Risk assessment studies of the impact of occupational exposure of pharmaceutical workers on the development of antimicrobial drug resistance

Source : Journal of Occupational and Environmental Hygiene.
Les travailleurs pharmaceutiques impliqués dans la production de médicaments antimicrobiens sont exposés à divers produits chimiques antimicrobiens à différentes étapes de la fabrication, telles que le broyage, le tamisage, la compression, la granulation, le mélange et le remplissage. Ces expositions peuvent entraîner le développement d’une multirésistance aux médicaments (MDR) chez les bactéries. Les rapports scientifiques sur les risques pour la santé au travail des travailleurs pharmaceutiques impliqués dans la fabrication d’antibiotiques sont rares. La présente étude vise à comparer le degré de résistance bactérienne chez les travailleurs pharmaceutiques en Inde à celui des personnes qui ne travaillent pas dans le domaine pharmaceutique. Vingt travailleurs masculins de cinq sociétés pharmaceutiques locales et 20 sujets masculins non impliqués dans le domaine pharmaceutique (sujets non pharmaceutiques) ont été sélectionnés au hasard. Des échantillons de liquide nasal et de mucus/toux ont été prélevés sur chaque sujet et ont été cultivés séparément à 37 °C pendant 24 heures pour obtenir une croissance bactérienne. Les espèces cultivées ont ensuite été identifiées, isolées et soumises à des tests de sensibilité microbienne contre 18 antibiotiques différents de 8 groupes différents par la méthode de diffusion sur disque. Staphylococcus spp., Pseudomonas spp. et Escherichia coli ont été identifiés et isolés à partir de la culture de fluides et de mucus nasaux, respectivement. Toutes les espèces de bactéries isolées ont montré une augmentation significative du degré de RIM chez les travailleurs pharmaceutiques par rapport aux sujets non pharmaceutiques. Les travailleurs ayant des antécédents professionnels plus longs présentaient un degré plus élevé de résistance aux antibiotiques et vice versa. On peut certainement considérer que l’exposition des travailleurs pharmaceutiques aux agents antibiotiques a entraîné une forte incidence de multirésistance aux médicaments. Des mesures efficaces devraient être prises pour minimiser l’exposition inhérente des travailleurs pharmaceutiques aux antibiotiques pendant le travail afin de prévenir la résistance aux médicaments antimicrobiens.

Risk assessment studies of the impact of occupational exposure of pharmaceutical workers on the development of antimicrobial drug resistance

Source : Journal of Occupational and Environmental Hygiene.
Les travailleurs pharmaceutiques impliqués dans la production de médicaments antimicrobiens sont exposés à divers produits chimiques antimicrobiens à différentes étapes de la fabrication, telles que le broyage, le tamisage, la compression, la granulation, le mélange et le remplissage. Ces expositions peuvent entraîner le développement d’une multirésistance aux médicaments (MDR) chez les bactéries. Les rapports scientifiques sur les risques pour la santé au travail des travailleurs pharmaceutiques impliqués dans la fabrication d’antibiotiques sont rares. La présente étude vise à comparer le degré de résistance bactérienne chez les travailleurs pharmaceutiques en Inde à celui des personnes qui ne travaillent pas dans le domaine pharmaceutique. Vingt travailleurs masculins de cinq sociétés pharmaceutiques locales et 20 sujets masculins non impliqués dans le domaine pharmaceutique (sujets non pharmaceutiques) ont été sélectionnés au hasard. Des échantillons de liquide nasal et de mucus/toux ont été prélevés sur chaque sujet et ont été cultivés séparément à 37 °C pendant 24 heures pour obtenir une croissance bactérienne. Les espèces cultivées ont ensuite été identifiées, isolées et soumises à des tests de sensibilité microbienne contre 18 antibiotiques différents de 8 groupes différents par la méthode de diffusion sur disque. Staphylococcus spp., Pseudomonas spp. et Escherichia coli ont été identifiés et isolés à partir de la culture de fluides et de mucus nasaux, respectivement. Toutes les espèces de bactéries isolées ont montré une augmentation significative du degré de RIM chez les travailleurs pharmaceutiques par rapport aux sujets non pharmaceutiques. Les travailleurs ayant des antécédents professionnels plus longs présentaient un degré plus élevé de résistance aux antibiotiques et vice versa. On peut certainement considérer que l’exposition des travailleurs pharmaceutiques aux agents antibiotiques a entraîné une forte incidence de multirésistance aux médicaments. Des mesures efficaces devraient être prises pour minimiser l’exposition inhérente des travailleurs pharmaceutiques aux antibiotiques pendant le travail afin de prévenir la résistance aux médicaments antimicrobiens.

