Destress 9-1-1—an online mindfulness-based intervention in reducing stress among emergency medical dispatchers: a randomised controlled trial

Source : Occupational and Environmental Medicine.
Les répartiteurs aux urgences médicales subissent un stress important sur leur lieu de travail. Cependant, les interventions visant à réduire le stress lié au travail sont difficiles à mettre en œuvre en raison des défis logistiques associés à cet environnement de travail relativement unique. Cette enquête a testé l’efficacité d’une intervention en ligne de sept semaines basée sur la pleine conscience, adaptée à ce personnel.

Overloaded and stressed: A case study of women working in the health care sector

Source : Journal of Occupational Health Psychology.
Dans le cadre de cet examen approfondi, on a demandé aux travailleuses hospitalières surchargées de décrire ce qui rend les situations de surcharge de rôles potentiellement stressantes, afin de mieux comprendre comment la surcharge de rôles est évaluée. Une taxonomie énumérant 12 propriétés de la situation de surcharge de rôles a été élaborée à partir des résultats, fournissant ainsi la première classification connue des propriétés de la situation de surcharge de rôles qui peuvent créer un potentiel de stress. Les résultats révèlent également des indices sur les raisons pour lesquelles certaines personnes sont plus stressées que d’autres pendant la surcharge de rôles, améliorent notre compréhension de la relation entre la surcharge de rôles et le stress ressenti, et fournissent un outil utile pour examiner l’environnement de la surcharge de rôles.

What to do and what works? Exploring how work groups cope with understaffing

Source : Journal of Occupational Health Psychology.
Malgré les preuves que le manque de personnel est un facteur de stress relativement répandu et conséquent, la recherche n’a pas encore exploré comment les groupes de travail font face à ce facteur de stress et l’efficacité de leurs stratégies d’adaptation pour atténuer le mauvais rendement et l’épuisement du groupe. La présente étude examine ces questions en explorant à la fois les effets médiateurs et modérateurs potentiels de l’adaptation à l’aide d’un échantillon de 96 groupes de travail de quatre organisations technologiques.

Prendre soin des travailleurs de la santé

Source : Commission de la santé mentale du Canada
La probabilité de s’absenter du travail pour cause de maladie ou d’invalidité est une fois et demie plus élevée chez les travailleurs de la santé que chez les personnes travaillant dans d’autres secteurs. Ces travailleurs sont également plus à risque de souffrir d’épuisement professionnel, d’usure de compassion et de privation de sommeil, autant de troubles susceptibles de nuire à leur santé et à leur sécurité psychologiques, ainsi qu’à la sécurité des patients. Conçu pour les organismes de soins de santé qui cherchent à mettre en oeuvre la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail, le nouvel outil Prendre soin des travailleurs de la santé tient compte des possibilités et des risques particuliers du secteur des soins de santé.

Prendre soin de la communauté paramédic

Source : Commission de la santé mentale du Canada
Le risque d’éprouver des troubles mentaux est plus élevé chez les travailleurs paramédicaux que chez les autres membres du personnel de la sécurité publique, qui, collectivement, sont déjà quatre fois plus susceptibles de recevoir un diagnostic de trouble mental que la population générale. La ressource Prendre soin de la communauté paramédic aide les organisations à mettre en oeuvre la Norme nationale sur la santé et la sécurité psychologiques dans les organismes de services paramédics, qui a été publiée en mai 2018. Élaborée à la demande de l’Association des paramédics du Canada, la norme propose une orientation propre au secteur pour créer et maintenir un milieu de travail sain et sûr sur le plan psychologique.

Working conditions and workers’ health

Source : Eurofound
Les personnes au travail en Europe font état d’une bonne santé et d’un bien-être satisfaisant. Toutefois, selon le rapport que publie Eurofound, le travail devient de plus en plus exigeant sur le plan émotionnel, mettant en risque la santé et la viabilité à long terme du travail lui-même. La nature du travail évolue et les facteurs qui déterminent la santé et le bien-être au travail changent. Le contrôle des différents aspects du travail, tels que l’ordre des tâches et la vitesse, est en augmentation. La gestion de clients en colère ou l’exposition à des situations émotionnellement perturbantes au travail, sont également en hausse. L’évolution démographique entraîne une demande croissante de services d’un secteur qui se caractérise déjà par une forte demande émotionnelle, du stress et une intensité de travail. Les femmes, qui sont plus susceptibles de travailler dans ce secteur ou l’éducation sont particulièrement exposées aux risques psychosociaux associés à ces emplois émotionnellement exigeants. Le rapport souligne également l’importance de la motivation qui a des effets positifs sur la santé et le bien-être.

Apprendre à gérer le stress pour cultiver des équipes plus performantes

Source : Infopresse
Si la question de bien-être au travail fait son émergence depuis quelque temps, c’est que la pression est grande, les délais sont courts et les professionnels se sentent surchargés. Comment détecter le stress dans son équipe? Quels outils utiliser pour aider les employés à en diminuer les impacts négatifs?

A Comparison of Job Stress Models: Associations with Employee Well-Being, Absenteeism, Presenteeism, and Resulting Costs

Source : Journal of Occupational and Environmental Medicine.
Cette étude examine les associations entre quatre stresseurs connus (le déséquilibre effort-récompense, le sur-engagement, le contrôle des exigences de l’emploi et l’injustice organisationnelle) avec le bien-être des employés, l’absentéisme et le présentéisme, ainsi que les coûts encourus.

Occupational stress is associated with major long-term weight gain in a Swedish population-based cohort

Source : International Archives of Occupational and Environmental Health.
La prévalence du stress professionnel et de l’obésité augmente, mais les résultats prospectifs associant ces conditions sont incohérents. Nous avons examiné si une exposition de base ainsi qu’une exposition prolongée à des exigences de travail élevées et à une faible latitude de décision étaient associées à un gain de poids important (≥ 10% du poids de référence) chez 3872 femmes et hommes suédois examinés trois fois sur 20 ans dans le cadre du programme d’intervention Västerbotten.