Working conditions and workers’ health

Source : Eurofound
Les personnes au travail en Europe font état d’une bonne santé et d’un bien-être satisfaisant. Toutefois, selon le rapport que publie Eurofound, le travail devient de plus en plus exigeant sur le plan émotionnel, mettant en risque la santé et la viabilité à long terme du travail lui-même. La nature du travail évolue et les facteurs qui déterminent la santé et le bien-être au travail changent. Le contrôle des différents aspects du travail, tels que l’ordre des tâches et la vitesse, est en augmentation. La gestion de clients en colère ou l’exposition à des situations émotionnellement perturbantes au travail, sont également en hausse. L’évolution démographique entraîne une demande croissante de services d’un secteur qui se caractérise déjà par une forte demande émotionnelle, du stress et une intensité de travail. Les femmes, qui sont plus susceptibles de travailler dans ce secteur ou l’éducation sont particulièrement exposées aux risques psychosociaux associés à ces emplois émotionnellement exigeants. Le rapport souligne également l’importance de la motivation qui a des effets positifs sur la santé et le bien-être.

Quand le travail s’accélère à l’hôpital : quels sont les risques pour le professionnel de santé ? Marie PEZE nous décrit les symptômes (1/2)

Source : ManagerSante.com
Une frénésie s’est emparée de notre époque et donc aussi du monde du travail. Pour satisfaire une insatiable productivité, le rythme de travail s’est intensifié au-delà des limites du corps et du psychisme humain et nous vivons une vie d’athlètes de la quantité, sans répit, sans repos, prisonniers d’un train qui roule si vite que ceux qui sont dedans ne savent plus comment en descendre et ceux qui, au chômage, le voit passer, ne savent comment y monter. Voici la rançon de la nouvelle économie de marché.