L’utilité de la formation dans la prévention des risques psychosociaux au travail

Source : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé.
Cet article se propose d’alimenter la réflexion sur l’intervention dans le champ de la santé au travail. Dans cette recherche, nous nous sommes plus particulièrement centrée sur la capacité d’une action de formation sur la prévention des risques psychosociaux au travail (RPS) à développer des ressources psychosociales nouvelles dans les organisations. Les résultats sont issus de l’analyse de 14 plans d’action et comparent le niveau d’importance des ressources élaborées selon qu’il y ait eu ou pas une formation des acteurs impliqués en amont de la démarche de prévention primaire. L’analyse des résultats montre que, paradoxalement, la formation a tendance à centrer l’action des acteurs sur des réponses individuelles.

Back to Basics: Preventing Workplace Bullying

Source : AORN Journal.
Un comportement inapproprié en milieu de travail, comme l’intimidation, peut nuire à la sécurité des patients et à la satisfaction des membres du personnel. L’intimidation peut viser des individus, des groupes de membres de l’équipe ou des leaders et peut inclure une variété de comportements. Les comportements irrespectueux sont appris, tolérés et renforcés ; un certain degré de manque de respect est accepté dans certains milieux. Les membres de l’équipe périopératoire devraient utiliser une communication directe et significative pour encourager et contribuer à des milieux de travail sains qui règlent les conflits et favorisent la sécurité des patients. Ils devraient suivre les politiques de tolérance zéro applicables en matière d’intimidation et signaler les comportements irrespectueux aux dirigeants qui, à leur tour, devraient traiter le comportement d’une manière équitable, conformément aux directives disciplinaires. Lorsque les comportements irrespectueux sont signalés et gérés de façon appropriée, l’intimidation en milieu de travail peut être réduite au minimum ou même éliminée, ce qui améliore la culture générale du milieu de travail.

Votre équipe est-elle saturée de changement ?

Source : Revue Gestion.
La gestion du changement dans les organisations n’est pas un thème nouveau. Mais alors qu’auparavant, la plupart des transformations étaient gérées dans une optique de projet, avec un début et une fin, il semble qu’aujourd’hui, le changement soit devenu une réalité permanente. Ne serait-il pas temps de revoir ce concept ?

Research: People Want Their Employers to Talk About Mental Health

Source : Harvard Business Review.
Malgré le fait que plus de 200 millions de journées de travail sont perdues chaque année en raison de problèmes de santé mentale (16,8 milliards de dollars en productivité des employés), la santé mentale demeure un sujet tabou. En fait, près de 60 % des employés n’ont jamais parlé de leur état de santé mentale à qui que ce soit au travail. Pour comprendre pourquoi, Mind Share Partners, SAP et Qualtrics ont mené une étude sur la prévalence des problèmes de santé mentale et de la stigmatisation dans les milieux de travail américains. L’étude a porté sur tout le spectre, de la santé mentale à 100 % à la déficience chronique et grave.

Travail, emploi et douance

Source : Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé.
Sujet émergent depuis quelques années, la question des adultes doués et de la place qui leur est faite au sein de notre société met en évidence les difficultés d’intégration socio-professionnelle auxquelles ces derniers sont exposés.

Compassion Fatigue and Satisfaction: Influence on Turnover Among Oncology Nurses at an Urban Cancer Center

Source : Clinical Journal of Oncology Nursing.
Les infirmières en oncologie sont exposées à des facteurs de stress qui peuvent contribuer à la lassitude compassionnelle, ce qui entraîne des taux élevés de roulement, des répercussions financières potentielles pour les organisations et des préoccupations pour la sécurité des patients et le bien-être des employés. Le but de cette étude était d’explorer la relation entre la fatigue compassionnelle, la satisfaction compassionnelle et l’intention de roulement dans un échantillon de 93 infirmières en oncologie hospitalisées dans un centre urbain de traitement du cancer de 90 lits.

Nurse Suicides Finally Coming to Light

Source : Hospital Employee Health.
Surmontant le manque historique de données sur une question critique, les auteurs d’une nouvelle étude ont rapporté que les infirmières sont plus à risque de suicide que la population générale. Les chercheurs ont signalé que les taux de suicide chez les infirmières aux États-Unis étaient considérablement plus élevés que chez les femmes en général, avec un taux de 11,9 pour 100 000 infirmières, comparativement à 7,5 suicides pour 100 000 femmes dans la population. Le taux de suicide chez les infirmiers est encore plus élevé, soit 39,8 pour 100 000, comparativement à 28,2 pour 100 000 hommes en général.

Griefwork: The Experience of Loss in Healthcare

Source : Hospital Employee Health.
Lorsqu’un patient meurt, les travailleurs de la santé peuvent éprouver un chagrin qu’ils reconnaissent à peine parce qu’ils savent que leur rôle est de passer au patient suivant. Mais avec le temps, un tel chagrin peut s’accumuler et contribuer au stress et à l’épuisement professionnel. Les organismes de soins de santé peuvent aider leur personnel à faire face au deuil et à prévenir l’épuisement professionnel en veillant à ce que les politiques reconnaissent les besoins émotionnels du personnel.

Quand le mammouth entre au travail !

Source : Objectif prévention.
Une conférencière qui réussit à nous divertir et nous détendre en parlant de stress, voilà une belle finale pour un colloque ! Avec humour, Marie-France Marin, chercheuse au Centre de recherche de l’Institut universitaire de santé mentale de Montréal et professeure au département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal, a présenté des facteurs environnementaux, individuels et sociaux pouvant mener à un stress accru au travail.

Developing resilience to combat nurse burnout

Source : Quick Safety.
En tant que soignants de première ligne dans le domaine des soins de santé aujourd’hui, les infirmières accomplissent une myriade de tâches et de responsabilités, mais souvent à un coût personnel élevé. Le besoin de jongler avec des priorités concurrentes dans des situations souvent très stressantes peut entraîner un sentiment d’accablement ou d’épuisement professionnel. L’effet négatif de ces facteurs de stress peut affecter la capacité des professionnels de la santé à prendre soin des autres. Les organisations ont la responsabilité d’appuyer le personnel infirmier et de s’attaquer aux causes de l’épuisement professionnel.