Covid-19 et prévention en entreprise . Du télétravail imposé en situation exceptionnelle à un télétravail qui se prolonge

Source : INRS
Face à la crise sanitaire majeure liée à la Covid-19 au printemps 2020 et comme le recommande le protocole sanitaire de nombreuses entreprises ont recours au télétravail pour maintenir leur activité. L’objectif étant de réduire les déplacements et faciliter la mise en œuvre des mesures de distanciation physique en entreprise. Certains points nécessitent toutefois une vigilance particulière dans le cadre de ce télétravail qui se développe et se prolonge.

Red light: A novel, non-pharmacological intervention to promote alertness in shift workers

Source : Journal of Safety Research, septembre 2020.
Le travail de nuit nécessite une inversion du cycle naturel diurne de repos de l’activité humaine et est associé à une baisse de la vigilance et de certaines mesures de performance, à une réduction de la sécurité, à des effets néfastes sur la santé et à une perturbation chronique du cycle de la mélatonine qui a été associée à un risque accru de plusieurs maladies importantes. Des études antérieures montrent que l’exposition à la lumière rouge la nuit peut favoriser la vigilance et améliorer les performances sans avoir d’effets négatifs sur la sécrétion de mélatonine. Cette étude de terrain en cours, croisée et mixte (intra- et inter-sujets), teste l’efficacité et l’acceptation de la lumière rouge délivrée aux travailleurs de jour et de nuit utilisant des lunettes lumineuses personnelles pendant qu’ils sont au travail.

Lighting Interventions to Reduce Circadian Disruption in Rotating Shift Workers

Source : NIOSH Science Blog
Le travail posté a été lié à plusieurs problèmes de santé. Des chercheurs financés par le NIOSH ont examiné les effets d’une intervention expérimentale d’éclairage sur les niveaux de mélatonine, l’exécution des tâches, les habitudes d’activité et de repos et la qualité subjective du sommeil.

Circadian rythms [Liste de lecture]

Source : YouTube
Dans cette série de 9 courtes vidéos, la Dre Mariana Figuero du Lighting Research Center présente des outils pour combattre la perturbation circadien par l’éclairage. Elle présente d’abord le stimulus circadien, une mesure développée au pour quantifier l’impact de l’éclairage sur le système circadien humain. Au-delà de la mesure du stimulus circadien, cette série traite des techniques permettant de délivrer un stimulus circadien pour lutter contre les troubles du sommeil, notamment chez les personnes âgées et les travailleurs de nuit, ydont le personnel de la santé.

Insomnia, Perceived Stress, and Family Support among Nursing Staff during the Pandemic Crisis

Source : Healthcare, décembre 2020.
La pandémie de COVID-19 risque de causer des problèmes de santé mentale, en particulier chez les professionnels de la santé. L’objectif de cette étude était d’étudier les niveaux de stress perçus, l’insomnie et le sentiment de soutien familial chez les infirmières dans des conditions de pandémie. Les auteurs ont confirmé que le travail avec des patients atteints de COVID-19 a un impact négatif sur le sommeil des infirmières, peut-être en raison de l’augmentation du niveau de stress. Le soutien familial, en tant que facteur de protection, semble modérer les conséquences néfastes du stress.

Should public safety shift workers be allowed to nap while on duty?

Source : American Journal of Industrial Medicine.
La fatigue et le manque de sommeil chez le personnel de la sécurité publique sont des menaces pour le bien-être, la sécurité publique et personnelle, et le maintien de la main-d’œuvre. Les stratégies de sieste peuvent réduire la fatigue liée au travail, améliorer la sécurité et la santé, mais dans certains organismes de sécurité publique, elles sont découragées ou interdites. Le but de ce commentaire est de définir la sieste au sein d’un quart de travail, de résumer les arguments pour et contre, et d’exposer les applications potentielles de cette importante stratégie de réduction de la fatigue, étayées par des preuves. Nous concentrons notre discussion sur les services médicaux d’urgence (SMU), un élément clé du système de sécurité publique, qui comprend la police, les pompiers et les SMU. Le personnel des services médicaux d’urgence peut bénéficier de siestes en cours de service en raison du recours fréquent à des quarts de travail de longue durée, d’une forte prévalence de personnel occupant plusieurs emplois et de preuves montrant que plus de la moitié du personnel des services médicaux d’urgence fait état d’une fatigue importante, d’un sommeil de mauvaise qualité, d’une récupération insuffisante entre les quarts de travail et d’une somnolence diurne excessive. Les avantages de la sieste intra-équipe comprennent une diminution de la somnolence et de la fatigue, une meilleure récupération entre les équipes, une diminution de l’anxiété et une réduction du sentiment d’épuisement professionnel. La sieste intra-équipe atténue également les altérations de la pression artérielle des cliniciens associées à un sommeil perturbé et au travail en équipe. Les conséquences négatives de la sieste comprennent la perception négative du public, les déficits de performance aigus dus à l’inertie du sommeil, et les coûts potentiels associés à une performance réduite. Bien qu’il existe des arguments valables contre les siestes en cours de travail, nous pensons que les preuves scientifiques disponibles les favorisent en tant qu’élément clé de l’atténuation de la fatigue et du bien-être au travail. Nous pensons en outre que ces arguments s’étendent au-delà du SME à tous les secteurs de la sécurité publique.

Factors Associated With Mental Health Outcomes Among Health Care Workers Exposed to Coronavirus Disease 2019

Source : JAMA network open.
Importance : Les travailleurs de la santé exposés à la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) pourraient être psychologiquement stressés. Objectif : Les travailleurs de la santé exposés à la maladie coronavirus 2019 (COVID-19) pourraient être psychologiquement stressés : Évaluer l’ampleur des effets sur la santé mentale et des facteurs associés chez les travailleurs de la santé qui traitent des patients exposés à la COVID-19 en Chine.