Close air support: enhancing emergency care in the COVID-19 pandemic

Source : Emergency Medicine Journal.
La pandémie COVID-19 a pris d’assaut le monde entier et a submergé les établissements de santé, même dans les pays développés. En réponse, le personnel et les ressources cliniques ont été redéployés vers les zones où les besoins sont les plus importants, c’est-à-dire les unités de soins intensifs et les salles d’urgence (ER), afin de renforcer les effectifs de première ligne. Nous introduisons le concept d’appui aérien rapproché (CAS) pour renforcer les opérations des urgences de manière efficace, sûre et évolutive. Des équipes de cinq personnes, comprenant deux médecins urgentistes débutants sur place, seraient jumelées à deux médecins du CAS, qui seraient hors site mais en communication constante par téléconférence pour apporter un soutien administratif en temps réel. Elles seraient supervisées par un médecin urgentiste. Cela permet de réduire l’exposition virale directe des médecins, de préserver les précieux équipements de protection individuelle et de permettre aux médecins des urgences de se concentrer sur les soins aux patients. Les étudiants en médecine peuvent également être impliqués de manière sûre et supervisée. Après un mois, le délai moyen de prise en charge des patients a été réduit de moitié. Les réactions générales ont également été positives. La CAS améliore l’efficacité et est sûre, évolutive et durable. Elle a également permis à un groupe de cliniciens débutants, jusqu’alors inexploité, de soutenir les opérations médicales de première ligne, tout en les protégeant contre l’exposition aux virus. Les institutions peuvent envisager d’adopter notre nouvelle approche, avec des modifications apportées en fonction de leur contexte local.

Less social emergency departments: implementation of workplace contact reduction during COVID-19

Source : Emergency Medicine Journal.
La pandémie de COVID-19 a entraîné des changements rapides dans les politiques communautaires et de prestation de soins de santé, créant des défis nouveaux et uniques dans la gestion des efforts de réponse à la pandémie de DE. Un exemple est la pratique de la distanciation sociale sur le lieu de travail en tant qu’intervention non pharmaceutique recommandée au niveau international pour réduire la transmission. Bien que l’attention se soit concentrée sur les mesures de santé publique, les travailleurs de la santé ne peuvent pas négliger le risque de transmission qu’ils présentent à leurs collègues et aux patients. Notre réseau de trois services d’urgence sont tous des zones à forte fréquentation pour les patients et le personnel, ce qui rend la limitation des contacts personnels étroits particulièrement difficile à atteindre. Pour concevoir, mettre en œuvre et communiquer les changements relatifs à la réduction des contacts sur le lieu de travail des urgences, notre groupe de travail COVID-19 a formalisé une série de recommandations multidisciplinaires qui énumèrent des moyens concrets de réduire la transmission du personnel de santé à ses collègues et aux patients, de l’arrivée du patient aux urgences jusqu’à sa sortie. Nous avons également abordé les stratégies de réduction des contacts entre les membres du personnel lorsqu’ils ne prodiguent pas de soins directs aux patients. Nous décrivons notre approche conceptuelle et la mise en œuvre réussie de l’éloignement du lieu de travail.

État de préparation et intervention en case de pandémie dans le secteur des soins de longue durée (FCASS-ICSP) : Auto-évaluation

Source : Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé; Institut canadien pour la sécurité des patients
« Cet outil d’auto-évaluation (non exhaustif et non validé)permet aux établissements de soins de longue durée et aux résidences pour personnes âgées d’évaluer leur capacité à faire face à une pandémie, d’éclairer la planification de leur réponse en cas d’éclosion et de se préparer à de futures vagues de COVID-19 » (FCASS)

Preventing and managing COVID-19 across long-term care services: policy brief, 24 July 2020

Source : World Health Organization
Cette note d’information présente 11 objectifs politiques et points d’action clés pour prévenir et gérer COVID-19 dans les soins de longue durée. Elle s’adresse aux décideurs politiques et aux autorités (nationales, infranationales et locales) impliqués dans la pandémie de COVID-19. Cette note s’appuie sur les données actuellement disponibles concernant les mesures prises pour prévenir la pandémie de COVID-19, s’y préparer et y répondre dans les services de soins de longue durée, y compris les prestataires de soins.

