The relationship of workplace violence and nurse outcomes: Gender difference study on a propensity score matched sample

Source : Journal of Advanced Nursing.
Étudier la violence au travail et les résultats des infirmières en comparant les différences entre les sexes. Conception Analyse secondaire des données d’une enquête transversale. Méthodes La violence au travail a été mesurée par quatre éléments de l’International Hospital Outcome Study. Les résultats des infirmières ont été mesurés à l’aide d’outils tels que l’épuisement professionnel, la satisfaction au travail et l’intention de rester. Nous avons utilisé l’appariement des scores de propension pour générer un ensemble de données sociodémographiques équilibrées de 108 hommes et 288 femmes infirmières. Un modèle de relation hypothétique a été dérivé de la théorie des événements affectifs. Des statistiques comparatives et une modélisation d’équation structurelle multigroupe ont été effectuées pour analyser les différences entre les sexes. Les données ont été recueillies en Chine entre décembre 2013 et août 2014.

Une stratégie canadienne qui vise l’égalité femmes-hommes

Source : SCC
L’on reconnaît de plus en plus que les normes ne sont pas impartiales; en effet, leur réception varie selon le sexe. Ce constat a incité le Conseil canadien des normes (CCN) à se mobiliser pour assurer une normalisation à l’appui de l’égalité femmes-hommes.

Work stress, personality and occupational accidents: Should we expect differences between men and women?

Source : Safety Science.
Cet article analyse les différences entre les sexes dans les accidents du travail à partir de trois domaines de recherche dans lesquels des différences ont été constatées : le stress professionnel, la personnalité et les habitudes de conduite. Plus précisément, il utilise le modèle de contrôle de la demande d’emploi (Job Demand-Control Model, JDC) et ajoute le névrosisme et la conscience comme variables de la personnalité liées aux accidents.

ISEA Supports ASSP’s PPE Initiative

Source : Professional Safety.
L’International Safety Equipment Association (ISEA) a entamé une collaboration avec l’American Society of Safety Professionals (ASSP) et son groupe d’intérêt commun Women in Safety Excellence (WISE) afin de sensibiliser les employeurs et autres parties prenantes à l’importance de fournir des équipements de protection individuels qui s’ajustent correctement à la taille des travailleurs pour mieux les protéger. Actuellement, l’ASSP travaille à la production d’un rapport technique enregistré auprès de l’ANSI qui aborde les aspects relatifs aux équipements de protection individuels commercialisés pour les femmes, y compris les problèmes liés à l’ajustement.

Nurse Suicides Finally Coming to Light

Source : Hospital Employee Health.
Surmontant le manque historique de données sur une question critique, les auteurs d’une nouvelle étude ont rapporté que les infirmières sont plus à risque de suicide que la population générale. Les chercheurs ont signalé que les taux de suicide chez les infirmières aux États-Unis étaient considérablement plus élevés que chez les femmes en général, avec un taux de 11,9 pour 100 000 infirmières, comparativement à 7,5 suicides pour 100 000 femmes dans la population. Le taux de suicide chez les infirmiers est encore plus élevé, soit 39,8 pour 100 000, comparativement à 28,2 pour 100 000 hommes en général.

Assault predicts time away from work after claims for work-related mild traumatic brain injury

Source : Occupational and Environmental Medicine.
La violence en milieu de travail entraîne des pertes économiques considérables. Jusqu’à 10 % de toutes les admissions pour traumatisme crânien résultent d’agressions physiques. Il y a encore peu de recherches sur les voies de fait en tant que mécanisme de blessure, qui tiennent compte du sexe et de son association avec la réinsertion au travail. L’objectif de cette étude était de caractériser, selon le sexe, l’échantillon de travailleurs ayant subi un traumatisme crânien traumatique léger lié au travail (wr-mTBI) et d’évaluer l’influence indépendante de l’agression, comme mécanisme de blessure, sur le temps d’absence du travail.

Analyse des différences de durées d’indemnisation selon le sexe et le groupe d’âge

Source : IRSST
Les indicateurs statistiques de santé et de sécurité du travail produits depuis plusieurs années par l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) montrent que la durée moyenne d’indemnisation des lésions professionnelles ayant occasionné une perte de temps indemnisée (PTI) a presque doublé en 15 ans. Alors que l’écart de durées moyennes d’indemnisation entre les femmes et les hommes diminue au fil des années, celui entre chaque groupe d’âge change très peu.

Perceived stress and sickness absence: a prospective study of 17,795 employees in Denmark

Source : International Archives of Occupational and Environmental Health.
Les objectifs étaient d’examiner (1) l’association éventuelle entre le stress ressenti et l’absence pour maladie, et si cette association (2) différait en fonction du sexe et (3) était plus forte lorsque seule une absence pour maladie de longue durée (≥ 31 jours) avait lieu L’absence de maladie de longue durée (≥ 1 jour) a été incluse. De plus, différents seuils pour la durée des absences pour maladie ont été appliqués.

Is effort–reward imbalance at work associated with different domains of health functioning? Baseline results from the French CONSTANCES study

Source : International Archives of Occupational and Environmental Health.
Dans cette étude, nous avons analysé les associations entre un environnement de travail psychosocial néfaste pour la santé et un ensemble complet de mesures subjectives et objectives du fonctionnement en matière de santé couvrant les trois domaines du fonctionnement affectif, cognitif et physique.