Quantification of healthcare workers’ exposure to cyclophosphamide, ifosfamide, methotrexate, and 5-fluorouracil by 24-h urine assay: A descriptive pilot study

Source : Journal of Oncology Pharmacy Practice.
L’objectif de cette étude pilote était de déterminer la fréquence des mictions et la concentration de quatre médicaments dangereux (cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate et fluorouracil) dans les échantillons d’urine des travailleurs sur 24 heures, en relation avec l’exposition à des traces de médicaments dangereux.

Advocating for the Health Worker

Source : Annals of Global Health.
CONTEXTE : Les travailleurs de la santé, qu’ils disposent de ressources ou de revenus limités, sont confrontés à des menaces pour leur santé en raison des expositions rencontrées dans leur environnement de travail unique et complexe. Même avant l’épidémie d’Ebola de 2014, les travailleurs de la santé subissaient régulièrement des préjudices évitables, notamment en raison de la collusion fatale entre l’épidémie de VIH/sida et l’infection de tuberculose (TB) dans les pays à forte endémie. OBJECTIFS : L’objectif de ce document est d’examiner les analyses du personnel du secteur de la santé par les agences de développement et de santé publique concernant sa durabilité, les menaces des risques pour la santé personnelle des travailleurs et les discussions sur les protections pour faire face à ces risques.

A Protocol for the Safe Use of Hazardous Drugs in the OR

Source : AORN Journal.
L’utilisation de médicaments dangereux (HD) dans l’environnement périopératoire pose des défis et des risques d’exposition uniques qui peuvent avoir des conséquences néfastes pour le personnel périopératoire. La convention pharmacopée des États-Unis a mis en place de nouvelles normes pour assurer la sécurité de la manipulation et de l’administration des médicaments dangereux par les travailleurs de la santé. Pour se conformer à ces normes et minimiser l’exposition professionnelle du personnel périopératoire aux HD, une équipe multidisciplinaire d’un centre médical universitaire de Boston qui pratiquait un nombre et une variété accrus d’interventions chirurgicales et autres procédures invasives à l’aide d’agents antinéoplasiques a mis à jour son protocole pour l’utilisation sûre des HD en salle d’opération. Cet article traite des HDs et des risques qu’ils représentent pour les travailleurs de la santé et présente le nouveau protocole de sécurité des HDs pour le bloc opératoire qui faisait partie d’un plan d’amélioration des performances visant à garantir la conformité aux nouvelles normes et la sécurité des membres du personnel dans le cadre périopératoire.

Nursing Assistants’ Use of Personal Protective Equipment Regarding Contact With Excreta Contaminated With Antineoplastic Drugs

Source : Oncology Nursing Forum.
OBJECTIF : examiner la faisabilité d’observer et d’interroger les infirmières auxiliaires sur la manipulation des médicaments antinéoplasiques contaminés par les excréments, l’acceptabilité d’une mesure d’utilisation de l’équipement de protection individuelle (EPI) avec les infirmières auxiliaires, et les prédicteurs de l’utilisation de l’EPI.

