Interaction with a smartphone under different task and environmental conditions: Emergence of users’ postural strategies

Source : International Journal of Industrial Ergonomics.
De nos jours, les interactions avec les smartphones sont en constante augmentation. Ces appareils sont utilisés dans une grande variété de situations en accomplissant des tâches diverses. L’objectif de cette étude est de déterminer si une ou plusieurs stratégies émergent lorsque des sujets envoient librement des messages et naviguent sur le web dans trois conditions environnementales : assis avec ou sans support et debout. Une analyse de groupe hiérarchique (HCA) a donc été appliquée aux paramètres angulaires du cou et du tronc ainsi qu’à la distance entre le visage et le téléphone. Ces données d’analyse de mouvement 3D ont également été traitées en tenant compte des recommandations ergonomiques de l’évaluation rapide des membres supérieurs afin de qualifier les stratégies posturales mises en évidence par l’AHC. Les résultats ont montré qu’il existe trois stratégies posturales différentes adoptées par les sujets, notamment dans le plan sagittal : une première implique le cou sans impliquer le tronc ; une deuxième mobilise fortement la flexion du tronc sans impliquer le cou ; et une troisième stratégie posturale qui combine ces deux comportements. Ces trois stratégies posturales dépendent de la condition environnementale. En effet, la stratégie posturale impliquant le tronc est associée à la présence d’un support alors que celle impliquant le cou n’apparaît que dans des conditions sans support. Il est également observé que les utilisateurs de smartphones adoptent principalement des postures nuisibles, que ce soit en raison d’une flexion excessive du cou, du tronc ou des deux. Même lorsque les sujets se placent dans les postures les moins nocives, il existe toujours des risques de troubles musculo-squelettiques à court ou long terme.

Avoid « text neck » with these ergonomic tips

Source : Speaking of Safety
Les travailleurs qui utilisent des appareils mobiles pendant de longues périodes risquent de subir des lésions musculo-squelettiques (TMS) comme le « text neck » et bénéficieraient d’une intervention ergonomique.

Activity in neck-shoulder and lower arm muscles during computer and smartphone work

Source : International Journal of Industrial Ergonomics.
On constate de plus en plus de problèmes musculo-squelettiques liés au travail à l’aide de téléphones intelligents et une transition rapide vers des lieux de travail mobiles, où les téléphones intelligents sont des outils de travail essentiels. Le but de l’étude était de comparer l’activité musculaire pendant le travail à l’ordinateur avec le travail sur smartphone et de voir quels sont les effets possibles des recommandations ergonomiques pour l’utilisation des smartphones sur l’activité musculaire. Les auteurs ont constaté que l’activité dans le trapèze et l’extenseur du pouce est plus élevée dans le travail sur ordinateur que sur smartphone et concluent que passer d’un ordinateur à un smartphone pendant une journée de travail pourrait être bénéfique.

Investigation into the cleaning methods of smartphones and wearables from infectious contamination in a patient care environment (I-SWIPE)

Source : American Journal of Infection Control.
De nombreux travailleurs de la santé utilisent des téléphones intelligents et des appareils portables sans qu’il y ait de normes de nettoyage obligatoires pour prévenir la propagation des bactéries aux patients. À notre connaissance, aucun essai réel n’a été effectué à ce jour pour examiner l’élimination bactérienne de ces dispositifs en milieu hospitalier. L’objectif principal était de déterminer si la longueur d’onde ultraviolette C (UV-C) était plus efficace pour éliminer les bactéries sur les smartphones et les dispositifs portables que les soins habituels.