalisés au cours des premières semaines de l’épidémie dans la compréhension de l’épidémiologie et du spectre clinique de la maladie et dans les approches de diagnostic, de gestion, ainsi que de prévention et de contrôle des infections.

Are Canadian workplaces prepared for a pandemic?

Source : Human resources director magazine Canada.
Au Canada, les employeurs sont tenus par la loi de protéger leur personnel contre les dangers du coronavirus mortel. Le code du travail canadien, par exemple, exige des organisations qu’elles identifient et évaluent les dangers spécifiques à leur lieu de travail. Aujourd’hui, avec la menace que représente le Covid-19 de type pneumonie pour le commerce mondial, les employeurs et leurs conseillers désignés en matière de santé et de sécurité doivent examiner le risque d’exposition des employés au virus, que ce soit sur le lieu de travail proprement dit ou lors de voyages d’affaires ; évaluer les types de tâches qui exposent les travailleurs à des menaces imminentes ou graves ; et élaborer des stratégies pour répondre à l’épidémie et en minimiser l’impact.

Fake Facts Are Flying About Coronavirus. Now There’s A Plan To Debunk Them

Source : NPR.org
Les rumeurs et les contre-vérités se répandent en ligne – des théories de conspiration sur l’origine du virus aux traitements extravagants. L’OMS se défend. Début janvier, quelques semaines après que la Chine ait signalé les premiers cas, l’agence des Nations unies a lancé un programme pilote pour s’assurer que les faits concernant le virus nouvellement identifié soient communiqués au public. Le projet s’appelle EPI-WIN – abréviation de WHO Information Network for Epidemics.

EPI-WIN | WHO

Source : WHO
Un élément clé de la préparation aux épidémies et aux pandémies consiste à s’assurer que des systèmes sont en place pour que les informations en temps réel circulent d’une source fiable vers les personnes à risque. En l’absence de telles informations, les rumeurs peuvent se propager rapidement par le biais des médias sociaux, ce qui entraîne une INFODÉMIE. EPI-WIN est le réseau d’information de l’OMS sur les épidémies qui fournira des informations adaptées à différents publics lors d’un événement de santé publique.

Flu shot protected most people during unusual influenza season: study

Source : OHS Canada Magazine
Se faire vacciner contre la grippe aurait pu empêcher environ six personnes sur dix d’être infectées au début de la saison de la grippe au Canada, selon une étude impliquant un réseau de médecins de famille qui ont suivi des patients en Colombie-Britannique, en Alberta, en Ontario et au Québec.