Assessing variability of antineoplastic drugs handling practices in clinical settings

Source : Journal of Occupational and Environmental Hygiene.
Les lignes directrices du chapitre <800> de la pharmacopée américaine (USP) seront adoptées aux États-Unis et au Canada en 2019, exigeant un échantillonnage régulier de la surface pour détecter la contamination de la surface des médicaments antinéoplasiques (AD) comme moyen de surveillance de l’environnement. Le chapitre <800> de l’USP ne fournit pas de conseils sur le moment et le lieu de prélèvement des échantillons. La recherche visant à soutenir l’élaboration de telles orientations dans le cadre d’une stratégie d’échantillonnage plus large est limitée. Cette étude a été menée pour aider à combler certaines des lacunes sous-jacentes en matière d’information en identifiant les surfaces que le personnel pharmaceutique et infirmier est susceptible de contacter, présentant un risque potentiel d’exposition cutanée.

Analysis of apoptosis related genes in nurses exposed to anti-neoplastic drugs

Source : BMC pharmacology & toxicology.
Les agents antinéoplasiques sont largement utilisés dans le traitement du cancer et de certaines maladies non néoplasiques. Il a été prouvé que ces médicaments sont cancérigènes, tératogènes et mutagènes. Des inquiétudes existent quant à la possibilité les dangers du personnel qui manipule les médicaments anticancéreux. L’exposition à long terme des infirmières aux médicaments anti-néoplasiques est toujours un question controversée. L’objectif de cette étude était de surveiller les paramètres de toxicité cellulaire et l’expression des gènes dans les infirmières qui travaillent dans les services de chimiothérapie et les comparer aux infirmières qui travaillent dans d’autres services

Antinéoplasiques en milieu hospitalier : étude pilote sur l’exposition potentielle du personnel d’hygiène et de salubrité [format électronique]

Source : IRSST
Certains antinéoplasiques (ANP), utilisés pour le traitement du cancer, sont eux-mêmes classés cancérogènes et peuvent avoir d’autres effets toxiques chez des travailleurs qui les manipulent. L’incidence du cancer et le nombre de personnes vivant avec le cancer ne cessent d’augmenter, ce qui permet d’envisager une augmentation des quantités d’ANP utilisées et du nombre de travailleurs potentiellement exposés… Cette étude a estimé pour la première fois au Canada la contamination par les ANP des surfaces de travail manipulées par les travailleurs d’hygiène et de salubrité en milieu hospitalier. Elle met en évidence un potentiel important d’exposition. Bien que ne prouvant pas l’exposition ou l’absorption des ANP par ces travailleurs, les résultats remettent en question les pratiques de gestion de la manipulation des médicaments dangereux et ouvrent un éventail d’actions préventives à développer et de moyens à mettre en place. Il faut notamment mentionner la formation du personnel HS sur la manipulation des médicaments dangereux et une analyse des techniques et équipements de travail d’hygiène et de salubrité visant à optimiser la prévention de la contamination par des médicaments dangereux. Cette étude a permis de valider l’analyse de sept ANP supplémentaires tout en testant l’acceptabilité, pour le personnel, de déceler la contamination cutanée par des frottis des mains. Les résultats obtenus pourront orienter les activités de prévention de l’exposition aux médicaments dangereux dans le secteur de la santé.

Oral Chemotherapy: A Home Safety Educational Framework for Healthcare Providers, Patients, and Caregivers

Source : Clinical Journal of Oncology Nursing.
Les agents anticancéreux oraux dangereux (AOC) nécessitent les mêmes considérations de sécurité de manipulation dans le cadre domestique que dans les environnements de soins de santé contrôlés. Les stratégies efficaces de gestion à domicile pour l’administration des AOC mettent l’accent sur la protection des soignants, le stockage adéquat, l’administration sûre, la gestion des déversements et l’élimination appropriée des déchets afin de réduire le risque d’exposition aux médicaments dangereux.