Encouraging Adoption of Protective Behaviors to Mitigate the Spread of COVID-19: Strategies for Behavior Change

Source : National Academies Press (US)
Cette consultation rapide d’experts est destinée à aider les décideurs à identifier des stratégies pour accroître l’adhésion à des comportements de protection qui peuvent atténuer la propagation de COVID-19. En fin de compte, l’accent est mis sur l’accroissement des connaissances, la réduction des obstacles et l’accentuation des efforts qui rendent les choix plus sains plus faciles et plus gratifiants, en complément des interventions de communication. Il a été produit par le réseau d’action des experts sociétaux (SEAN), une activité des académies nationales des sciences, de l’ingénierie et de la médecine qui est parrainée par la Fondation nationale des sciences. Le SEAN met en relation les chercheurs en sciences sociales, comportementales et économiques avec les décideurs afin de répondre aux questions politiques soulevées par la pandémie COVID-19.

Promising Strategies for Encouraging COVID-19 Protective Behaviors, Including Mask Wearing and Physical Distancing, Identified in New Guidance | National Academies

Source : National Academies
Une nouvelle consultation rapide d’experts du Societal Experts Action Network identifie des stratégies prometteuses pour rendre plus probable l’adoption de comportements de protection contre la COVID-19, tels que le port d’un masque ou le lavage régulier des mains.

Physical distancing, face masks, and eye protection to prevent person-to-person transmission of SARS-CoV-2 and COVID-19: a systematic review and meta-analysis

Source : The Lancet.
Le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) provoque la COVID-19 et se transmet de personne à personne par contact étroit. Nous avons cherché à étudier les effets de la distance physique, des masques faciaux et de la protection des yeux sur la transmission du virus dans les établissements de santé et autres (par exemple, dans la communauté).

Physical distancing, face masks, and eye protection for prevention of COVID-19

Source : The Lancet.
Le choix des divers mécanismes de protection respiratoire, y compris les masques faciaux et les respirateurs, a été une question délicate, de la pandémie de grippe H1N1 de 2009 à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest de 20141, en passant par la pandémie actuelle de COVID-19. Les directives COVID-19 publiées par l’OMS, les Centers for Disease Control and Prevention américains et d’autres agences ont été cohérentes sur la nécessité d’une distance physique de 1 à 2 m mais contradictoires sur la question de la protection respiratoire avec un masque facial ou un respirateur. Cette divergence reflète des preuves incertaines et l’absence de consensus sur le mode de transmission du coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2).

Personal protective equipment for preventing highly infectious diseases due to exposure to contaminated body fluids in healthcare staff

Source : Cochrane Database of Systematic Reviews.
Les travailleurs de la santé qui traitent des patients atteints d’infections telles que le coronavirus (COVID-19) sont eux-mêmes exposés au risque d’infection. Ils utilisent des EPI pour se protéger. L’EPI doit être mis correctement; il peut être inconfortable à porter, et les travailleurs de la santé peuvent se contaminer lorsqu’ils l’enlèvent. Cette revue est la mise à jour 2020 d’une étude publiée pour la première fois en 2016 et mise à jour en 2019. Nous voulions savoir : quel type d’EPI (ou combinaison d’EPI) offre la meilleure protection; si la modification des EPI pour faciliter leur retrait est efficace; si le fait de suivre les conseils sur le retrait des EPI réduit la contamination; si la formation réduit la contamination.

Webinar Series – COVID-19 Prevention Messages for Long Term Care Staff

Source : Centers for Disease Control and Prevention
Nouveau sur la page web du CDC « Stratégies clés pour se préparer à la COVID-19 dans les établissements de soins de longue durée (ESLD) » : Une série de mini webinaires de formation pour le personnel de première ligne des soins de longue durée et des maisons de retraite. Cette série de 5 courts webinaires passe en revue les étapes de base de la prévention des infections, notamment : l’utilisation correcte des équipements de protection individuelle (EPI) et des masques, comment et quand se laver les mains, comment et quand nettoyer les surfaces, et la nécessité de vérifier quotidiennement les symptômes de COVID-19 chez les résidents et le personnel. En savoir plus sur votre rôle dans la protection des résidents et l’interdiction de l’utilisation de COVID-19 dans votre établissement.