Is violence against long-term care staff becoming more “normalized”?

Source : Canadian Nursing Home.
Les préposés aux bénéficiaires et les infirmières auxiliaires dans les établissements de soins de longue durée subissent régulièrement de la violence physique, verbale et sexuelle de la part des pensionnaires. Dans une récente étude en Ontario, ces personnes ont identifié des causes immédiates de la violence (peur, confusion et agitation des résidents) et des causes sous-jacentes (organisation du travail axée sur les tâches, manque de personnel, placement inapproprié des résidents et manque de temps pour les soins relationnels). Elles ont décrit les effets de la violence sur leur propre santé et bien-être, ainsi que les obstacles à la prévention de la violence.

Identification des conditions gagnantes pour l’implantation des politiques d’environnements sans fumée dans les établissements de santé et de services sociaux du Québec

Source : Institut national de santé publique du Québec
Les politiques d’environnements sans fumée sont, à plusieurs niveaux, complexes à implanter, particulièrement quand elles s’appliquent à des organisations de santé aux clientèles et installations hétérogènes. Les membres du personnel doivent connaître les modalités d’application, en plus d’y adhérer, d’en faire la promotion et d’intervenir auprès des individus ne respectant pas la politique. Selon leur situation, les usagers peuvent être réticents devant un changement imposé, particulièrement quand ils sont hébergés.

Nearly 9 in 10 long-term care staff experience violence

Source : Canadian Occupational Safety.
Une nouvelle étude trouve que les violences envers le personnel infirmier et de soutien sont banalisées dans le secteur de la santé. 88% des auxiliaires de santé et d’infirmières dans les établissements de soins de longue durée en Ontario subissent des violences physiques au travail. Par ailleurs, 69% du personnel racisé, autochtone ou appartenant à une minorité visible subit du harcèlement relié à ce statut.

One-third of Long-term Care Workers Skip Flu Shot

Alors que 90% des décès attribuables à la grippe impliquaient des personnes de plus de 65 ans, un rapport récent des Centers for Disease Control (CDC) révèle que le personnel des établissements d’hébergement et de soins de longue durée avaient les taux les moins élevés de vaccination contre la grippe de tout le secteur de la santé.

Lire la suiteOne-third of Long-term Care Workers Skip Flu Shot