MiXie : un outil d’aide à la décision pour les interactions toxicologiques

Source : IRSST : Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
En décembre dernier, l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) a annoncé la mise à jour de l’utilitaire MiXie, qui permet d’évaluer les risques d’exposition liés à un mélange de substances dans l’air. Cette nouvelle version de MiXie, développée à l’origine en 1997 à l’intention des intervenants en hygiène du travail, et été élaborée en partenariat avec l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), en France.

Evaluation of Genetic Damage in Persons Occupationally Exposed to Antineoplastic Drugs in Serbian Hospitals

Source : Annals of Work Exposures and Health.
Bien qu’utiles dans le traitement des cellules malignes, les médicaments antinéoplasiques (ANPD), en tant qu’agents chimiques génotoxiques, peuvent interférer avec la physiologie cellulaire normale, causant des dommages génétiques et des effets défavorables sur la santé, en particulier chez les personnes exposées dans le cadre professionnel.

Occupational Asbestos Exposure and Kidney Cancer: Systematic Review and Meta-analysis of Cohort Studies

Source : Annals of Work Exposures and Health.
Cette étude visait à déterminer la mortalité et l’incidence du cancer du rein chez les travailleurs qui ont été exposés à l’amiante. Nous avons effectué une revue systématique et une méta-analyse pour évaluer l’association entre l’exposition professionnelle à l’amiante et le cancer du rein.

Evaluation of decontamination efficacy of four antineoplastics (ifosfamide, 5-fluorouracil, irinotecan, and methotrexate) after deliberate contamination

Source : Journal of Occupational and Environmental Hygiene.
L’objectif principal était de déterminer l’efficacité de la décontamination de l’ammonium quaternaire, de l’hypochlorite de sodium à 0,1% et de l’eau après une contamination délibérée par quatre antinéoplasiques (ifosfamide, 5-fluorouracile, irinotécan, méthotrexate).

Modeling occupational exposure to solvent vapors using the Two-Zone (near-field/far-field) model: A literature review

Source : Journal of Occupational and Environmental Hygiene.
Le modèle à deux zones est utilisé en hygiène du travail pour prédire les concentrations de contaminants atmosphériques en champ proche et en champ lointain. Une revue de la littérature a été effectuée sur 21 publications scientifiques dans lesquelles le modèle à deux zones a été utilisé pour évaluer l’exposition professionnelle aux vapeurs de solvants. Des données sur les scénarios d’exposition, les solvants, les taux de production/émission, les paramètres en champ proche et en champ lointain, et les performances du modèle ont été recueillies et analysées.

Canada Should Move Toward Adopting Harmonized Evidence-Based OELs to Consistently and Adequately Protect Workers

Source : Annals of Work Exposures and Health.
En raison de la manière dont les limites d’exposition professionnelle (LEP) sont fixées au Canada, les travailleurs de tout le pays ne sont pas protégés de manière égale et adéquate contre les expositions nocives sur le lieu de travail. Cette disparité est illustrée dans le cas de l’exposition aux gaz d’échappement des moteurs diesel (DEE). Sur la base des conclusions d’une récente analyse pancanadienne et internationale des limites d’exposition professionnelle pour le DEE, nous recommandons que le Canada surmonte ces disparités actuelles en s’orientant vers des limites d’exposition professionnelle harmonisées et fondées sur des données probantes. Pour y parvenir, le Canada devrait adopter un cadre centralisé pour la fixation des LEP qui tienne compte des preuves scientifiques les plus récentes ainsi que de la faisabilité de la mise en œuvre dans le contexte canadien. Nous affirmons que l’harmonisation des LEP au Canada permettrait de consolider l’expertise et les ressources et constitue une étape cruciale pour garantir que tous les travailleurs sont systématiquement protégés contre les expositions nocives sur le lieu de travail.

Limiting Aerosolization, Droplet Spread of COVID-19: Avoid high-velocity gas flow procedures, if possible

Source : Hospital Employee Health.
Le manque d’équipements de protection individuelle, y compris les respirateurs N95, a été l’une des principales raisons pour lesquelles les hôpitaux du pays ont fermé leurs salles d’opération à la chirurgie élective pendant la pandémie COVID-19. Une nouvelle étude propose une solution qui consiste à désinfecter les N95 afin qu’ils puissent être réutilisés en toute sécurité.

Occupational low-dose irradiation and cancer risk among medical radiation workers

Source : Occupational Medicine.
Contexte Les travailleurs médicaux constituent le plus grand groupe de travailleurs professionnellement exposés à de faibles doses de rayonnements ionisants (IR) dans le monde. Objectifs Cette revue présente toutes les cohortes de travailleurs médicaux exposés dans le monde et résume les risques de cancer associés à l’exposition aux rayonnements dans cette population.

Night Shift Work

Source : International Agency for Research on Cancer; World Health Organization
Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a annoncé la publication de la monographie 124 qui porte sur la cancérogénicité du travail posté de nuit. Les experts ont classé le travail posté de nuit comme probablement cancérogène pour l’homme (groupe 2A) sur la base de preuves limitées de cancer chez l’humain, de preuves suffisantes du cancer chez les animaux de laboratoire et de solides preuves mécanistes chez les animaux de laboratoire.

A Protocol for the Safe Use of Hazardous Drugs in the OR

Source : AORN Journal.
L’utilisation de médicaments dangereux (HD) dans l’environnement périopératoire pose des défis et des risques d’exposition uniques qui peuvent avoir des conséquences néfastes pour le personnel périopératoire. La convention pharmacopée des États-Unis a mis en place de nouvelles normes pour assurer la sécurité de la manipulation et de l’administration des médicaments dangereux par les travailleurs de la santé. Pour se conformer à ces normes et minimiser l’exposition professionnelle du personnel périopératoire aux HD, une équipe multidisciplinaire d’un centre médical universitaire de Boston qui pratiquait un nombre et une variété accrus d’interventions chirurgicales et autres procédures invasives à l’aide d’agents antinéoplasiques a mis à jour son protocole pour l’utilisation sûre des HD en salle d’opération. Cet article traite des HDs et des risques qu’ils représentent pour les travailleurs de la santé et présente le nouveau protocole de sécurité des HDs pour le bloc opératoire qui faisait partie d’un plan d’amélioration des performances visant à garantir la conformité aux nouvelles normes et la sécurité des membres du personnel dans le cadre périopératoire.